Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche


Répondre

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.

Nom:
E-mail:
Titre:

IMPORTANT - pour poster une image, enregistrez-la d'abord sur votre ordinateur puis utilisez le lien ci-dessous.

Vérification:
Quel animal figure sur la pochette d'Atom Heart Mother ? (anti-spam débile...):

Raccourcis : tapez [ALT]+[S] pour poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser


Résumé de la discussion

Posté par: Blue-Berry
« le: 09 juillet 2017 à 10:54 »

Oui, moi aussi. Le fameux "son Pink Floyd" sans doute.
Et puis quoi qu'il en dise le David, "Narrow way" est quand même un foutrement bon morceau... Du Pink Floyd plus Pink Floyd que Pink Floyd. Pas mal pour un petit nouveau qui n'était dans le groupe que depuis même pas deux ans !
Posté par: Kermit
« le: 08 juillet 2017 à 19:37 »

Deux ou trois ? Facile !

Dans "David Gilmour" (1978) : There's No Way out of Here, So Far Away, Short and Sweet,...

Dans "About Face" (1984) : Murder, Love On The Air, Out Of The Blue, Let's Get Metaphysical (que je vois un peu comme une auto-parodie de PF), et surtout Near The End (sublime)

Dans "On An Island" : On An Island, Red Sky At Night, This Heaven,...

Dans "Rattle That Lock" (2015) : Rattle That Lock, Faces of Stone, Beauty, Today, And Then...

Mais bon, c'est vrai que, étant indécrottablement attaché à la période 1968-1973, mon coeur penche toujours vers The Narrow Way, Fat Old Sun et Childhood's End...

J'ai enfin achevé de trouver et d'écouter toute la liste de morceaux concoctée par Blue-Berry. Sans surprise, je suis d'accord sur sa sélection de titres. Après, sans surprise non plus, je dois avouer que j'aime très moyennement, aucune de ces chansons ne me fait décoller. Alors que bizarrement (puisque c'est le même auteur qui les a composé en solo) Fat Old Sun ou Childhood's End me font bien tripper. Le mystère du "son Pink Floyd" ?
Posté par: bruno graphic
« le: 27 juin 2017 à 19:24 »

C'est toujours une histoire de goût tout ça.
Pour ma part, j'aime bien l'ensemble des albums solo de Gigi. Toutefois, On An Island me semble (même avis que Zezap - dans son intégralité) vraiment au-dessus du reste. A noter d'ailleurs, que c'est l'album le plus "floydien" de la disco perso du Gilmour (ce qui explique peut-être son succès). En parallèle, le nouvel Opus du Roger peut être lui aussi qualifié "du plus floydien" (au sens plus large du terme, pas uniquement dans la veine "The Wall/The Final Cut"), et qui explique peut-être là aussi le nombre d'avis positif...  ;)
Posté par: ZeZapatiste
« le: 27 juin 2017 à 17:01 »

Tout l'album On An Island, en fait... Même Rattle That Lock n'est pas si mal finalement. Pour le reste, bon...
Posté par: Blue-Berry
« le: 24 juin 2017 à 15:39 »

Deux ou trois ? Facile !

Dans "David Gilmour" (1978) : There's No Way out of Here, So Far Away, Short and Sweet,...

Dans "About Face" (1984) : Murder, Love On The Air, Out Of The Blue, Let's Get Metaphysical (que je vois un peu comme une auto-parodie de PF), et surtout Near The End (sublime)

Dans "On An Island" : On An Island, Red Sky At Night, This Heaven,...

Dans "Rattle That Lock" (2015) : Rattle That Lock, Faces of Stone, Beauty, Today, And Then...

Mais bon, c'est vrai que, étant indécrottablement attaché à la période 1968-1973, mon coeur penche toujours vers The Narrow Way, Fat Old Sun et Childhood's End...
Posté par: Kermit
« le: 24 juin 2017 à 13:08 »

Là tu es dur. Très très dur. il y a de bonnes plages dans tous les albums solo de Gilmour. Pas que, certes. Mais quand même.

Oui, bien sûr, pour le coup je joue au gros troll bien velu. Il y a de beaux solos de guitare et, en live, d'excellentes versions d'anciens morceaux du Floyd (Echoes en 2006 est dantesque, j'adore). Mais bon, puisqu'on a les mêmes goûts, cites-moi 2-3 compositions trippantes de Gilmour solo. Je les réécoute illico car elles m'ont échappé.
Posté par: Blue-Berry
« le: 24 juin 2017 à 10:33 »

Là tu es dur. Très très dur. il y a de bonnes plages dans tous les albums solo de Gilmour. Pas que, certes. Mais quand même.
Posté par: Kermit
« le: 23 juin 2017 à 21:07 »

Hum, Zabriskie Point, si tu inclus les morceaux écartés par Antonioni, et qu'on trouve facilement en boots, ça donne un album plus qu'honnête, très floydien en tous cas. Certaines "Love Scene", "The Red Queen" ou la "Blues Scene" sont tout à fait réjouissants.
"Crumbling Land", j'aime moins.

+1. C'est bête, mais je suis presque toujours d'accord avec Blue-Berry. ^^

Pour TER, je retiens "It's What We Do", qui vaut bien une chute de Zabriskie Point. En fait, je préfère écouter les très floydiens "Love Scene" ou "It's What We Do" que l'infâme album de 1987 (il ne mérite pas d'être nommé).

Pire : j'aime aussi mieux une chute de TER (donc une chute parmi les chutes...), à savoir TBS9, qu'Anisina, ou toute la carrière solo de Gilmour ah ah ah !
Posté par: roger keith
« le: 23 juin 2017 à 20:43 »

J'aime bien les chutes de Zabriskie Point aussi.
Quand j'y pense, TER est presque au même niveau que Music from The Body...
Posté par: Blue-Berry
« le: 23 juin 2017 à 13:39 »

Hum, Zabriskie Point, si tu inclus les morceaux écartés par Antonioni, et qu'on trouve facilement en boots, ça donne un album plus qu'honnête, très floydien en tous cas. Certaines "Love Scene", "The Red Queen" ou la "Blues Scene" sont tout à fait réjouissants.
"Crumbling Land", j'aime moins.
Posté par: roger keith
« le: 22 juin 2017 à 21:52 »

Je persiste à dire que le dernier album de Pink Floyd est Division Bell. Et finir sur High Hopes  :amour: :pleure:.

En fait je classe ça avec Zabriskie Point et Comitee, c'est pour dire! :lol:

J'ai tous les albums du groupe au moins en deux exemplaires, mais celui là, je n'ai même pas envie de l'acheter...
Posté par: Blue-Berry
« le: 22 juin 2017 à 12:25 »

Dr Wu, tu résumes, avec d'autres, mon sentiment devant cet opus qui ne peut pas servir à faire découvrir PF à un néophyte.
"Louder than Words" est sympa et envoie bien, mais je l'aurais bien vue scindée en deux, avec une première partie après le premier morceau qui aurait servi d'intro, et une deuxième partie à la fin, comme c'est le cas, ou bien placée devant un ultime instru.
Bref, ça fait un peu trop recyclage de chutes de Division Bell, plus encore que Final Cut ne l'est pour The Wall. C'est dire...

Sévère ? Bah, "qui bene amat, bene castigat" comme disaient nos amis romains.
Posté par: Dr Wu
« le: 22 juin 2017 à 09:51 »

J'ai encore écouté récemment cet album. Mon opinion n'a pas changé. Ce n'est pas un chef d'oeuvre des Floyds mais il est bien agréable à écouter. Et je l'aborde toujours sous un angle particulier, à savoir un hommage appuyé à Rick et un gros clin d'oeil à tous ce qu'ils ont fait auparavent. Je n'arrive pas à le considérer comme un album "classique" de leur discographie, mais un peu comme une oeuvre à part, tout comme More et Obscured By Cloud par exemple. En tout état de cause, il y a pire pour clore (d'après ce qu'ils ont dit) une carrière discographique.  ^^

Je suis un peu de ton avis, Bruno. Même si en vrai, à l'époque j'étais super content de l'acheter (enfin un truc en studio depuis 1994) et puis finalement il trône là, à côté de la chaine hifi sous une tonne de papelards (ben oui, j'ai acheté le coffret, pour tous les trucs "en plus" mais qui au final n'apportent rien, et vu qu'avec son format peu pratique on ne peut pas trop le ranger avec les autres CD...).
Je n'ai repiqué que Louder than Words (pas la meilleure qui soit pour finir une discographie, soit dit en passant) sur mon baladeur MP3, car c'est la seule chanson à peu près construite et aboutie, le reste on l'a déjà dit ce n'est plus ou moins que des sons. Parfois bien, mais trop simples ébauches pour s'extasier devant.
Posté par: roger keith
« le: 21 juin 2017 à 21:44 »

Le retour d'Imhotep et Ankhsunamon? XD
Posté par: Narrow Way
« le: 21 juin 2017 à 00:48 »

Ah non tu ne vas pas saborder Corporal Clegg!!! Il fait partie de mes ki-kiffs à moi lui XD

TER manque d'âme c'est indéniable, mais en prenant les pièces une par une on peut constituer quelque chose de cohérent et de viable...

Oh flûte, je suis en train de nous faire revivre le mythe d'Osiris, Oh non, les momies reviennent...  :o
Posté par: roger keith
« le: 19 juin 2017 à 19:15 »

Et j'en pense radicalement le contraire.
Ecouté une fois, et je n'ai jamais rien entendu d'aussi nul chez Pink Floyd (à part Take up that sthetoscope & walk, corporal clegg, a new machine).
Posté par: Narrow Way
« le: 18 juin 2017 à 22:24 »

Depuis le temps que je me dis qu'il faut que je me le renvoie dans les esgourdes celui-ci...
Posté par: bruno graphic
« le: 18 juin 2017 à 18:42 »

J'ai encore écouté récemment cet album. Mon opinion n'a pas changé. Ce n'est pas un chef d'oeuvre des Floyds mais il est bien agréable à écouter. Et je l'aborde toujours sous un angle particulier, à savoir un hommage appuyé à Rick et un gros clin d'oeil à tous ce qu'ils ont fait auparavent. Je n'arrive pas à le considérer comme un album "classique" de leur discographie, mais un peu comme une oeuvre à part, tout comme More et Obscured By Cloud par exemple. En tout état de cause, il y a pire pour clore (d'après ce qu'ils ont dit) une carrière discographique.  ^^
Posté par: ummaGumma
« le: 18 juin 2017 à 16:40 »

Avant, ils se cassaient AU MOINS un peu le cul pour réaccomoder les rush discretos. Genre on enegistre ce qu'on a rejeté avant et on met une usine sur la pochette, parce qu'au fond, on produit de la musique à la chaine et "oh, regarde le cochon qui vole". Mais là, ils ont atteint le stade où ils se cachent même pas de te refourguer la cam. Endless River, Flot incessant, c'est un titre pertinent pour cette compile informe, mais moi perso, j'aurai appellé ça "tombé du camion." Bootlegging the bootleggers. Après "a foot in the door", ça aurait été cohérent dans le cynisme. 

d'ou sort ce pseudo ,,,,??? tu rajoutes un R et y Trump dans ton pseudo, t'as pas trouver mieux,,,,??
Et d'ac avec Phegos21, un pseudo qui sonne mieux
Posté par: Phegos21
« le: 18 juin 2017 à 15:35 »

Autant je trouve ton pont de vue intéressant sur The Wall intéressant, autant celui-là me paraît un peu à côté de la plaque dans les conclusions que tu en tires.

Déjà la critique sur Animals qui reste un album très bien foutu et super bien construit, bon, chacun son avis mais là tu donnes dans la critique pas très constructive et qui du coup apparaît juste comme du troll (d'ailleurs je t'avoue qu'avant de lire ton analyse sur The Wall, avec ce post je pensais que tu étais juste un troll  ^^ ).

Et là pour TER, oui ce ne sont que des chutes, oui Gilmour (en l’occurrence) ne s'est pas bougé le cul pour combler les "trous" de ces dites chutes. Mais comme on l'a déjà évoqué dans ce topic, c'est assumé. Alors parce que c'est assumé ça relève du génie ? Ouais non faut pas exagéré non plus. Mais du coup cette critique devient caduque, tu peux ne pas aimer mais la démarche artistique du disque est basé là-dessus: laisser le travail de Wright et de Gilmour à l'époque de The Division Bell le plus authentique possible.
Posté par: SionisteUMPS
« le: 18 juin 2017 à 10:19 »

Avant, ils se cassaient AU MOINS un peu le cul pour réaccomoder les rush discretos. Genre on enegistre ce qu'on a rejeté avant et on met une usine sur la pochette, parce qu'au fond, on produit de la musique à la chaine et "oh, regarde le cochon qui vole". Mais là, ils ont atteint le stade où ils se cachent même pas de te refourguer la cam. Endless River, Flot incessant, c'est un titre pertinent pour cette compile informe, mais moi perso, j'aurai appellé ça "tombé du camion." Bootlegging the bootleggers. Après "a foot in the door", ça aurait été cohérent dans le cynisme. 
Posté par: bruno graphic
« le: 27 novembre 2014 à 09:25 »

Cet album bien égratigné par certains critiques et bien déroutant, visiblement, pour pas mal de gens se retrouve numéro 1 dans plus de 16 pays, dont la France, et bien placé dans d'autres, 2e et 3e comme aux USA ! Ah bon ?  :neutre:
(lu sur le site de Gigi, entre autre).
Posté par: baroki
« le: 21 novembre 2014 à 18:36 »

4 étoiles et une très bonne critique (lue ce matin) dans le nouveau 'Rock & Folk'
Excellent, j'en étais sûr !  :) :cool:
(même s'ils avaient fait une critique mitigée, de toute façon Rock & Folk est encore à mes yeux un mag solide fait par des mecs qui, en général, savent VRAIMENT de quoi-qu'y-causent...
Leur avis compte, quoi. :note: :cigarette: )

T'as pas des extraits, Baroque ? (qui ?!?  XD )

Non, désolé, j'ai lu la chronique au rayon librairie de mon supermarché. Mais je me rappelle que le type termine assez joliment en disant: "...Emily a grandi mais elle continue à jouer."  ;)
Posté par: Sysyphus Clegg
« le: 21 novembre 2014 à 16:04 »

4 étoiles et une très bonne critique (lue ce matin) dans le nouveau 'Rock & Folk'
Excellent, j'en étais sûr !  :) :cool:
(même s'ils avaient fait une critique mitigée, de toute façon Rock & Folk est encore à mes yeux un mag solide fait par des mecs qui, en général, savent VRAIMENT de quoi-qu'y-causent...
Leur avis compte, quoi. :note: :cigarette: )

T'as pas des extraits, Baroque ? (qui ?!?  XD )
Posté par: baroki
« le: 21 novembre 2014 à 15:58 »

4 étoiles et une très bonne critique (lue ce matin) dans le nouveau 'Rock & Folk'
Posté par: Blue-Berry
« le: 21 novembre 2014 à 00:02 »

Je suis étonné de la première place de Obscured By Clouds, et corrélativement non moins étonné de la 7ème place de Meddle.

The Piper at the Gates of Dawn: 15 : compréhensible. PF débutait et était encore très peu connu en france
A Saucerful of Secrets: 10 : PF commençait à intéresser certains milieux pop avant-gardistes
More: 2 : BO de film d'un réalisateur français, et musique relativement facile d'accès
Ummagumma: 10 : pas plus malgré le grand prix de l'Académie Charles Cros ? Comme quoi un sticker ne suffit pas...
Atom Heart Mother: 11 : score bizarre aussi. Mais les ventes se sont beaucoup étalées dans la durée, comme pour toute la production de PF d'ailleurs
Meddle: 7 : étonnant. Mais pareil, ventes étalées dans la durée
A Momentary Lapse of Reason: 4 : pas si mauvais qu'on aurait pu le craindre. Un retour en fanfare pour un groupe qu'on disait moribond
Posté par: DJ Eric
« le: 20 novembre 2014 à 21:22 »

l'info provenait de là :

http://www.chartsinfrance.net/Pink-Floyd/news-94557.html

mais n'était visiblement pas fiable

merci d'avoir rectifié


il faut dire que Division Bell datant d'avant Internet, lui et les albums qui l'ont précédé n'ont peut-être jamais existé dans l'esprit de commentateurs suivant l'actualité en temps réel
Posté par: SoyCD
« le: 20 novembre 2014 à 17:59 »

Apparemment ces albums ont tous atteints la première place en France:
Obscured by Clouds
Dark Side of the Moon
Wish You Were Here
Animals
The Wall
The Final Cut
The Division Bell
The Endless River

(Les autres:
The Piper at the Gates of Dawn: 15
A Saucerful of Secrets: 10
More: 2
Ummagumma: 10
Atom Heart Mother: 11
Meddle: 7
A Momentary Lapse of Reason: 4)
Posté par: Blue-Berry
« le: 20 novembre 2014 à 17:36 »

Même pas pour Dark Side ?
Posté par: DJ Eric
« le: 20 novembre 2014 à 16:08 »

selon certaines sources, c'est la première fois que Pink Floyd se retrouve numéro un des ventes en France (et j'ai pas vérifié)

Navigation