Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche


Répondre

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.

Nom:
E-mail:
Titre:

IMPORTANT - pour poster une image, enregistrez-la d'abord sur votre ordinateur puis utilisez le lien ci-dessous.

Vérification:
La Terre est une petite _______ bleue (anti-spam débile...):

Raccourcis : tapez [ALT]+[S] pour poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser


Résumé de la discussion

Posté par: Mnzaou
« le: 13 janvier 2018 à 22:11 »

Hello les amis, ça fait un bail ...
J'ai trouvé un ciné à 200 bornes de chez moi qui combinait 4K et Dolby Atmos. J'y tenais parce que j'avais un peu peur d'être déçu en allant voir un concert de cette importance pour moi dans une salle de cinéma. Je me suis donc déplacé à Rouen.
Pas du tout déçu techniquement : Je me suis surpris à applaudir à la fin de plusieurs morceaux tant l'immersion était bonne.
Sans rentrer dans les détails, j'ai beaucoup aimé. Beaucoup d'émotion sur certains morceaux. La seule vraie déception c'est la partie chorale sur "In any thongue" et "Great gig".
J'attends le prochain concert avec impatience  XD
Posté par: Blue-Berry
« le: 09 octobre 2017 à 10:27 »

J'ai réalisé ce matin que lorsque PF a joué "One Of These Days" à Pompei en 71, le morceau n'était pas tout à fait finalisé, et pas encore publié bien sûr (Meddle n'est sorti qu'en novembre suivant). Le rejouer dans ce cadre, 46 ans plus tard, prend dès lors une dimension symbolique.
David citoyen d'honneur de Pompei, c'est plutôt swag, faut reconnaître.

À part ça, qu'est-ce qu'elle est belle, la Polly du David !
Posté par: bruno graphic
« le: 08 octobre 2017 à 18:36 »

(...) Il y a aussi un petit (trop court à mon sens) documentaire qui nous montre entre autre un Adrien Maben qui a organisé une exposition de photos de 1971 dans les ruines de l'amphithéatre, sans savoir que Gilmour vient y jouer dans le même temps. Marrant et nostalgique. (...)
Non, vraiment ??

Tout à fait. On y voit David, Polly et Adrien visiter l'exposition et à un moment, Adrien explique à Polly que lorsqu'il organisait cette exposition, il ne savait pas encore que David jouerait de nouveau dans l'amphithéâtre à la même période, que c'était donc une totale coïncidence. On y apprend aussi, d'après Polly, que depuis Live At Pompeii de 71, David est "dingue" des amphithéâtres et qu'il veut sans arrêt y jouer des concerts (ce dernier ce marre).
Dans ce doc, il y a la présence de quelques "enfants" qui avaient eu la chance de pouvoir assister au prise de vue des concerts en 71. Enfants qui on bien vieilli maintenant. L'un d'eux a proposé au maire de Pompéii de faire de Gilmour Citoyen d'Honneur de la ville, ce qui a été fait à l'occasion des deux concerts, lors d'une petite cérémonie à la mairie. Il raconte aussi que depuis la performance de Pink Floyd dans l'amphithéâtre, ce dernier a pris une autre dimension aux yeux des visiteurs, beaucoup demandant où se trouve l'amphithéâtre où a joué Pink Floyd ? Certain même venant avec une guitare dans le monument, la déposant sur le sol à l'endroit où jouait Gilmour, comme une sorte de pèlerinage !  :prosterne: 
Posté par: Blue-Berry
« le: 07 octobre 2017 à 22:10 »

(...) Il y a aussi un petit (trop court à mon sens) documentaire qui nous montre entre autre un Adrien Maben qui a organisé une exposition de photos de 1971 dans les ruines de l'amphithéatre, sans savoir que Gilmour vient y jouer dans le même temps. Marrant et nostalgique. (...)
Non, vraiment ??
Posté par: bruno graphic
« le: 07 octobre 2017 à 19:59 »

Voici mon ressentit après avoir écouté et visionné une fois ce "Live At Pompeii". Comme toujours, ce qui va suivre vaut ce que ça vaut...

Mais dans un premier temps, il est peut-être bon d'aborder ce live sous le bon angle de perception, pour ne pas être frustré ou déçu.
Nous avons à faire ici à un live de la carrière solo de Gilmour et pas un concert de Pink Floyd, même s'il y a beaucoup de référence à ce groupe (à noter, beaucoup moins que lors de la tournée de 2006 où "l'esprit" floydien était très présent, déjà avec un On An Island très floydien et, entre autre, la prèsence de Rick Wright et de nombreux musiciens ayant oeuvré avec le groupe - Dick Parry, Guy Pratt, Phil Mazarenna, etc). De même, si ce live est un gros clin d'oeil à celui de 1971, le "Pink FLoyd, Live At Pompeii" est une oeuvre d'Adrien Maben avec un concept très particulier (Un concert sans public et sans light show dans les ruines de l'amphithéatre, des parties filmées à Paris, des interviews et des séances d'enregistrement de Dark Side, tous ça formant un tout). Alors que là, c'est "juste" un concert (certes un peu spécial) filmé. Une fois qu'on a bien ça à l'esprit, on peut aborder la chose sereinement. Tout du moins, c'est comme ça que je l'ai fait.

Le light show est bien entendu superbe bien que classique pour un Gigi. Toutefois, s'il est là pour mettre en valeur la musique, Gilmour et ses musiciens, il est aussi là pour "magnifier" le monument. Un gros travail a été fait dans ce sens ce qui apporte  aux deux performances un plus indéniable. Les films projetés sur l'écran circulaire sont ceux utilisés lors des tournés de Pink Floyd. On retrouve ceux des années 70 (Time, One Of These Days, Money, etc) et de la tournée de 1994 (Shine On, etc). Evidemment, il y aussi les vidéos des nouveaux morceaux de Rattle That Lock. Je ne sais pas quel matériel ils utilisent pour ces projections mais la qualité est surprenante.
Pour la musique, pas vraiment de surprise. C'est impeccable. Il y a quelques moments d'émotion un plus marqués comme le One Of These Days (évidemment, en ce lieu...), un hommage à Rick Wright avec, dans un premier temps The Great Gig In The Sky, suivi de A Boat Lies Wainting, qui fini d'une façon un peu curieuse (je trouve), comme si les musiciens (en premier lieu Gilmour et Pratt) étaient submergés par l'émotion et ne pouvait plus continuer... Et "le fantôme" de Syd avec l'habituel Shine On. Les morceaux des Floyd sont un peu joués de façon différente. On apprécie ou pas. Pour ma part, je reste un peu sur ma faim avec un The Great Gig In The Sky, sur la partie "chant", ou le break "rock" de Money qui me semble parfois un peu "brouillon". Mais enfin rien de grave.

Bref, ce live est une belle chose bien faite, sans que cela soit une merveille époustouflante et novatrice.

Il y a aussi un petit (trop court à mon sens) documentaire qui nous montre entre autre un Adrien Maben qui a organisé une exposition de photos de 1971 dans les ruines de l'amphithéatre, sans savoir que Gilmour vient y jouer dans le même temps. Marrant et nostalgique.

Voilà pour une première impression. On verra après d'autres visionnage...  :) :ecoute:
Posté par: ZeZapatiste
« le: 18 septembre 2017 à 17:10 »

Malheureusement les concerts projetés sont visiblement très calibrés, de ce que j'ai pu avoir comme retour d'autres prestations... Vu que c'est souvent du one-shot (donc dans la grande salle des complexes), il faut pouvoir enquiller une séance tardive derrière pour rentabiliser.
Posté par: Blue-Berry
« le: 18 septembre 2017 à 00:08 »

Ah oui, Zezap', c'est celui-là auquel je pensais en disant le Gaumont...
Oui, l"absence de Fat Old Sun, j'aurais pas aimé non plus... Pourquoi diantre fallait-il "entrer dans le format" ? C'était déjà le problème en 1971, ce qui nous avait valu des versions rikiki de "Careful" et de "Saucerful"... À l'époque il fallait entrer dans le format télé d'une heure. Mais là, pour des séances de cinoche, je ne comprends pas. Des films de 2h30 à 3 h, ce n'est plus rare...
Posté par: ZeZapatiste
« le: 17 septembre 2017 à 20:04 »

très bon résumé, Zezapatiste, suis d'ac' avec toi, mais y a un MAIS....

alors, manques 9 titres de la Setlist des 2 dates de pompeî ;
Faces Of Stone
 The Blue
 Money
(et oui, incroyable, mais vrai !)
 In Any Tongue
 Fat Old Sun
(Dommage, une si belle version en live.!. :(..)
 Coming Back to Life
 On an Island
 The Girl in the Yellow Dress
 Today


j’espère que le Dvd sera complet !!!
dans l'ensemble, c'était plutôt bien, public calme.
"  je suis quand même déçu,,,, pas de Fat Old Sun!!!!!!
 pas de Money!!!!!!!!!!
 pour lui, si, y a "Monnaie "
Ouais il me semblait bien que c'était un peu court par rapport au concert de Nïmes. Effectivement j'étais déçu de ne pas avoir Fat Old Sun et On an Island, mais aussi The Girl in the Yellow Dress que j'avais bien aimée (avec l'animation vachement chouette). Fallait rentrer dans le format, dirons nous.
Par contre, In Any Tongue y était bien (qui est d'ailleurs une de mes Gilmour préférées, et pareil l'animation est assez incroyable)

Zezap, c'était dans quelle salle à Sainté ? Au Méliès ? Au Gaumont ?
A l'Alhambra, comme je te l'avais déjà indiqué un peu plus haut :D
Posté par: ummaGumma
« le: 15 septembre 2017 à 22:09 »



                                  VS


Posté par: Blue-Berry
« le: 15 septembre 2017 à 21:21 »

Zezap, c'était dans quelle salle à Sainté ? Au Méliès ? Au Gaumont ?
Posté par: ummaGumma
« le: 15 septembre 2017 à 17:26 »

très bon résumé, Zezapatiste, suis d'ac' avec toi, mais y a un MAIS....

alors, manques 9 titres de la Setlist des 2 dates de pompeî ;
Faces Of Stone
 The Blue
 Money
(et oui, incroyable, mais vrai !)
 In Any Tongue
 Fat Old Sun
(Dommage, une si belle version en live.!. :(..)
 Coming Back to Life
 On an Island
 The Girl in the Yellow Dress
 Today


j’espère que le Dvd sera complet !!!
dans l'ensemble, c'était plutôt bien, public calme.
"  je suis quand même déçu,,,, pas de Fat Old Sun!!!!!!
 pas de Money!!!!!!!!!!
 pour lui, si, y a "Monnaie "


Posté par: ZeZapatiste
« le: 15 septembre 2017 à 16:16 »

Bon alors ? Personne n'est allé au cinoche hier soir ?

si si, moi  :)

Ca c'était clair et concis

Pour ma part, j'y ai vu aussi. C'était la première fois que je regardais un concert au cinoche (à part des ballets de musique classique, donc même pas dans la même catégorie).

Les + :
- Le son est absolument fabuleux. On a la spontanéité du live sans le mixage moisi qu'on peut avoir dans une salle inadaptée ou en plein air (avec bien souvent les aigus qui bavent et les graves indiscernables). Infiniment mieux aussi qu'à la maison sauf si on a un équipement pro. Exemple, la basse est rendue de façon fabuleuse et ça transcende quasiment les chansons.
- D'ailleurs on saisit toutes les subtilités des choristes, et c'est absolument parfait.
- Le cadre est exceptionnel, et le public uniquement dans la fosse donne une petite impression intimiste, j'aime beaucoup
- La perf en elle même est très propre, pas de couac, si y'a des overdubs ils passent inaperçus (l'avantage de ce que font une grande majorité des groupes actuellement, prendre plusieurs performances pour n'en garder que les meilleures versions, ici sur deux soirs)
- Le visuel est très propre aussi, pas de surcoupe et pas de possibilité de passer des images d'illustration des paysages autour vu que y'a pas vraiment de temps mort

Les - :
- On n'a pas des p***** d'enceintes géantes de basses qui transpercent le ventre, du coup on a du mal à rentrer dans une réelle performance live.
- Je sais pas comment a été construite la set list à Pompei, mais si il y avait un entracte comme dans le reste de la tournée Rattle that Lock, ça aurait été sympa de la garder à l'écran et d'insérer un petit passage documentaire à ce moment là.
- LES PUTAINS DE GENS QUI RACONTENT LEUR VIE ET QUI BOUFFENT DES CHIPS A COTE ! Scrogneugneu, mais bon ça vaut pour l'expérience cinéma en général....
- Sans coupure pour marquer le rappel, on a un peu un sentiment d'inachevé qui finit un peu abruptement. Pas mal de gens sont sortis un peu sur leur faim du coup.

Et un - spécial Sainté : apparemment sortir après 22h15 en semaine ici c'est de l'hérésie, vu que t'as plus de tram pour rentrer chez toi... Tu m'étonnes que la ville est complètement morte...

Bref, c'était cool, mais je pense pas que j'irai beaucoup plus souvent ce genre de performance au cinoche. Y'avait un flyer pour Black Sabbath mais après coup ça me donne moins envie.
Posté par: Blue-Berry
« le: 15 septembre 2017 à 12:31 »

Ah zut, j'ai oublié...
Posté par: ummaGumma
« le: 14 septembre 2017 à 22:36 »

Bon alors ? Personne n'est allé au cinoche hier soir ?

si si, moi  :)
Posté par: ZeZapatiste
« le: 14 septembre 2017 à 17:56 »

Bon alors ? Personne n'est allé au cinoche hier soir ?
Posté par: bruno graphic
« le: 11 septembre 2017 à 19:02 »

"...(tout comme avec du "Waters", du "Wright" et du "Manson"). Le cru Floyd est bien souvent..."
Fais tout de même attention à ce que tu écris :  Manson est une immonde charogne, alors que Nick doit être un brave homme.  :lol:

 :lol: :lol: :lol: misère, je l'avais pas vu (et dire que je me relis...)  :lol: :lol: :lol:
C'est tout de même affolant qu'en une seule lettre, on passe d'un musicien sympathique à un débile à la cervelle étroite !  :fou:
Posté par: Blue-Berry
« le: 11 septembre 2017 à 16:52 »

Un sacré putain de bon morceau qui souffle allègrement ses 46 bougies !
Mais j'aime bien aussi les versions bien déjantées de fin 71 début 72 quand il n'avait n'avait pas un an !
Posté par: baroki
« le: 10 septembre 2017 à 23:11 »

"...(tout comme avec du "Waters", du "Wright" et du "Manson"). Le cru Floyd est bien souvent..."
Fais tout de même attention à ce que tu écris :  Manson est une immonde charogne, alors que Nick doit être un brave homme.  :lol:
Posté par: bruno graphic
« le: 10 septembre 2017 à 18:06 »

C'est peut-être ce qui fait la différence entre du "Pink Floyd" et du "David Gilmour" (tout comme avec du "Waters", du "Wright" et du "Manson"). Le cru Floyd est bien souvent meilleur par rapport aux "petits vins" de David et consorts (bien qu'ils soient agréables en bouche). D'ailleurs je te trouve un peu sévère avec Rattle That Lock. Certes, il ne tient certainement pas la comparaison avec One Of..., mais enfin, il ne se tient pas si mal que ça, surtout avec ce jingle comme base de création. J'avoue que j'avais quelques craintes mais, hé, finalement.  :)
Posté par: baroki
« le: 10 septembre 2017 à 15:10 »

Jouer ça et une daube comme 'Rattle That Lock' lors d'un même concert... C'est sans doute un manque de lucidité dû au grand âge. Enfin, comme dirait l'autre, nous ne savons pas comment nous serons.   XD XD XD
Posté par: ummaGumma
« le: 10 septembre 2017 à 00:45 »

j'en remets une couche, car tu as raison Bruno  :fier: :fier: :fier:

https://youtu.be/nXaXKfyI7tQ

Dire que ce morceau à plus de 40 ans, et que c'est toujours un "putain" de morceau !!  :ecoute:
Posté par: bruno graphic
« le: 09 septembre 2017 à 18:25 »

Le David nous propose un nouvel extrait de son Live At Pompeii, et en l'occurrence le mythique (surtout en cet endroit) One Of Thse Days !

https://youtu.be/nXaXKfyI7tQ

Dire que ce morceau à plus de 40 ans, et que c'est toujours un "putain" de morceau !!  :ecoute:
Posté par: bruno graphic
« le: 27 juillet 2017 à 18:30 »

Grenoble... Hum, ville suspecte et prétentieuse... Fernand en sait quelque chose !  :lol:
https://youtu.be/Mv3rUVO29I4
Posté par: ZeZapatiste
« le: 27 juillet 2017 à 12:45 »

Grenoble même pendant les études oui, et sa région depuis ma naissance...
Posté par: Blue-Berry
« le: 27 juillet 2017 à 10:16 »

Tu n'étais pas à Grenoble auparavant ?
Posté par: ZeZapatiste
« le: 26 juillet 2017 à 23:00 »

Ben j'y habite depuis 3 ans, papy !  :sifflote:
Et la diffusion est à l'Alhambra, même si je vais souvent au Méliès Saint-François (super prog + pas loin de la maison)
Posté par: Blue-Berry
« le: 26 juillet 2017 à 13:23 »

À Sainté ? Que vas-tu donc y faire ? Tu vas au Méliès ?
Posté par: ZeZapatiste
« le: 25 juillet 2017 à 12:39 »

Cinoche d'ores et déjà réservé à Sainté, et je m'offrirai le DVD aussi, fort probablement
Posté par: ummaGumma
« le: 25 juillet 2017 à 10:41 »

a voir aussi dans les cinémas Pathé de France, une date, une nuit, le 13 septembre,,,, pour ma part, c'est bon pour Valence

http://www.pathelive.com/david-gilmour
 
Posté par: Blue-Berry
« le: 25 juillet 2017 à 10:18 »

Il dit un petit mot à propos de Echoes et de l'absence de Rick : "a nice song... a kind of conversation between two people... Rick's dead... we won't do that, OK ?"

Navigation