Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Lu 3011 fois

Auteur Sujet: Australian Pink Floyd à l'Olympia (le 4 mars 2009)  (Lu 3011 fois)

DJ Eric

  • Didjé squatteur de Seedfloyd
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1180
14 octobre 2008 à 13:59
« le: 14 octobre 2008 à 13:59 »
Australian Pink Floyd donnera un concert à l'Olympia le 4 mars 2009

http://www.olympiahall.com/concert/concert.asp?concertid=982&concert=the-australian-pink-floyd-show

c'est un tribute band, ils sont australiens, leur meilleur titre est One Slip Kangourou

je les ai déjà vu à l'Olympia le 11 février 2008, leur titre de meilleur tribute band de Pink Floyd m'a paru quelque peu usurpé, je préfère nettement Encore Floyd (France) ou Euphoria (Italie), en plus le billet n'est pas donné (de 45 à 68 euro)

mais si vous n'avez jamais vu les vrais Floyd sur scène, si vous n'avez jamais vu de tribute band, si vous n'êtes jamais allés à Paris, ou si vous n'êtes jamais allés dans la salle mythique de l'Olympia, ça peut être une occasion
selon la rumeur, Gilmour et Waters ont décidé d'enterrer la hache Eugène de guerre

on ne connaît pas encore les réactions de Ricard Wrigt

lemol65

  • Batave du Val Fourré
  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 122
04 février 2009 à 21:16
« Réponse #1 le: 04 février 2009 à 21:16 »
Moi, j'ai réservé ma place, est ce que il y a quelqu'un d'autre qui vient ?
Désolé pour d'éventuelles fautes d'orthographe (je viens de l'autre pays du fromage)

floydsmoke

  • Fumerolles de Pompei
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 434
06 février 2009 à 08:55
« Réponse #2 le: 06 février 2009 à 08:55 »
Moi j'ai un billet pour Nantes le 3 mars. Ils célèbrent les 30 ans de The Wall en rejouant semble-t-il l'album intégral.

Gilmour semble soutenir le groupe ou en tous cas en dire du bien.

Le meilleur tribute band que j'ai entendu jusqu'à aujourd'hui est celui de Bjorn Riis du site gilmourish.com
http://www.thepinkfloydexperience.com/

On verra bien ce que valent ces australiens. Ils ont de gros moyens je crois. Mais ça ne signifie pas forcément la qualité et la fidélité à leurs modèles.

floydsmoke

  • Fumerolles de Pompei
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 434
04 mars 2009 à 00:15
« Réponse #3 le: 04 mars 2009 à 00:15 »
Voilà je rentre juste du concert de la Cité des Congrés à Nantes. Je suis obligé de laisser un message à ceux qui vont aller à l'Olympia demain (ou plutôt ce soir, vu l'heure).

Je dirai 2 mots :
                    :applaudit: FANTASTIQUE ! :prosterne:
                     :super: EPOUSTOUFLANT ! :fou:

Je crois que je suis réconcilié à vie avec The Wall

J'attend l'avis de ceux qui auront assisté au concert de l'Olympia. :nananere:
Je ne développerai qu'après car je ne veux trop en dévoiler.

comfortably_numb

  • Membrette tout confort
  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 165
04 mars 2009 à 00:53
« Réponse #4 le: 04 mars 2009 à 00:53 »
J en reviens aussi. Dommage quand meme cette place si preponderente de The Wall! Mon dieu par contre ce solo de comfortably numb!!!! Des frissons partout! Un tres bon wish you were here! Enfin ca vaut quand meme le detour! Je me suis particulierement mis dedans apres la pause!

A voir!!!
Moi aussi je suis en édition limitée et numérotée....y'à écrit 39 sur la semelle de mes godasses!!

floydsmoke

  • Fumerolles de Pompei
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 434
04 mars 2009 à 09:58
« Réponse #5 le: 04 mars 2009 à 09:58 »
Dommage quand meme cette place si preponderente de The Wall!
Je savais qu'ils joueraient The Wall en intégralité pour l'anniversaire des 30 ans. Donc en fait j'ai été plutôt surpris de voir qu'ils enchainaient sur des classiques du Floyd ensuite.

Tant pis je raconte, et pardon si ça casse l'effet de surprise pour les heureux spectateurs de ce soir.

J'ai trouvé une cohésion parfaite du groupe, avec une maîtrise totale des arrangements, pourtant compliqués, de The Wall. L'inclusion de scènes théâtrales dans le concert, dans l'esprit des spectacles de 80 et 81, est vraiment bien vue et bien pensée, en dépit des moyens réduits (comparé au spectacle original). Ils ont un talent incroyable à reproduire les voix, les bruits, les cris, les rires, et la post synchro s’intègre à merveille à la musique. Quant aux jeux de lumières, là encore chapeau, ils rythment vraiment le spectacle, et mettent lumière les différents intervenants. Des films passent en continu sur un écran derrière le groupe. Certains films sont excellents, d’autres avec des images de synthèse un peu pauvres, font pale figure dans un ensemble de très haut niveau.

J'ai vraiment pris plaisir à écouter The Wall d'un bout à l'autre. Il y a des surprises à chaque titre. Je suis réconcilié avec The Wall, comme lors de ma première écoute en 1979. Depuis quelques années, j'avoue que l'écoute de l'album entier me demandait un certain effort. Là, Pfffuuu, ça passe, ça coule tout seul, comme un film sans temps mort. Mention spéciale à Colin Wilson, le "Roger Waters", qui est vraiment excellentissime, qui joue Pink, et qui imite Waters à la perfection, sans les faiblesses vocales de ce dernier. Les 2 guitaristes chanteurs se partagent les parties de guitare et il est bien difficile de leur trouver des faiblesses. Par rapport à Snowy White, la doublure de Gilmour, y’a même pas photo. Ils sont fidèles à 100%, reproduisent les solos en note à note mais ne semblent pas le moins du monde bridés par le fait de reproduire les notes d’un autre. Ils sonnent du feu de dieu. Steve Mac, est un peu plus fin et lécher que Damian Darlington à mon avis. Ils le savent d’ailleurs, et Darlington se réserve les solos qui hurlent, quand Mac prend à son compte les solos qui chantent.
Le spectacle met en avant combien les parties guitares sont prépondérantes dans l’édifice The Wall. Et dire que l’on considère The Wall comme un album de Waters. Les parties guitaristiques ne sont pas que l’embellissement des compositions de Waters, elles en sont la charpente. Confortably Numb est le sommet du concert, sans aucun doute. Pourtant c’est un titre que je trouve un peu surestimé. Un peu trop long à mon goût. Là en live, il explose littéralement et Darlington atteint des sommets.

Ensuite on a eu droit à Shine On, Wish You Were Here, Great Gig In The Sky, One of These Days, Brain Damage/Eclipse. Là j’ai trouvé que Darlington était un peu trop « rentre-dedans », manquant un peu du doigté magique de Gilmour. Par contre Steve Mac sait faire dans la broderie et maîtrise le feedback avec maestria. Le clavier, Jason Sawford, se révèle beaucoup mieux que dans The Wall, et reproduit à la perfection les sonorités de Wright, parfois même mieux que Wright lui-même. J’ai passé un très bon moment, avec des versions proches de Pulse, mais la surprise était moins grande.

Je remercie Australian Pink Floyd Show de m’avoir réconcilié avec The Wall. Un grand concert, à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’un hommage au Floyd.

cochonproduction

  • Charcuterie floydienne
  • Membre
  • ***
  • Messages: 13
    • Cochon Production
10 mars 2009 à 17:50
« Réponse #6 le: 10 mars 2009 à 17:50 »
Salut

Dommage que nous ne nous soyons pas croisés à Nantes ...
Si tu es de la région n'éhsites pas à me contacter pour discuter de Floyd ;-)

Le gros reproche que j'ai fait à ASPf, c'est qu'il y a carrément des passages entiers en playback. D'une manière flagrante les deux morceaux Empty Spaces et Waht shall we do now c'est pas le groupe c'est le disque (j'en prends pour témoin que l'on entend distinctement le message à l'envers à ce moment ...)

Personnellement (mais je suis surement un vieux schnock) j'ai trouvé les animations laides et lourdingues, la musique vite expédiée (et en ce qui concerne le solo de Comfy il a été joué dans tous les sens, perdant ainsi la magique montée en puissance que lui donne Gilmour)

J'ai retrouvé un peu de fun sur la dernière partie du set avec les versions Pusle des vieux morceaux. J'ai eu très peur pour Great gig qui est habituellement un massacre vocal et qui là est passé tout en beauté.

D'une manière générale (et j'avais eu l'occasion de m'en rendre compte quand je les avais interviewé à Brighton en 96) ils ne sont pas fans du groupe. Je veux dire fan comme nous le sommes avec la magie que le nom de Pink floyd génère chez nous.

Pour eux c'est un boulot comme un autre ... Alors quand Gilmour pose une note, il sait pourquoi c'est cette note et pas une autre (on voit Roger engueuler son clavier dans les bonus du DVD In the Flesh, parce que c'est SA musique, qu'elle un sens, un rythme, une vie) tandis qu'eux fond des modifications subtiles qui sont (à mon avis) comme des contre sens ...

Grosso modo, pour me résumer : ils ne font ça que pour le fric et ils ont un sacré melon  :sifflote:

floydsmoke

  • Fumerolles de Pompei
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 434
11 mars 2009 à 14:49
« Réponse #7 le: 11 mars 2009 à 14:49 »
Le gros reproche que j'ai fait à ASPf, c'est qu'il y a carrément des passages entiers en playback.

Peut être mais je ne vois pas comment ils pourraient faire autrement. Il y a tellement de post synchro dans l’album. Et puis très franchement, je n’ai pas perçu le playback une seule fois.

Personnellement (mais je suis surement un vieux schnock) j'ai trouvé les animations laides et lourdingues

Il y certains morceaux de films qui font un peu pitié c’est vrai, mais ça ne dure pas. Par contre le jeu « théâtrale » de Wilson, dans le rôle de Pink, m’a semblé bien à propos.

, la musique vite expédiée (et en ce qui concerne le solo de Comfy il a été joué dans tous les sens, perdant ainsi la magique montée en puissance que lui donne Gilmour)

Moi qui suis un fan inconditionnel de Gilmour, je dois reconnaître que Darlington m’a bluffé sur ce solo de Conf Numb. La monté en puissance, elle y était, j’ai presque décollé de mon siège. Par contre j’ai trouvé son jeu moins bon sur les classiques du Floyd de la dernière partie.

D'une manière générale (et j'avais eu l'occasion de m'en rendre compte quand je les avais interviewé à Brighton en 96) ils ne sont pas fans du groupe. Je veux dire fan comme nous le sommes avec la magie que le nom de Pink floyd génère chez nous. ) Pour eux c'est un boulot comme un autre ... Grosso modo, pour me résumer : ils ne font ça que pour le fric et ils ont un sacré melon

Steve Mac semble être le membre historique du groupe, un véritable fan je crois. J’ai une interview DVD de lui, expliquant la passion qui lui a fait commencer l’aventure. Par contre Darlington, lui a été embauché par la suite. Je le perçoit comme un pure musicien pro, un vrai session man, pour qui le Floyd n’est qu’une musique parmi d’autres.
Qu’il fasse ça pour le fric, c’est bien possible, depuis 15 ans… Mais ils le font aussi pour le plaisir de se produire devant de larges publics. C’est une chose qui leur serait impossible en leur nom propre, et qui doit être carrément grisante. J’ai pas vraiment senti qu’ils avaient le melon. Je trouve même qu’ils manquent un peu de présence sur scène, de charisme. Ils font assez beauf, comparé aux originaux qui ont une présence scénique phénoménale. Mais cela dit question purement musicale, j’ai trouvé ça vraiment à la hauteur de ce que j’attendais.

Cochon Production, les bootleg de Versailles 88 c’est toi ?
Tu es une sorte de label de bootleg ? Tu travailles dans le son ? Qu'est ce qui t'a amené à interviewer les Australian Pink Floyd ?

cochonproduction

  • Charcuterie floydienne
  • Membre
  • ***
  • Messages: 13
    • Cochon Production
14 mars 2009 à 16:27
« Réponse #8 le: 14 mars 2009 à 16:27 »

Cochon Production, les bootleg de Versailles 88 c’est toi ?
Tu es une sorte de label de bootleg ? Tu travailles dans le son ? Qu'est ce qui t'a amené à interviewer les Australian Pink Floyd ?


Oui, non, non, et parce que ;-)))

Je suis effectivement à l'origine des CD de cochonproduction. A une époque j'ai eu l'opportunité de disposer de bandes intéressantes je m'y suis donc mis. J'ai toujours rêvé de travailler dans le son, mais ce n'est pas mon métier (je suis dans la vidéo).
Avec MOB nous avons sorti le TreeFullofSecrets et d'autres choses qui circulent.
J'ai eu l'occasion de poster quelques vidéos sur Youtube aussi.

Aujourd'hui MOB a repris le flambeau (il a des oreilles de chauve souris) coté audio et je donne un coup de main quand il faut travailler la vidéo (St Trop, Versailles ...)

Mais ce n'est ni un métier, ni lucratif juste un passe-temps ... En ce moment je travaille plutôt sur des vhs de Higelin ...

J'avais interviewé les Australiens pour le fanzine que j'avais crée en 94 (avant Signs of Floyd, mais ça c'est aussi du passé ... J'ai aussi traduit en français le livre de Nicolas Schaffer, organisé la convention à Angers, je distribuais en France les fanzines Brain Damage et The Amazing Pudding ...

Je te l'ai dit, je suis un vieux schnock ;-))))

Enfin, si tu es dans le coin, on se voit quand tu veux ...

InTheFlesh

  • Membre bien en chair
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 801
  • pi4niste... guit4riste...
15 mars 2009 à 20:04
« Réponse #9 le: 15 mars 2009 à 20:04 »
et mince encore un truc que j'ai raté  :o

depuis le temps que je cherche à aller voir un VRAI concert...
bon bah, il faut que je regarde plus attentivement les affiches  ^^


 
charade you are!
 

Navigation