Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Lu 1695 fois

Auteur Sujet: RICK WRIGHT SE LIVRE (en 96)  (Lu 1695 fois)

RickFloyd

  • Dr House de la traduc
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1632
    • Need A Translation?
05 septembre 2007 à 10:13
« le: 05 septembre 2007 à 10:13 »
Mercredi 18 Décembre 96


Une interview très intéressante : vous allez découvrir les impressions de Rick vis-à-vis la période post-Waters, mais également ses sentiments envers Syd et Roger. Vous connaîtrez la raison pour laquelle il chante si peu dans Pink Floyd, ainsi que quelques détails personnels.
Je n'ai gardé que l'essentiel (et encore) de cette longue interview. Mais une interview de Rick, d'est si rare ;)

Les passages en gras sont pour Blue-Berry ! :lol:

Q: Cher Monsieur Wright, j'ai souhaité avoir un entretien avec vous, afin de vous remercier aussi bien pour votre excellente contribution au sein du meilleur groupe du monde, que pour la qualité de votre nouvel album, Broken China, que je considère comme un chef-d'oeuvre.
Aussi bien dans votre carrière avec Pink Floyd, et sur Broken China, on sent chez vous un goût pour la conceptualisation de la musique – fait de lier des idées qui communiquent un thème général qui est évident. Qu’est-ce qui vous attire dans la réalisation d’ « albums concepts » tels que Wish You Were Here, The Division Bell et Broken China ?


R: Je pense vraiment que la réponse est centenue dans la question, car en effet, c’est comme ça que j’aime écrire. De sûr, j’ai écrit Broken China de cette façon. Tiens, c’est drôle que vous ayez mentionné The Division Bell, parce que, même si c’était prévu, à la base, que ça devienne un album concept, et je le voulais vraiment, mais à la fin il y avait des chansons liées, et quelques unes qui n’avaient aucun lien entre elles. J’ai fait Broken China parce que, personnellement, je sens que c’est la façon de travailler qui me convient le mieux et je m’intéresse beaucoup à comment on peut lier la musique aux paroles, ainsi qu’aux sensations et aux images.



Q: Je pense que votre travail aux claviers durant les premières années du Floyd était un des éléments les plus porteurs du son du groupe, et a été sans aucun doute la clé du succès du groupe. Quelles ont été les influences sur votre jeu, au début ?


R: C’est une question intéressante. Je dirais que ce ne sont pas forcément des pianistes qui ont influencé mon son. Par exemple, je peux vous donner un bon exemple, une des personnes qui m’ont beaucoup influencé : Miles Davis, le trompettiste, et son jeu de trompette a certainement influencé la manière de me servir du clavier et Bill Evans, également. Penchez-vous sur le jazz et vous verrez que ça a influencé mon jeu de claviers.


Q: Paint Box et Remember A Day sont deux de mes chansons préférées sur le LP (et maintenant CD) Relics. Les paroles sont très évocatrices 1) D’une longue soirée en boîte et 2) De l’enfance, et la musique est très efficace, également. J’ai toujours été étonné (et déçu) qu’il n’y ait pas eu plus de chansons de Wright qui les suivent directement. Pourquoi cela ?


R: Paint Box and Remember A Day ont été faites peu après le depart de Syd, à un période où nous n’avions toujours pas établi le mode de travail que le groupe allait adopter. Syd, ça me rend triste de vous le dire, n’était plus capable de travailler alors c’est passé à Roger, Dave et moi-même d’écrire les chansons et je penses que c’est quelques temps après seulement que nous avons commence à écrire ensemble. Par exemple, Echoes est sortie au moment où nous avons dévouert que la meilleure musique qu’on pouvait créer, c’était en se mettant tous les trios, et en collaborant, plutôt que de se pointer indivuellement au studio avec une chanson.


Q: Pourquoi ce titre « Paint Box » (la boîte à peinture)?

R: Aucune idée.


Q: Est-ce que l’album Division Bell vous a apporté la confiance de passer à un chant plus dominant ?

R: Je pense qu’on peut revenir à Remember A Day, See Saw et Paint Box – à l’époque, j’essayais bien sûr de chanter mes chansons, Roger essayait de chanter les siennes, et puis Dave a rejoint le groupe et il avait largement la meilleure voix dominante en ce temps-là, alors Roger et moi avons arrêter le chant dominant pour passer en voix d’arrière-plan et en chœurs. Et je n’ai jamais été tellement confiant avec ma vois et je pense qu’il est juste de dire que sur Division Bell, j’étais très anxieux à l’idée de chanter une chanson, mais j’ai été en réalité plutôt satisfait du produit fini. Ca m’a donné de la confiance quand on est passé à Broken China, sur lequel j’ai, en fait, passé beaucoup de temps à faire des expériences avec ma voix et à trouver une façon de chanter sur laquelle j’étais à l’aise, et je pense l’avoir été. Donc je me suis énormément essayé au chant sur cet album – étant un album très personnel, il n’était pas question que je demande à quiconque d’autre de chanter les chansons en question, sauf bien sûr, pour Sinead (O’ Connor) qui a chanté deux chansons que j’avais écrites.

Faire une tournée de cet album… Je ne peux pas m’avancer,mais tout ce que je peux dire, c’est que j’aimerais bien, et espérons qu’il me vienne une occasion de tourner avec cet album.


Q: Rick, il y a eu des rumeurs sur internet, récemment, comme quoi Pink Floyd se réunirait avec Roger Waters pour une tournée. Est-ce que vous avez déjà eu une telle discussion, dans le groupe?

R: Non, les rumeurs ne sont pas vraies et on n’a jamais parlé d’un retour de Roger Waters dans le groupe.


Q: Avec toute l’attention donnée aux leaders de Pink Floyd, tout au long des années (Syd Barrett, Roger Waters, David Gilmour), vous êtes-vous senti un peu comme un membre négligé (à la fois par les médias et les leaders précédemment mentionnés) ?

R: C’est possible, et c’est en partie dû au fait que je ne me suis jamais trop senti à l’aise de donner des interviews. C’est une question difficile. Le groupe, comme vous le savez, tend à être privé et à ne pas se promouvoir lui-même. Je ne me sens pas négligé mais je pense qu’on ne doit pas croire tout ce qu’on lit.


Q: Comment, à votre avis, peut se comparer l’ère post-Waters de Pink Floyd avec les débuts ?

R: Difficile à dire. En termes de relations au sein du groupe, je vais être honnête et dire que ça se passe plutôt bien, parce que ça devenait très difficile de travailler avec Roger, à la fin, et c’est pour ça que je suis parti. Je laisse le soin à nos fans de juger la musique.


Q: A part vos disques géniaux, quelle est la musique que vous aimez le plus écouter?

R: N’importe quoi tant que c’est du bon.


Q: Comment avez-vous vécu le départ de Roger et êtes-vous resté en contact ? D’après ce que j’ai pu lire, la dispute concernait plus Dave et Roger mais vos déclarations et celles de Nick n’ont, à ce que j’ai vu, jamais été publiées, et j’ai beau chercher ? Et au fait, où se trouve Syd Barrett ?

R: J’étais pas dans le coin quand Roger a quitté le groupe parce que, moi, je l’avais déjà quitté, après The Wall. Tout ce que je peux dire, c’est que je n’ai pas été surpris que, ayant causé le problème entre lui et moi, il y ait ensuite d’autres problèmes avec Dave et Nick. Et, de plus, j’ai décidé de ne pas parler du départ de Roger. Je n’ai pas été engagé dans cette histoire et puis Roger voulait certainement empêcher le groupe de continuer à travailler.
Syd Barrett vit à Cambridge, je crois qu'il est heureux mais c'est une tragédie qu'il ne puisse pas recommencer à jouer. C'est très triste.


Q: Rick, quand vous repartirez en tournée avec Pink Floyd, y a-t-il des chances que nous puissions entendre certains classiques? Par exemple : Childhood’s End, Wot’s… Uh, the Deal, Burning Bridges, Careful With That Axe, Eugene, Cymbaline, Green is the Colour, A Saucerful of Secrets, Atom Heart Mother et (cela va de soi) Echoes ? Comment se fait-il que nous n’entendions jamais ces merveilleux morceaux d’autrefois ? Je me souviens d’avoir entendu un enregistrement de 24 minutes d’Embryo, et une version de 15 minutes d’Any Colour You Like, et c’était fantastique. Y a-t-il des chances que cela se reproduise ?


R: Je sais, j’adore cette musique que vous avez mentionné et elle rencontre pas mal de succès parmi beaucoup de nos fans. Echoes, en fait, c’est intéressant parce qu’on l’a jouée, par sur cette tournée, mais sur la précédente et elle a été très très bien accueillie. J’aime bien sûr Echoes, mais je pense que Daven’aime pas trop les paroles, et vous devez comprendre que nous faisons ce genre de morceaux mais il est important que l’on avance et nous avons tellement de choses que nous adorerions interpréter en live, mais souvenez-vous bien de cela : on a enregistré Dark Side Of The Moon dans son intégralité sur la dernière tournée.


Q:Est-ce que l’époque psychédélique où vos prestations live pouvaient être plus spontanées vous manque ? Est-ce que la liberté convenait mieux à votre style de jeu ?

R: Ca ne me manque pas, mais je dois dire que cette époque était très importante, simplement parce que le groupe venait de commencer et ces prestations spontanées avec toute cette improvisation m’a donné l’occasion de développer mon jeu. En termes de libertés, je l’ai toujours, et Pink Floyd aussi, et particulièrement quand nous composons nos morceaux.


Q: Rick, comment vont votre femme et vos enfants? Quel genre de bateau possédez-vous […] ?

R: Sympa, la question. J’ai deux enfants qui sont maintenant grands et avec ma nouvelle femme, nous avons un petit garçon de 7 mois et c’est merveilleux, nous sommes vraiment ravis.
Mon bateau c’est un yacht à voiles de 65 pieds de long (20 mètres n.d.t.)[…] On peut pêcher dessus.


Q: Quel est l’album de Pink Floyd préféré de Rick?

R: Si je suis obligé de citer un album, je dis Wish You Were Here.

Source : http://www.pinkfloydonline.com/int128.htm
« Ňous trouvoήs beau ce qui ήous est assez iлdifférent pour ʼnous permettre de voir ce que лous vouloήs à la place. ». - Boris Viaň ^^
"Elvis a libéré les corps alors que Dylan a libéré les esprits..." - Bruce Springsteen

Tsointsoin

  • Tagada
  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 256
05 septembre 2007 à 10:23
« Réponse #1 le: 05 septembre 2007 à 10:23 »
Merci ^^ On l'entendait pas trop souvent ce bon vieux rick ! Par contre, uestion indélicate de demander où se trouve Syd ! Heureusement Rick n'y réponds pas

RickFloyd

  • Dr House de la traduc
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1632
    • Need A Translation?
05 septembre 2007 à 10:25
« Réponse #2 le: 05 septembre 2007 à 10:25 »
Non, j'ai dû oublier de traduire la réponse :lol:
Il dit qu'il vit heureux à Cambridge, en paix. ;)

Ce que j'aime comme question c'est : Est-ce que vous vous sentez négligé :lol:
Le type jamais filmé, sur aucun film des Floyd...

Gotta Be Crazy

  • Crazy crémant d'Alsace
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 932
05 septembre 2007 à 18:11
« Réponse #3 le: 05 septembre 2007 à 18:11 »
sympa cet interview :D ca fait plaisir de voir la simplicité de cet homem qui a été le pilier du so de PF. Remarque aussi, ça me semble normal que son album préféré du groupe soit WYWH, il est tellement beau, et puis son jeu de claviers sur Shine On est culte :)
Merci Rick pour cette traduction :D
Tapette !

Tsointsoin

  • Tagada
  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 256
06 septembre 2007 à 10:01
« Réponse #4 le: 06 septembre 2007 à 10:01 »
Pauvre Rick, il aurait de quoi gueuler ^^ Mais non, il est tout sourire !

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 7942
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
06 septembre 2007 à 14:35
« Réponse #5 le: 06 septembre 2007 à 14:35 »
Sur le mode "my taylor is rich" :

His boat is shorter than mine, but he plays keyboards better than me...
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

RickFloyd

  • Dr House de la traduc
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1632
    • Need A Translation?
06 septembre 2007 à 15:35
« Réponse #6 le: 06 septembre 2007 à 15:35 »
lol :D
C'est bien de se comparer à quelqu'un de sorte que tous deux en tirent avantage ;)

CrazyDiamond

  • Pink gône d'outre-Léman
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1107
07 septembre 2007 à 23:36
« Réponse #7 le: 07 septembre 2007 à 23:36 »
Merci Rick, pour toutes ces traductions. Ca vaut de l'or.
Wright est vraiment un type sympathique. Je le compare souvent à deux autres musiciens : John Paul Jones et George Harrison, d'une grande discrétion mais néanmoins tellement indispensable...

Une chose me chiffone : l'intervieweur est vraiment journaliste ? Parce que c'est pas croyable ce qu'il lui passe comme pomade !!! ;)
Un dictateur qui meurt... c'est une banque suisse qui ferme.

AnimalsFan

  • Grouik Surround Club
  • Membre
  • ***
  • Messages: 99
08 septembre 2007 à 00:33
« Réponse #8 le: 08 septembre 2007 à 00:33 »
Tout a fait en accord avec Rick a propos du grand Miles Davis « Le Sorcier », dont ont comprend aisément les influences qu’il a eu sur lui…

A ce propos je vous conseille chaudement : The Cellar Door Sessions 1970 (coffret 6 CD)

Six heures inédites enregistrées en club à Washington au cours de huit sets répartis sur quatre nuits consécutives. Soit le meilleur d'un sextet (Miles Davis, Gary Bartz, Keith Jarrett, Michael Henderson, Jack DeJohnette et Airto Moreira, rejoints par John McLaughlin le dernier soir), qui aura vécu moins d'un an, de novembre 1970 à juillet 1971, avant que sa rythmique ne se désagrège.

D'ailleurs, sans Miles et sa maîtrise perverse de la zizanie, un tel vivier d'egos surdimensionnés n'aurait jamais tenu le coup. Heureusement, seul comptait pour eux l'excitation de jouer avec celui en qui ils voyaient un génie, à tel point que Keith Jarrett s'était même mis aux claviers électriques ? qu'il détestait ?, et que Michael Henderson, déniché sur les conseils de la sulfureuse Betty Davis, ne s'était pas fait prier pour quitter Stevie Wonder afin de rejoindre les rangs du sextet.
De l'humaine condition on ne guérit pas. Nietzsche

RickFloyd

  • Dr House de la traduc
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1632
    • Need A Translation?
08 septembre 2007 à 11:06
« Réponse #9 le: 08 septembre 2007 à 11:06 »
Citation de: CrazyDiamond
Merci Rick, pour toutes ces traductions. Ca vaut de l'or.
Wright est vraiment un type sympathique. Je le compare souvent à deux autres musiciens : John Paul Jones et George Harrison, d'une grande discrétion mais néanmoins tellement indispensable...
Tu pourrais pas le comparer à d'autres types que les Beatles?:humour:
Citation de: CrazyDiamond
Une chose me chiffone : l'intervieweur est vraiment journaliste ? Parce que c'est pas croyable ce qu'il lui passe comme pomade !!! ;)
Aucune idée... Ce site est bizarre. Je suis même dubitatif quant à la véracité de ces interviews. Clique pour voir..^^
 

Dans la Réponse Rapide, vous pouvez utiliser du BBCode et des smileys comme sur un message normal, mais à partir d'une interface plus rapide d'accès.

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.
Nom :

E-mail (ne sera pas publié) :

Les poissons font pipi dans la ___ (anti-spam débile...):
Message :

Navigation