Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Lu 2187 fois

Auteur Sujet: Ce que vous pouvez pas blairer chez Pink Floyd  (Lu 2187 fois)

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
15 janvier 2017 à 11:53
« le: 15 janvier 2017 à 11:53 »
Je vois déjà venir Charly Bloublou avec son "Take up the stethoscope and walk" DU CALME!!! moi j'adore ce morceau.

Bon, déjà, bonjour à tous ! voilà un sujet qui peut être intéressant car chacun à des goûts très différents !!
L'autre jour j'étais dans la voiture et je me suis décidée à réécouter Division Bell, car je me souvenais qu'à l'époque ou je l'écoutais plus souvent, j'aimais beaucoup Cluster One, Marooned, Wearing the Inside out ... En effet, mais le reste ? C'était franchement toujours aussi naze. Même les pseudo instru de Gilmour (ok ok, il a un joli son mais on se tape pas le cul par terre) En plus juste après, mon baladeur, en mode aléatoire, m'a balancé du Ashra. Sur ce coup là, Manuel Gottsching 1 , Gilmour 0 ...
Du coup je me suis dit, pourquoi ne pas faire un sujet ?

J'avais déjà auparavant identifié des morceaux entiers que j'aimais pas du tout :
Run Like Hell sur The Wall
Take it Back sur DB

Je n'ai pas mis de morceaux d'AMLOR car franchement à part "On the Turning Away" tout le reste m'hérisse les poils si bien que ça doit faire 10 ans que j'ai pas écouté le disque, il faudrait que je le repasse un coup pour alimenter ce sujet.

Hors morceaux entiers, qu'est ce que j'aime pas dans Pink Floyd ?
Plein de moments comme dans DB ou TER ou Gilmour essaye de faire de l'instrumental, ok le son est là, mais ça suffit pas, ça fait franchement remplissage et ça manque d'âme et de tripes.
Alors vous pouvez me dire oui mais genre dans OBC, y'a plein de remplissage... Ouais mais OBC dans sa simplicité rétro de l'époque, c'est justement beaucoup plus spontané et beaucoup plus chouette, ça sonne plus comme "bon faut qu'on produise un truc, on se met ensemble on joue et ça envoie de la musique" c'est vraiment plus spontané, que "Merde, faut sortir un énième disque de PF, je vais mettre mon attirail de pédales et faire des arpèges pendant que Rick nous fait quelques nappes, et hop c'est dans la boite" et c'est recommencé encore et encore. ça me gonfle quand on voit comme certains artistes se cassent le cul pour faire des instru magnifiques (Gottsching, Oldfield, et plein d'autres, on vous a démasqué! )

Bon, vous inquiétez pas les Gilmourien, quand Roger Waters gémit sur son 1er album solo (The Final Cut) ça me gonfle aussi. Mais au moins, ce dernier disque raconte une histoire, qui plus est relativement profonde et déchirante, on peut donc lui reconnaître une certaine substance même si on aime pas le style de Wawa.

Ah oui, chez l'un ou chez l'autre, d'ailleurs, à part sur DSOTM, je SUPPORTE PAS les choeurs avec les gonzesses, je sais pas pourquoi... (c'est personnel et ça vaut aussi pour certains délires de Magma, desolée Stella)
i'd rather trust a country man, than a town man.

Wulfnoth

  • Alburostre microgonadoclaste voire un tantinet coprexakribadzinomane
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1578
  • a million dreams, a million scars
    • Defecting Grey
15 janvier 2017 à 11:56
« Réponse #1 le: 15 janvier 2017 à 11:56 »
Leurs fans. :D
C'est facile quand tu es gros au Japon.

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
15 janvier 2017 à 11:58
« Réponse #2 le: 15 janvier 2017 à 11:58 »
ça fait combien de temps que tu traîne ici déjà ? 2007 ?

The Dark Wall

  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 1915
15 janvier 2017 à 15:32
« Réponse #3 le: 15 janvier 2017 à 15:32 »
Ce que j'aime pas :
- La production des 3/4 premiers albums
- Les jams interminables que ce soit sur disques ("Interstellar Overdrive", quand même sauvée par un riff sympa) ou en live (les versions de 20 minutes d'"Embryo", au secours !)
- Les quelques chansons pop/psyché très anecdotiques du genre "See-Saw"
- Quelques instrumentaux peu inspirés du Pink Floyd de Gilmour (je rejoins Neph sur ce point là, même si la guitare de Gilmour rendent quand même ces morceaux plaisants)
- Les gens qui aiment pas "The Final Cut", et surtout ceux qui n'aiment pas "The Wall"  :enfoire:

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
15 janvier 2017 à 17:31
« Réponse #4 le: 15 janvier 2017 à 17:31 »
Ouais moi j'adore The Wall (sauf Run like hell, déjà dit, c'est cette espèce de batterie en plastique et guitare années 80 dégueulasse) et j'aime bien Final Cut aussi.

Quant aux premiers albums ils mériteraient d'être remastérisés, avec bon nettoyage des pistes etc, The Piper c'est un de mes albums préférés mais à l'époque de sa sortie il y'avait des disques beaucoup mieux mixés. J'adore Intersellar Overdrive mais c'est peut être aussi le souvenir des bonnes cuites qui y sont associées ...
J'aime bien See Saw et ce genre de chansons... Elles sont dans leur jus.

Je suis d'accord avec toi que la guitare de gilmour sauve un peu l'ensemble (et le nom du groupe sur la pochette, c'est psychologique)
Ce qui fait carence aussi dans la période Gilmour, c'est les textes, franchement c'est NAZE ! l'herbe était verte et le ciel était plus bleu... faut pas déconner mec
J'ai réécouté "Louder than words" je crois que je peux la replacer dans ma liste de ce que j'aime pas...

bruno graphic

  • Grapheur fou
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1138
    • bruno graphic
15 janvier 2017 à 18:11
« Réponse #5 le: 15 janvier 2017 à 18:11 »
Leurs fans. :D

 :lol: :lol: :lol: moi aussi  :lol: ainsi que ceux et celles qui ne peuvent pas "blairer" Pink Floyd (là je deviens dictateur et limite serial killer ) :vendredi13:

Sinon, ben avec le temps, je me retrouve totalement "à l'inverse" du sujet de ce topic. Je n'arrive pas à trouver vraiment quelque chose que je ne peux pas supporter chez les floyd, tant au niveau visuel (ah si peut-être, le visuel principal de The Final Cut, quoique là, ce serait plutôt dans le style apitoyé "misère, que ce truc est fade et peu inspiré") que musicalement, les concerts, les collaborations et expériences diverses, etc. Même l'attitude de certain (à certain moment) comme le sieur Rogers me laisse plus dans un état de regrets que de "je ne peux pas blairer ce genre de ..."
Dans le temps, oui, probablement, mais maintenant...  :euh:
Pour en savoir un pichot plus sur lo gars http://bruno.dumen.pagesperso-orange.fr/

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
15 janvier 2017 à 18:22
« Réponse #6 le: 15 janvier 2017 à 18:22 »
Ouais mais j'exagère la formulation, justement parce que c'est parfois aux antithèses de tout ce que j'aime profondément chez Pink Floyd ... et c'en est très décevant.
Genre, y'a des trucs ça serait un autre artiste, non seulement je les aurai pas achetés mais peut être même pas écoutés.
Mais bon, ils sont pas les seuls y'a plein de groupes qui ont fait des trucs géniaux et des trucs nazes ! et justement, plus le groupe est capable de faire des trucs géniaux, plus on trouve ce qui est naze : très naze, car on est en fait très déçus.

Narrow Way

  • ...écoute les oiseaux de la nuit.
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 4315
  • forçat de la route (étroite?)
15 janvier 2017 à 18:35
« Réponse #7 le: 15 janvier 2017 à 18:35 »
Un de mes regrets: la qualité sonore de certains albums du début, dont Saucerful et Meddle... Ces 2 opus ont un son très étouffé de qualité proche du bootleg, alors que d'une ça a gâché les chefs d'oeuvres qu'il y a à l'intérieur, et de deux, à cette période-là la plupart des artistes pondaient pour des budgets moindres des albums au son plus clair.

Voilà, c'était le coup de gueule de l'autre, là :)
"I like to think oysters transcend national bareers."

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
15 janvier 2017 à 18:54
« Réponse #8 le: 15 janvier 2017 à 18:54 »
oui c'est vrai, tellement dommage , ce que je comprends pas c'est qu'il y'a forcément les bandes d'origine qui doivent traîner dans les studios ou chez Gilmour, ils ont largement les moyens de faire des rééditions avec de bons remasters comme il y'a eu pour les  Beatles ... plutôt que de nous sortir TER lol

ZeZapatiste

  • Le mec le plus génial de tout le gratin dauphinois
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 3247
  • Yabadabadoo
    • My face de bouc !
15 janvier 2017 à 19:47
« Réponse #9 le: 15 janvier 2017 à 19:47 »
Ce qui fait carence aussi dans la période Gilmour, c'est les textes, franchement c'est NAZE ! l'herbe était verte et le ciel était plus bleu... faut pas déconner mec
Tu trouves que les paroles de High Hopes sont nulles ? Vraiment ?
- Les gens qui aiment pas "The Final Cut", et surtout ceux qui n'aiment pas "The Wall"  :enfoire
Je te retourne le compliment

Ce que j'aime pas trop chez PF, voyons... L'aspect parfois pompe à fric. Globalement je trouve que ça n'a pas influé trop sur leur créativité, mais ressortir 10 fois les mêmes trucs sur des versions à peine différentes, ou un album de vieilles jams pas super inspirées en tant qu'album officiel...
Ca et la gestion des egos dans le groupe. Evidemment c'est compliqué dès qu'il y a un peu des enjeux qui entrent en scène, mais y'a toujours moyen de se gérer autre que de se fâcher jusqu'à ce que la mort les sépare.
Tout ça et TFC, évidemment.
Let the sun shine in

vegetable man

  • Lockwood & Ponty Redux
  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 291
  • .
15 janvier 2017 à 20:08 M
« Réponse #10 le: 15 janvier 2017 à 20:08 »
ah si peut-être, le visuel principal de The Final Cut, quoique là, ce serait plutôt dans le style apitoyé "misère, que ce truc est fade et peu inspiré")

Cette pochette est sobre, minimaliste, mais sûrement pas fade. À l'inverse de la ridicule pochette de ER.

En ce qui me concerne, j'ai toujours apprécié la production d'un Meddle. Au contraire, j'ai souvent eu un problème avec des disques à la production trop léchée.

Et une chose qui me froisse chez Pink Floyd avec l'âge, c'est cette capacité à avoir construit leur travail essentiellement autour de leur nombril et de l'avoir mis en avant comme tel sous une couche de sentiments mielleux. Sans remettre en cause la sincérité de leur expression, ou le fait que partir de soi est un ressort créatif puissant, les disques "à la" Pink Floyd parlent de Pink Floyd ou d'un Roger (sauf Animals après 72). La discographie de Pink Floyd, c'est un soap opera pour une part. Et les fans adorent.

Wulfnoth

  • Alburostre microgonadoclaste voire un tantinet coprexakribadzinomane
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1578
  • a million dreams, a million scars
    • Defecting Grey
16 janvier 2017 à 09:10
« Réponse #11 le: 16 janvier 2017 à 09:10 »
Blague à part, je ne sais pas si c'est quelque chose qui m'agace ou qui simplement m'étonne, mais je pensais à la stérilité créative absolue des ex-membres du groupe. Quoi que l'on pense de leurs carrières solos, il est difficile de contester qu'aucun d'eux n'a produit de musique réellement marquante depuis plusieurs décennies, là où un certain nombre de leurs contemporains ont réussi à éviter de sombrer dans l'absence totale de pertinence. Je ne sais pas trop à quoi c'est dû : peut-être qu'ils ne savent pas s'entourer, peut-être que (comme le dit vegetable) à force de se regarder obstinément le nombril ils n'ont plus rien à dire.

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
16 janvier 2017 à 10:37
« Réponse #12 le: 16 janvier 2017 à 10:37 »
Beyond the horizon of the place we lived when we were young
In a world of magnets and miracles
Our thoughts strayed constantly and without boundary
The ringing of the division bell had begun

Along the Long Road and on down the Causeway
Do they still meet there by the Cut

There was a ragged band that followed in our footsteps
Running before time took our dreams away
Leaving the myriad small creatures trying to tie us to the ground
To a life consumed by slow decay

The grass was greener
The light was brighter
With friends surrounded
The nights of wonder

Looking beyond the embers of bridges glowing behind us
To a glimpse of how green it was on the other side
Steps taken forwards but sleepwalking back again
Dragged by the force of some inner tide

At a higher altitude with flag unfurled
We reached the dizzy heights of that dreamed of world

Encumbered forever by desire and ambition
There's a hunger still unsatisfied
Our weary eyes still stray to the horizon
Though down this road we've been so many times

The grass was greener
The light was brighter
The taste was sweeter
The nights of wonder
With friends surrounded
The dawn mist glowing
The water flowing
The endless river

Forever and ever

Les couplets c'est pas le pire bien que ça manque, selon moi, de mélodie dans les mots, notamment dans la façon dont le texte est scandé, donc de rimes ou au moins d'une métrique, ça fait plutôt texte en prose de quelqu'un qui raconte sa vie, mais pas assez poème, ça manque de rythme
Le refrain est franchement naze

Bien sur ce sont des avis personnels ... !!!!

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
16 janvier 2017 à 10:44
« Réponse #13 le: 16 janvier 2017 à 10:44 »
Franchement High Hopes ça aurait été une chanson d'un groupe à la con comme Oasis (heureusement que Rickfloyd n'est plus là depuis quelques années) ça aurait marqué personne sérieux , tout le monde est conditionné par le nom du groupe sur la pochette.
Après au niveau musical c'est pas une mauvaise chanson, bien que l'intro soit pompée sur un titre de Roger Waters ( Three Wishes )

Pour revenir à ce que vous dites Meneldur et Vege, je pense comme vous, en effet quand le groupe ils étaient tous ensemble ils étaient non seulement dans une sacré harmonie créatrice mais surtout dans une démarche expérimentale, a tester plein de sons, orgues, synthés, à aller chercher des trucs dans leurs instruments, ce que proposait les studios... C'est ce qui explique que le style change vraiment pas mal d'un disque à l'autre.
Peut être que de façon contemporaine quand ils ont eu accès à vraiment beaucoup de matos, moderne etc, ils sont allés moins dans la recherche et l'expérimental et ça a limité leur créativité... Et peut être la volonté aussi ?

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 7483
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Histoire et Patrimoine des Rivières et Canaux
16 janvier 2017 à 11:08
« Réponse #14 le: 16 janvier 2017 à 11:08 »
Il y a dans ce qui précède beaucoup de choses avec lesquelles je suis globalement d'accord. Même que j'ai réécouté "Take Up Thy Stethoscope" récemment et que finalement, ben c'est pas pire que des morceaux qu'ils ont pu faire plus récemment. C'est la partie chantée qui m'exaspère, l'instru est plutôt sympatoche.
Bon, TER est un disque largement dispensable qui n'apporte rien à une discographie suffisamment riche comme ça. À l'époque de sa sortie, j'estimais que "The Wall" aurait constitué un beau chant du cygne. Et paf, y'a eu TFC derrière... Dans Momentary Lapse, je sauve, outre "On the turning away", "Sorrow" aussi.
The Division Bell, bien que contenant des passages sublimes (High Hopes, Marooned), ne m'a jamais transporté aussi haut qu'avait pu le faire, en leur temps et toujours actuellement, Echoes ou AHM... L'âge sans doute...
Certains requins m'ont dit : "on va pas te manger,
Mais travaille ton crawl, ce sera plus prudent..."

baroki

  • Atomic Clown Mother
  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 254
  • De l'inconvénient d'être né...
16 janvier 2017 à 11:44
« Réponse #15 le: 16 janvier 2017 à 11:44 »
'Terminal Frost' est tout de même un bel instrumental.

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 7483
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Histoire et Patrimoine des Rivières et Canaux
16 janvier 2017 à 18:39
« Réponse #16 le: 16 janvier 2017 à 18:39 »
Ah oui c'est vrai. De plus, on y sent la patte de Rick...

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
16 janvier 2017 à 19:09
« Réponse #17 le: 16 janvier 2017 à 19:09 »
vous avez vraiment envie que je me colle à réécouter ce disque.. Soit . Peut être tout à l'heure.

Wulfnoth

  • Alburostre microgonadoclaste voire un tantinet coprexakribadzinomane
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1578
  • a million dreams, a million scars
    • Defecting Grey
16 janvier 2017 à 20:53
« Réponse #18 le: 16 janvier 2017 à 20:53 »
AMLOR a au moins le mérite d'essayer. Gilmour essaie d'adapter le son PF aux années 80, il essaie de sortir un peu du moule avec les A New Machine. Bon, ça marche pas très bien, mais il essaie. TDB, c'est du pilote automatique de A à Z, un ordinateur dans lequel on aurait rentré les albums de l'âge d'or du groupe aurait pu le produire. C'est presque pire pour moi.

Neph.

  • Come-back Girl
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1163
  • I talk to the wind
16 janvier 2017 à 21:09
« Réponse #19 le: 16 janvier 2017 à 21:09 »
Bon alors je viens d'écouter la face A de Amlor . la face B ça attendra demain, trop d'émotions pour ce soir..
Que dire. 10 ans après toujours le même avis hein finalement

Le 1er morceau "signs of life" une nappe de synthé avec quelques notes de guitare... ah , c'est fini ? c'était un morceau ? ça doit être l'inspiration principale de TER
2ème "learning to fly" complètement subjectif comme avis mais c'est TOUT ce que je déteste, ça ressemble à Run Like Hell et à Take it Back, avec des choeurs, de la batterie année 80 en plastique, je comprends qu'on puisse y trouver un intérêt car c'est relativement "rempli" en opposition au précédent, ça colle à ta description Menel, le mérite d'essayer et de faire des trucs dans le jus de l'époque, mais moi ça ne passe pas.

3 : dogs of war : quoi? non mais sérieux j'ai cru que j'allais couper le disque à ce moment là. Rien à dire, c'est nul, du début a la fin, aucune recherche, un vieux synthé pourri, un espèce de vieux son mauvais éléctro, j'ai pas du tout aimé

4 : one slip: il se passe un truc à un moment là, je sais pas si c'est sur celui ci ou le précédent, y'a une sorte d'intro avec des téléphones, un peu de la recherche synthé mais pas mauvais du tout, on se dit que ça prépare quelque chose, puis hop ça retombe tristement pour démarrer un morceau qui est tout aussi nul que le précédent.

5 : On the Turning away: très bon morceau. Voix The Wall, son The Wall, orchestration The Wall, arrangement The Wall, choeurs The Wall,  grille d'accord The Wall, et à la fin on a le solo de Comfortably Numb.

Suite demain... :-D
 

Dans la Réponse Rapide, vous pouvez utiliser du BBCode et des smileys comme sur un message normal, mais à partir d'une interface plus rapide d'accès.

Nom :

E-mail (ne sera pas publié) :

Les poissons font pipi dans la ___ (anti-spam débile...):
Message :

Navigation