Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Lu 5422 fois

Auteur Sujet: Album Inédit (1986)  (Lu 5422 fois)

SionisteUMPS

  • Invité
10 décembre 2017 à 16:46
« Réponse #40 le: 10 décembre 2017 à 16:46 »
J'ai remixé mon A Colection Of Great Dance Songs de manière à souder les morceaux comme un DJ.

Je me suis souvenu que One Of These Days avait été utilisé par Roland Petit et les Ballets de Marseille. Donc j'ai trouvé un peu de son. J'ai rajouté des danseurs de claquettes sur OOTD.

Ma tracklist s'est épurée. J'ai ajouté un remix trance de Sheep, du coup ca donne : OOD techno  STCGTOFS techno Money (jazz) SOYCD techno WTM techno Have a Cogar Foo Fighter Wish You Were Here Alice Cooper Sheep Techno ABITW techno hey you techno CN avec Van Morrison et The Band

Et on enchaine avec Final Cut et ca colle.

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 7954
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
11 décembre 2017 à 12:06
« Réponse #41 le: 11 décembre 2017 à 12:06 »
Boudu ! Tu as du temps devant toi pour faire tout ça !
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

SionisteUMPS

  • Invité
14 décembre 2017 à 14:20
« Réponse #42 le: 14 décembre 2017 à 14:20 »
Super enthousiaste par ma version de Relics qui a vraiement pris une patine 1900, j'ai poussé sur mes remix de A Collection of Great Dance Songs et j'ai obtenu un résultat super intéressant en décontextualisant les morceaux et en tirant la moelle. Le tout ressemble sur le plan sonore au visuel de la couverture : un vrai voyage.
 
Par exemple :
- J'ai mis Another Brick In The Wall en Afrique. Avec des Gamins africains, des tam tams et j'ai fini avec Olatunji !!!

- Par contraste brusque, mon Hey You s'ouvre sur les sirènes de New York, un Afro Américain qui parle des Gangs. L'aspect reclus, Ghetto, "together we stand divided we fall" = les Gangs. Je simule un meurtre par balle au deuxième couplet et je monte en puissance avec le Royal Philharmonic Orchestra et le bruit de l'ambulance.

- Mon Wish You Were Here se déroule en Irlande. Flute Irlandaise, rivière et violon qui joue une strophe de l'intro, Alice Cooper joue l'autre et on enchaine avec quelques rappels de l'ambiance irlandaise mais léger. Sur la fin, j'ajoute les moutons au bord de la rivière parce que ma prochaine chanson sur le disque c'est Sheep !

- Sheep est un morceau qui parle de la religion. Ca tombe bien mon Trans remix contient une partie Orientale très Bollywood. J'ai trouvé un "the Lord is my Shepherd" et comme dans l'originale, j'ai robotisé la voix avec audacity (faire un echo 0.04/0.6, double track, et baisser le ton de la deuxième piste vers les graves). J'ai ajouté un Appel à la prière islamique. Ambiance orientale à mort ! Les bellements de moutons, bien sur. ET PUIS... Parce que le Football est une religion, j'ai aussi mis des buts d'Arsenal (Arsenal étant l'équipe de Pink Floyd). Le morceau dure 7 minutes (je l'ai racourci) et j'enchaine par un disque rayé

- Gramophone, Fanfare, j'ai rompu l'aspect techno en ajoutant une version cover féminine de See Emily Play. Avec les jeu, les enfants, la transition était toute trouvée pour Another Brick In The Wall en Afrique.

- Mon Set The Controls For The Heart Of The Sun est devenu un voyage dans l'Egypte des Pharaons. Ca colle super bien parce qu'on retrouve juste la signature rhythmique du morceau et puis le crescendo était top dans le remix donc ça je l'ai mis en valeur.

- J'ai insisté sur l'aspect jazzy de Money en ouvrant avec un vieux morceau de Saxophone. Un truc des années 30.

- One Of These Days, j'en ai rajouté une couche parce que c'est comme ça que j'ouvre le disque, donc il fallait mettre le paquet. En plus des claquettes, de la voix de Roger Gicquel qui parle de Roland Petit, j'ai réussi à intégrer un bout de Tango dans One Of These Days ...Je sais, ça parait dément, mais ça colle, parce que le Tango est très rhythmé.

- Le plus dur c'était Shine On. J'ai trouvé un orgue à verre autre que Household Projects, j'ai pris l'intro le plus tard possible, ma version fait 5 minutes, j'ai mis la voix de Syd en fond sonore (une interview où il parle de peinture) et j'ai intégré Autumn 68, le bout d'orgue que Rick Wright joue au Albert Hall. Ma transition avec Welcome to the Machine se fait avec des bruits de Game Boy.

SionisteUMPS

  • Invité
14 décembre 2017 à 14:33
« Réponse #43 le: 14 décembre 2017 à 14:33 »
Ah aussi, dans mon truc solo-electro, j'ai intégré Radio Waves de Waters après Voices avec les voix robotisées. Il m'a aussi semblé que You Know I'm Right était très approprié dans l'album et je voulais mettre en valeur la sublime chanson que Richard Wright a écrit pour sa femme.

Donc, ça donne (60 minutes, 13 titres):

Malta (Nick Mason) Murder (David Gilmour) Gigolo Aunt (Syd) Can't Get My Motor To Start (Nick Mason) 5AM (Waters/Clapton), la transition avec les voix discordantes sur l'avenir de Pink Floyd, Voices (Richard Wright) Radio Waves (Waters) You Know I'm Right (Gilmour), transition avec un téléphone aux abonnes absents, Mambo Jumbo (Nick Mason) Confusion (Wright) Four Minutes (Waters) Against All Odds (Wright) Let's Get Metaphysical (Gilmour)

C'est bien équilibré, on sent une ambiance, tout est lié avec des transitions, il y a un vague fil directeur, ça me va.

SionisteUMPS

  • Invité
18 décembre 2017 à 16:21
« Réponse #44 le: 18 décembre 2017 à 16:21 »
Viens de construir une version de la Bande Originale du film More avec quelques répliques du film.

Exemples:
1) Piste 6 Cymbaline
Stephan: "What is Horse?"
Estelle: "Horse? I have no idea"
guitare, the path you tread is narrow etc...

orgue
Estelle: "Horse just makes you feel very comfortable. People who take Horse want to escape from life. People who smoke this take acid. They want to intesify their lives."

[slow fade]
Estelle: "You know what is really awful. Getting hooked. But if you only take one shot once in a while, it's no different from an occasional drink or cigarette"
Stephan : " what are you trying to say?"
[music ends]
Estelle: "I've got a little left"

2) Piste 10: Quicksilver
fade in depuis Ibiza Bar directement au coeur du jeu de gong de Quicksilver. Effet d'echo sur la voix de Stephan qui lit son journal avec un fort accent allemand. (unclear with sound effects)
"revelation... infinite... the abominable alienation I have been led to... especially for Estelle, although unlike me it was on a Horse trip"
 
[...]

"September 7th, we tried to be our own doctors. We were looking for substitutes. Our excuse for taking LSD was we hoped it would do for us what it does for alcoholics"
Estelle : "this stuff? it's pure isn't it?"

[...]

Musique devient plus inquiétante, Estelle sest piquée seule et Stephan la surprend:
Shout. "You've been doing it on your own. At least I don't hide" etc, etc..

La dispute nous conduit en fondu dans More Blues.


Donc en écoutant cette version de More on peut suivre l'histoire, depuis leur rencontre en boite dans Nile Song jusqu'à la mort de Stephan qui en réalité, est traitée de fort belle manière dans Cirrus Minor.
En reliant tous les extraits on gagne une dizaine de minutes, c'est le moment d'ajouter des bonus.
- Corrosion
- Embryo (John Peel 70)
- Fingal's cave première partie
- Dark Globe de Syd Barett
- The Amazing Pudding KQED

J'ai envie de déconstruir Piper, trop Norman Smith et pas assez Toxico. Je vais tutiliser Tonight's Let All Make Love in London. Faire quelque chose d'assez documentaire pour coller à la réalité. Pas la réalité d'EMI la réalité du groupe.


 

SionisteUMPS

  • Invité
01 janvier 2018 à 11:43
« Réponse #45 le: 01 janvier 2018 à 11:43 »
J'ai découvert Music from the Body de Ron Geesin et Roger Waters, donc j'ai pu faire quelque chose de chouette avec Atom Heart Mother, à partir d'une track list qui évoque la tournée Atom Heart Mother on the Road.

Pour mon truc de remix, j'ai découvert par hasard la version David Bowie de See Emily Play qui est super barrée.

J'ai refait encore la BO de More en montant tout ce que je pouvais trouver dans le genre musique de film... donc Zabriskie Point. Par exemple j'ai mélangé Party Sequence et Fingal's Cave. Corrosion (Stephen est le héros de More) et Sysyphus Part 4. Quicksilver et Grand Vizier's Garden Party Entertainment, comme ils le faisaient en live.

Ma version d'Ummagumma c'est devenu un croisement entre Amsterdam Concertgebouw et puis Filmore West, tout live.

Les 2 premiers albums, j'ai mis des archives, des rarities de l'époque et des interviews pour faire genre documentaire. 1 heure 10 et 1 heure. Ca m'a dégageait de l'espace pour mon Relics. Sysyphus Parts 2 et 3 collaient avec le dessin de Nick Mason. Donc ma collection s'est bien améliorrée encore.


ummaGumma

  • Membre moitié live, moitié studio
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 815
  • DoctorFloyd
    • one of these days
01 janvier 2018 à 12:15
« Réponse #46 le: 01 janvier 2018 à 12:15 »
J'ai découvert Music from the Body de Ron Geesin et Roger Waters, donc j'ai pu faire quelque chose de chouette avec Atom Heart Mother, à partir d'une track list qui évoque la tournée Atom Heart Mother on the Road.

Pour mon truc de remix, j'ai découvert par hasard la version David Bowie de See Emily Play qui est super barrée.

J'ai refait encore la BO de More en montant tout ce que je pouvais trouver dans le genre musique de film... donc Zabriskie Point. Par exemple j'ai mélangé Party Sequence et Fingal's Cave. Corrosion (Stephen est le héros de More) et Sysyphus Part 4. Quicksilver et Grand Vizier's Garden Party Entertainment, comme ils le faisaient en live.

Ma version d'Ummagumma c'est devenu un croisement entre Amsterdam Concertgebouw et puis Filmore West, tout live.

Les 2 premiers albums, j'ai mis des archives, des rarities de l'époque et des interviews pour faire genre documentaire. 1 heure 10 et 1 heure. Ca m'a dégageait de l'espace pour mon Relics. Sysyphus Parts 2 et 3 collaient avec le dessin de Nick Mason. Donc ma collection s'est bien améliorrée encore.




et.... ça sert à quoi ?
Is There Anybody Out There ??
one of these days ;
http://carefulwith.eklablog.com/
http://sysyphus.eklablog.fr/

SionisteUMPS

  • Invité
07 janvier 2018 à 17:36
« Réponse #47 le: 07 janvier 2018 à 17:36 »
Hurray !!!

Mission Accomplie :
Comment rendre THE FINAL CUT moins ennuyant ?

En lui donnant de l'atmosphere :
- des extraits du discours de Margarett Thatcher à Westminster le 7 Avril 82
ces discours sont le fil rouge de ma progression, de l'invasion Argentine jusqu'à la capitulation
exemple :

the Fletcher Memorial Home parle de tyrannie = Thatcher au Parlement justifie l'usage de la force au nom du droit à l'autodétermination des Malouins et elle accuse au passge Galtieri d'etre un tyran en infraction avec le droit.

Southampton Dock (Hands Off My Dessert) = Thatcher détaille l'Armada envoyée en Argentine 2 porte-avions, des soumarins etc...

Avec l'entrée en guerre, JE FAIS MONTER L'ANGOISSE à la sixième piste. Un député qui prèche seul contre la Guerre.

J'avais enlevé Goodbye Blue Sky pour faire rentrer ma version de The Wall sur un CD de 80 minutes, c'est le moment de la remettre avec le bruit du vent en plus et les sirènes du Blitz. Les bruits de fusillades d'abord lointain, puis proche, puis les bombardements.

Mon WHEN THE TIGERS BROKE FREE est EPIQUE !!!!!
Tout le vacarme de guerre s'arrète à la mort de Fletcher. Silence. Ne reste que le vent.
Sonnerie au mort. Radio, journaliste BBC, Roger Waters retrouve le lieu où son père est mort en Italie.
BRING THE BOYS BACK HOME version 82.

S'en suit la lithanie de l'Ancien Combattant en état de Stress Post-Traumatique, Dame Vera Lynn sort de la poussière, alors que la Baronne Thatcher annonce devant le 10 Downing Street, la Capitulation de l'Argentine, non sans remercier les Forces.

Pas de quoi réjouir l'enterrement de la chair à canon. The Gunner's Dream.

Le mythe hypocrite de "La Der des Der" est souligné  quand au détour d'une interview RADIOPHONIQUE (In The Studio 1983, USA), Waters évoque le sort "pitoyable" réservé aux veuves de guerre qui vendent les Victoria Cross de leur mari. The Hero's Return.

Cela donne pour résumer la progression suivante :

1-Postwar Dream
2-Not Now John
3-Fletcher Memorial Home
4-Southampton Dock  Hands Off
5-Final Cut
6-Goodbye Blue Sky
7-When The Tigers Broke Free   Bring The Boys Back Home
8-Your Possible Past     "We'll Meet Again" Vera Lynn   One Of The Few
9-The Gunner's Dream   
10-Paranoid Eyes
11-The Hero's Return
12-Two Suns in the Sunset


Le tout fait 55 minutes, donc j'ai fait un documentaire de 20 minutes sur les secrets de fabrication de The Wall avec force illustrations tirées des démos. On y apprend comment les Beach Boys ont failli attérir sur le disque, l'histoire de l'opératrce "there's a man answering", les soucis financiers et tout.

On soigne le visuel du disque en restant le plus vintage possible.
Voilà.
 

Dans la Réponse Rapide, vous pouvez utiliser du BBCode et des smileys comme sur un message normal, mais à partir d'une interface plus rapide d'accès.

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.
Nom :

E-mail (ne sera pas publié) :

Quel animal figure sur la pochette d'Atom Heart Mother ? (anti-spam débile...):
Message :

Navigation