Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Lu 12812 fois

Auteur Sujet: The Piper At The Gates Of Dawn  (Lu 12812 fois)

MP

  • Mempre alssâssien
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 364
30 juillet 2007 à 19:40
« le: 30 juillet 2007 à 19:40 »
Voici le premier enregistrement du Pink Floyd et c'est également l'un des meilleurs, car à cette époque Pink Floyd avait comme leader un garçon gentîment fêlé nommé Syd Barrett. Syd Barrett est l'un des plus grands génies de l'histoire du rock au même titre que Frank Zappa ou Peter Hammill. Dans ce chef-d'oeuvre du rock psychédélique (musique issue d'un mode de vie avant gardiste où il faut avoir les cheveux longs, être dépendant au LSD ou à l'héroïne, bouger la tête dans tous les sens pendant un solo de guitare, et de préférence mourir avant 30 ans d'une overdose), Pink Floyd est fou, pousse des hurlements de prima donna, se contrefout de tout, ne suit aucune structure, joue d'une façon très bordélique, mais pourtant très séduisante. Syd Barrett devient ici le Dickens du rock, il nous livre un grand conte enchanté, sa guitare lui sert de plume et sa voix nous ensorcelle, ces paroles peuvent aussi bien montrées une naïveté sincère et touchante ("Seul dans les nuages tout bleus. Etendu sur un édredon. Youpi ! tu ne peux pas me voir. Mais moi je peux"), que des côtés plus sombres, en avant pour une promenade extravagante en compagnie du joueur de flûte des portes de la perception...
   
Des bruitages radiophoniques de très bons goûts, ainsi qu'une excellente énumération des planètes: "Astronomy Domine" est un des grands moments du répertoire de Pink Floyd: guitares acides, expérimentations sonores explosants dans tous les sens sous les cymbales de Mason, le chant entre Syd Barrett et Rick Wright est également totalement excitant, c'est du grand rock et Pink Floyd peut se permettre de taquiner tous les grands groupes de la scène psychédélique américaine que ce soit les Doors, Love ou même Jimi Hendrix! On ne lâche pas le fil avec un riff de guitare aussi contagieux que celui de "Satisfaction" ou celui de "Whole Lotta Love": "Lucifer Sam" nous entraîne dans l'ambiance délicieusement folle de l'album. ("Il y avait un Roi qui régnait sur le royaume. Sa majesté commandait. Avec des yeux argentés, l'aigle écarlate. Faisait pleuvoir l'argent sur le peuple"/"Avec tout le temps passé dans cette pièce. Un vieux parfum embaume la maison de poupée. Et les contes de fées me faisaient planer. Sur les nuages flottant dans la lumière du soleil"), magnifique poésie que celle de "Mathilda Mother", une des chansons les plus personnelles de Syd Barrett, hommage déguisé en conte dédié à sa mère, à son enfance, etc... "Flaming" est une des chansons les plus réussies de l'album, c'est tendre, Syd est ici un enfant nous contant ses rêves, on parle avec lui, on ne peut pas le voir, mais lui il peut, alors laissons nous guider par sa musique: c'est une des meilleures choses à suivre. Un de mes moments favoris de l'album reste "Pow.R Toc.H": un instrumental rock/blues/free-jazz totalement destructuré, sur un thème très jazzy Pink Floyd dresse des colorations pop qui éclatent un peu partout. Il faut aussi mentionner le premier morceau de notre ami Roger Waters: "Take Up Thy Stethoscope And Walk": bizarre, peut être trop justement pour certains, pas pour moi.....
   
"Interstellar Overdrive" est certainement la plus belle invitation dans l'univers tourmenté de Barrett, mais bon, on ne regrette absolument pas le voyage, un riff de guitare mémorable, des explosions de sons venu d'ailleurs on dirait (d'une distorsion interstellaire peut-être), un Pink Floyd au sommet de son génie dans ce morceau épique d'une dizaine de minutes qu'on ne se lasse pas d'écouter: exceptionnel. Après ce plat de résistance costaud, nous avons le droit a un bon dessert: "The Gnome", l'histoire de Grimble Grumble qui mange, dort et boit son vin, c'est charmant, mais les "if i can" de Barrett marquent déjà certains signes de désiquilibre mental, encore plus renforcé dans le magnifique "Scarecrow" où il nous conte l'histoire d'un épouvantail encore plus triste que lui et qui a accepté son sort.... L'épouvantail c'est Syd Barrett naturellement, et il se sait déjà condamné. L'ambiance de fête forraine du mélodieux "Bike" clôt cet album dans un malaise étrange qui laisse un goût tendre chez l'auditeur.....

Je n'ai aucun doute sur le fait que cet album sauvage traversera les époques et les siècles sans soucis, malgré qu'il soit trop méconnu à mon goût. Mais la qualité de l'ensemble est absolument incroyable (surtout quant on se rappelle qu'il s'agit du premier album du groupe), Syd Barrett nous livre ici tout son génie, tout son talent, mais aussi et malheureusement, ses dernieres extravagances, ses derniers éclats de rire. Syd Barrett n'était pas qu'un simple musicien psychédélique possédant des goûts vestimentaires assez médiocres, NON! Syd Barrett est une des plus belles étoiles que j'ai entendu, qui m'a bercé dans un sens au son de son génie révolutionnaire à propos de gnomes déjantés, de jolis trips psychédéliques en vélo, d'épouvantails tristes, et si vous n'y comprenez rien c'est que vous êtes trop grand...

Petit hommage à Syd Barrett qui nous a quitté le 7 juillet 2006, un dernier clin d'oeil à ce grand visionnaire qui n'a pas fini d'inspiré tous les cinglés de notre chère petite planète...

(Future chronique pour le site de Walmour et moi^^!)
Yoko Ono: "John, tu veux bien descendre la poubelle?"
John Lennon: "Naturellement chérie!" (5 minutes avant de mourir)

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
30 juillet 2007 à 23:03
« Réponse #1 le: 30 juillet 2007 à 23:03 »
MP, ta présentation de Piper aurait bien sa place au sein du Wiki. Es-tu allé y jeter un oeil ?
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

MP

  • Mempre alssâssien
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 364
30 juillet 2007 à 23:31
« Réponse #2 le: 30 juillet 2007 à 23:31 »
Oui j'ai déjà regardé un peu, mais il faut pas être administrateur pour y posté?

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
31 juillet 2007 à 01:49
« Réponse #3 le: 31 juillet 2007 à 01:49 »
Admi, non, puisque j'y ai collaboré, et je ne suis qu'un modeste (mais anté-diluvien) modo.
Demande à Manu, mais je crois que le wiki est libre d'accès. Ce serait bien si tu y collaborais.

rickdabe

  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 245
31 juillet 2007 à 11:16
« Réponse #4 le: 31 juillet 2007 à 11:16 »
Pas mal t'a présentation,on voit que tu aimes cet album! :applaudit:
Une petite question tout de même Syd Barrett techniquement qu'est qu'il valait? Je suis assez mitigé! Tu dis Pink Floyd au sommet,je ne pense pas,A la limite Syd au sommet car c'est sur qu'il va très vite redescendre empêtrer par le LSD.
Ce PF psychédélique a l'extrême n'aurait pas pu durer très longtemps et la chute aussi malheureuse qu'a pu être celle de Barrett a permis au Floyd de décoller vers DSOTM album qui n'aurait pu jamais exister avec lui!(dixit Mason)

Et pour finir et la je vais être très très très dur,si j'avais un album de PF a jeter ce serait celui là! C'est surement le meilleur album de Barrett mais pas de Pink Floyd!!! :cool:
La première volerie,Que je fis dans ma vie c'est d'avoir goupillé,La bourse d'un...Vous m'entendez,La bourse d'un curé.

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
31 juillet 2007 à 13:09
« Réponse #5 le: 31 juillet 2007 à 13:09 »
Je pense que Barrett était techniquement assez limité (pas vraiment un virtuose, loin de là), mais extrêmement inventif pour exploiter les possibilités de l'instrument, un peu comme Hendrix. Et c'est cette manière d'exploiter les instruments de façon inhabituelle qui a réuni les quatre gars, et ça s'est prolongé bien après le départ de Barrett.

Mais en effet, PF n'aurait jamais pris son envol avec lui. Comme j'ai lu dans un vieux bouquin sur PF (celui sorti en 73 ou 74), "les rêveurs ne construisent pas des cathédrales".

MP

  • Mempre alssâssien
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 364
31 juillet 2007 à 19:40
« Réponse #6 le: 31 juillet 2007 à 19:40 »
Citation de: rickdabe
Pas mal t'a présentation,on voit que tu aimes cet album! :applaudit:
Une petite question tout de même Syd Barrett techniquement qu'est qu'il valait? Je suis assez mitigé! Tu dis Pink Floyd au sommet,je ne pense pas,A la limite Syd au sommet car c'est sur qu'il va très vite redescendre empêtrer par le LSD.
Ce PF psychédélique a l'extrême n'aurait pas pu durer très longtemps et la chute aussi malheureuse qu'a pu être celle de Barrett a permis au Floyd de décoller vers DSOTM album qui n'aurait pu jamais exister avec lui!(dixit Mason)

Et pour finir et la je vais être très très très dur,si j'avais un album de PF a jeter ce serait celui là! C'est surement le meilleur album de Barrett mais pas de Pink Floyd!!! :cool:
Bon tu me diras chacun ses goûts, mais pour moi "The Piper At The Gates Of Dawn" est un des plus grands chefs-d'oeuvre de Pink Floyd (surpassant largement "Dark Side Of The Moon" selon moi). Syd Barrett est pour moi un véritable génie, David Gilmour est certainement un meilleur guitariste, mais Barrett est selon moi un musicien plus intérèssant à cause des chemins qu'il a exploré dans cet album, donc un Pink Floyd au sommet de son génie, un des grands albums du groupe avec "Wish You Were Here" et "Animals", une fois de plus pour moi^^!

Gotta Be Crazy

  • Crazy crémant d'Alsace
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 932
31 juillet 2007 à 20:35
« Réponse #7 le: 31 juillet 2007 à 20:35 »
TPATGOD est un album de Barrett, pas de Pink Floyd, cependant, il est extraordinaire. tant pour les recherches de nouveaux sons que pour les musiques, les paroles. Barrett n'était certes pas un virtuose au même titre que son copain Gilmour, ou Zappa ou Hendrix, mais il allait là ou les autres l'allaient pas: il a tout essayé avec sa guitare! même Page n'aurait pas eu l'idée de faire tourner un roulement sur la guitare pour see emily play (pas dans l'album, mais ca aurait pu!)

je trouve que malgré qu'il soit décallé par rapport au son pink floyd by waters, il est néanmoins indispensable, ne serait-ce que pour se droguer d'un rock assez... psychédélique lol et ne serait-ce que pour avoiru un souvenir de ce diamant noir qui nous a quitté...
Tapette !

Alistair

  • Héritier du Hokuto
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 583
02 août 2007 à 22:21
« Réponse #8 le: 02 août 2007 à 22:21 »
« The piper at the gates of dawn » n’est pas un disque de Barrett mais bien un disque de Pink Floyd ; un Pink Floyd qui n’a duré qu’un an et demi. C’est l’œuvre d’un collectif avec un leader indiscutable qui ne dirige pas le groupe mais en porte la vision. Les trois autres sont comme galvanisés par les fulgurances de Syd et s’en trouvent changés le temps du disque. Il faut souligner le rôle de Wright. Une grande part du son du disque lui revient, l’essentiel du travail d’arrangements aussi, et sa façon d’utiliser les claviers contribue à la singularité de l’album. C’est une cheville ouvrière, rôle qu’il endossera jusqu’à « Animals ».

Barrett ne joue pas, ni n’écrit, ni ne compose. Il peint. Barrett pratique une peinture impulsive qui consiste à jeter les formes et les couleurs à mesure qu’elles montent au cerveau, avec le risque que le flux dépasse les capacités du goulot. Il tripotait les potentiomètres et les fader de la même façon. Barrett, ce n’est pas une écriture, c’est un geste.
Ce mode de création conduit à des œuvres urgentes, contractées et forcément très denses. Ecoutez ses chansons, elles ne sont pas le fruit d’une pensée qui organise. Elles filent d’une traite et manquent souvent de respiration et d’espace tant les idées s’y bousculent. Un journaliste comparait ses fulgurances à Rimbaud et c’est assez vrai je trouve, à ceci près que Rimbaud savait mettre des virgules de temps en temps.

Ni Barrett ni Gilmour ne sont des techniciens. Gilmour possède néanmoins une meilleure technique parce qu’il a eu le temps de la travailler et de se façonner un style. Aucun musicien n’acquiert un style en deux ans. Le jeu de Barrett est plus le reflet d’une personnalité anti-conformiste que le fruit d’un travail.

RickFloyd

  • Dr House de la traduc
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1632
    • Need A Translation?
03 août 2007 à 17:11
« Réponse #9 le: 03 août 2007 à 17:11 »
Citation de: Alistair
« The piper at the gates of dawn » n’est pas un disque de Barrett mais bien un disque de Pink Floyd ; un Pink Floyd qui n’a duré qu’un an et demi. C’est l’œuvre d’un collectif avec un leader indiscutable qui ne dirige pas le groupe mais en porte la vision. Les trois autres sont comme galvanisés par les fulgurances de Syd et s’en trouvent changés le temps du disque. Il faut souligner le rôle de Wright. Une grande part du son du disque lui revient, l’essentiel du travail d’arrangements aussi, et sa façon d’utiliser les claviers contribue à la singularité de l’album. C’est une cheville ouvrière, rôle qu’il endossera jusqu’à « Animals ».
Animals inclus, on est d'accord?
Citation de: Alistair
Barrett ne joue pas, ni n’écrit, ni ne compose. Il peint. Barrett pratique une peinture impulsive qui consiste à jeter les formes et les couleurs à mesure qu’elles montent au cerveau, avec le risque que le flux dépasse les capacités du goulot. Il tripotait les potentiomètres et les fader de la même façon. Barrett, ce n’est pas une écriture, c’est un geste.
C'est beau ce que tu écris... Enfin ce que tu "peins", je dirais :D . Mais c'est tellement vrai, c'est tout à fait ça!
 
Citation de: Alistair
Un journaliste comparait ses fulgurances à Rimbaud et c’est assez vrai je trouve, à ceci près que Rimbaud savait mettre des virgules de temps en temps.
J'ai toujours entendu parler de Syd comme "le Rimbaud anglais", en effet ;)
Citation de: Alistair
Ni Barrett ni Gilmour ne sont des techniciens. Gilmour possède néanmoins une meilleure technique parce qu’il a eu le temps de la travailler et de se façonner un style. Aucun musicien n’acquiert un style en deux ans. Le jeu de Barrett est plus le reflet d’une personnalité anti-conformiste que le fruit d’un travail.
Ils sont techniciens dans le fait qu'ils sont à l'origine d'une technique bien à eux. Un reportage d'arte disait même que Barrett a été le premier à avoir eu l'idée de faire sortir des sons abstraits de sa guitare, c'est une technique comme une autre, non? Mais en effet, Gilmour, n'ayant jamais pris de cours de musique quelconque, a vu son jeu se perfectionner progressivement au fil des années. Hé, au bout de 30 ans dans un groupe, tu m'étonnes que tu progresses un p'tit peu ! :D

En bref, je suis tout à fait d'accord. Tu vois très juste, Alistair. :lol:
« Ňous trouvoήs beau ce qui ήous est assez iлdifférent pour ʼnous permettre de voir ce que лous vouloήs à la place. ». - Boris Viaň ^^
"Elvis a libéré les corps alors que Dylan a libéré les esprits..." - Bruce Springsteen

rickdabe

  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 245
03 août 2007 à 23:41
« Réponse #10 le: 03 août 2007 à 23:41 »
Allistair:Bon tu dis des choses assez censés,c'est donc un album de PF car c'est vrai que Wright(j'avais oublié!) est très présent,mais ce Pink Floyd là n'a pas grand chose a voir avec l'autre le vrai(pour moi)! Même Saucerful of secrets pour moi est beaucoup plus buvable!
Quand A Gilmour c'est justement parce que il n'a pas pris de cours de guitare qu'il a pu développer un style inimitable et il n'a pas fallu 30 ans pour le voir!  Echoes est la pour le prouver!

Alistair

  • Héritier du Hokuto
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 583
04 août 2007 à 08:46
« Réponse #11 le: 04 août 2007 à 08:46 »
Citation de: rickdabe
Allistair:Bon tu dis des choses assez censés,c'est donc un album de PF car c'est vrai que Wright(j'avais oublié!) est très présent,mais ce Pink Floyd là n'a pas grand chose a voir avec l'autre le vrai(pour moi)! Même Saucerful of secrets pour moi est beaucoup plus buvable!
C’est pour cela que j’ai pris la peine de préciser « un Pink Floyd qui n’a duré qu’un an et demi ».

Citation de: rickdabe
Quand A Gilmour c'est justement parce que il n'a pas pris de cours de guitare qu'il a pu développer un style inimitable...
Le jeu de Gilmour n’a rien d’inimitable, et quand bien même il le serait, qu’est ce que cela prouverait ?
Le talent de Gilmour est de s’être forgé un style personnel, autodidacte, et surtout indissociable de la musique de Pink Floyd car élaboré avec elle et pour elle. Le jeu de Gilmour n’est donc pas le seul fait de sa personnalité mais aussi du groupe auquel il a appartenu, le résultat d’influences mutuelles. Son style est caractéristique et immédiatement identifiable. Personne ne joue comme lui puisque les gens qui en sont capables ont autre chose à faire que de l’imiter. Je ne vois pas ce qu’un Page ou un Fripp aurait à prouver à faire du Gilmour, sinon qu’ils n’ont pas de personnalité.
Après, si c’est pour dire qu’il a une sensibilité unique dans les doigts, je te répondrais qu’aucun guitariste ne touche une corde de la même façon et que dans ces conditions, tout guitariste est inimitable, même le plus mauvais. XD

Citation de: rickdabe
...et il n'a pas fallu 30 ans pour le voir!  Echoes est la pour le prouver!
Ce que je veux dire, c’est que le style d’un musicien est une construction permanente, un cheminement. Barrett, en raison de son instabilité psychologique n’a pas pu avoir ce cheminement.

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
04 août 2007 à 10:25
« Réponse #12 le: 04 août 2007 à 10:25 »
Alistair, quand il a fini d'écrire, même le blanc du papier (ou de l'écran) est encore du Alistair... :)

Bon, je me moque, là, mais en fait je suis à 99% d'accord avec ce que tu dis, Alistair. Je trouve tes analyses très pertinentes d'une manière générale. On peut être d'accord ou non, ou partiellement, mais elles apportent toujours quelque chose d'intelligent et de réfléchi.

rickdabe

  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 245
04 août 2007 à 12:48
« Réponse #13 le: 04 août 2007 à 12:48 »
Pertinentes??? oh oui insupportablement pertinentes!!! :applaudit: :applaudit: :applaudit:

Pour résumer Gilmour on aime ou pas Et moi j'adore!!! :coeur: ok on est un peu off topic!!!

MP

  • Mempre alssâssien
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 364
04 août 2007 à 18:54
« Réponse #14 le: 04 août 2007 à 18:54 »
Oui, un peu hors-sujet :p!

Je considère "The Piper At The Gates Of Dawn" comme un album à part entière de Pink Floyd, pas de Pink Floyd période Syd Barrett, un album de Pink Floyd!

Pendant dix ans (1967-1977) Pink Floyd fut un groupe qui a évolué et qui a changé et c'est loin d'être le seul (le King Crimson de "In The Court Of The Crimson King" est différent de celui de "Starless And Bible Black"). "The Piper At The Gates Of Dawn" traduit une époque de Pink Floyd, tout comme "Meddle" ou "Animals, mais ce n'est pas la même: c'est tout!

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
05 août 2007 à 01:23
« Réponse #15 le: 05 août 2007 à 01:23 »
Oui. Un dessin de Michel-Ange à 5 ans, ça devait pas avoir tout à fait la même allure qu'un dessin du même à 30 ans... Pourtant c'est bien la même personne.

Gotta Be Crazy

  • Crazy crémant d'Alsace
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 932
05 août 2007 à 13:42
« Réponse #16 le: 05 août 2007 à 13:42 »
oui c'est vrai. heu dis, michel-ange peignait déjà à 5 ans? :D

remarque, aucun groupe, aucun artiste ne garde le même style qu'au début de sa carrière. c'est partout pareil.

Atom Heart

  • Big Mother
  • Membre
  • ***
  • Messages: 65
05 août 2007 à 19:54
« Réponse #17 le: 05 août 2007 à 19:54 »
Citation de: Nova Lepidoptera
remarque, aucun groupe, aucun artiste ne garde le même style qu'au début de sa carrière. c'est partout pareil.
Oui, à part peut être Franck Michaël ou Julio Iglesias... XD
"L'équilibre est à mi-chemin entre les deux extrêmes" www.bernardwerber.com

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
05 août 2007 à 22:15
« Réponse #18 le: 05 août 2007 à 22:15 »
Citation de: Nova Lepidoptera
oui c'est vrai. heu dis, michel-ange peignait déjà à 5 ans? :D (...)
En fait je ne le sais pas, mais j'en serais guère étonné...

Citation de: Atom Heart
Oui, à part peut être Franck Michaël ou Julio Iglesias... biggrin
Tu oublies André Rieu...

Gotta Be Crazy

  • Crazy crémant d'Alsace
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 932
05 août 2007 à 22:55
« Réponse #19 le: 05 août 2007 à 22:55 »
Citation de: Atom Heart
Citation de: Nova Lepidoptera
remarque, aucun groupe, aucun artiste ne garde le même style qu'au début de sa carrière. c'est partout pareil.
Oui, à part peut être Franck Michaël ou Julio Iglesias... XD
ah mince c'est vrai c'est aussi de la "musique" ca... lol

je parlais bien entendu de la vraie musique, genre pinque fluide ou ce genre de groupes :D
 

Dans la Réponse Rapide, vous pouvez utiliser du BBCode et des smileys comme sur un message normal, mais à partir d'une interface plus rapide d'accès.

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.
Nom :

E-mail (ne sera pas publié) :

Quel animal figure sur la pochette d'Animals ? (anti-spam débile...):
Message :

Navigation