Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Lu 17438 fois

Auteur Sujet: Discographie commentée  (Lu 17438 fois)

MP

  • Mempre alssâssien
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 364
17 avril 2008 à 18:33
« le: 17 avril 2008 à 18:33 »
Afin de réveiller un peu ce forum (il sombre un peu dans le coma ces derniers temps). J'ouvre un topic où l'on pourra commenter, chacun, la discographie de Pink Floyd, album par album.

Le but est simple mettre un petit commentaire (3/4 lignes) pour chaque album du Floyd, ainsi on pourra remarquer différents points de vue pour différents albums et remarquer quels albums du Floyd sont les plus, ou moins, populaires. Etant donné que j'ai un peu la flemme de commencer (je le ferais plus tard), je vous laisse commencer ;)

NB: Pitié, écrivez des commentaires un peu solides et évitez les messages du genre: "The Dark Side Of The Moon est un chef-d'oeuvre" ou encore "The Final Cut est une daube absolue" (j'ai pris deux albums au hasard :sifflote:).
Yoko Ono: "John, tu veux bien descendre la poubelle?"
John Lennon: "Naturellement chérie!" (5 minutes avant de mourir)

MP

  • Mempre alssâssien
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 364
17 avril 2008 à 20:01
« Réponse #1 le: 17 avril 2008 à 20:01 »
Bon ok, c'est moi qui commence :D
NB: Je ne parlerais ni des musique de films ("More" et "OBC"), ni des albums live.

THE PIPER AT THE GATES OF DAWN:
L'épopée floydienne démarre bien et même très bien, car cet album est, en ce qui me concerne, un des trois grands Floyd. Une pop psychédélique délirante portée par le flamboyant Syd Barrett (qui est tout aussi délirant). Ce disque est un conte magique pour les (grands) enfants et sur lequel le temps n'a aucune emprise. Plus de 40 ans d'âge toujours aussi excellent.

A SAUCERFUL OF SECRETS:
Il s'agit, depuis peu, de mon album préféré du Pink Floyd (je l'ai redécouvert). 40 minutes surréalistes, sombres et planantes (le trip psychédélique par excellence :D). Bloqué entre le Floyd de Barrett et celui des années 1970, "A Saucerful Of Secrets" est un ovni qui a conservé son pouvoir de fascination à travers les décennies. Mention spéciale pour les sublimes "Set The Controls For The Heart Of The Sun" et "A Saucerful Of Secrets".

UMMAGUMMA:
L'album le plus sous estimé du Pink Floyd. Malgré les propos de ses détracteurs, on ne pourra pas nier qu'il s'agit là, peut-être, de son album le plus authentique et, également, le plus audacieux. C'est, aussi, la plus grande (et la dernière aussi) folie du Floyd. Le live est excellent et la partie studio contient d'excellents passages même si elle a prit un petit coup de vieux. Un disque qui a toute ma sympathie.

ATOM HEART MOTHER:
Un des albums les plus importants du groupe (première longue suite prog avec "Lizard" de King Crimson) et premier disque à n'être plus très marqué par le fantôme de Syd Barrett. Sinon pour le contenu, l'album contient des bons moments ("If", "Summer 68" et "Alan's Psychédélic Breakfast"). Pour le reste, je trouve "Fat Old Sun" un peu paresseuse (en studio pas en live) et "Atom Heart Mother" intéressant, mais le morceau est bien trop lourd et maladroit, 15 minutes auraient largement suffit.

MEDDLE:
L'album qui ouvre la seconde période de Pink Floyd, sorte de "Space-rock" sophistiqué et grand public. "Meddle" est, certainement, le disque le plus représentatif de Pink Floyd. Album Floydien par excellence qui comble les amateurs du Pink Floyd 1968/69 ainsi que les fans de "Dark Side". Au programme des morceaux très bons et "Echoes"; magnifique pièce progressive qui s'incrit parmi les plus belles compositions du groupe.

THE DARK SIDE OF THE MOON:
L'album le plus surestimé du groupe et de l'histoire du rock et cela malgré certaines qualités musicales. Un album qui veut avant tout plaire au plus grand nombre, volonté qui donne du tort à la musique du groupe, le disque souffre d'un manque de force et d'audace. Néanmoins ce disque contient deux titres qui font partis, à mes yeux, des grands moments du répertoire floydien: "Time" et "The Great Gig In The Sky". Enfin bon, je vais pas relancer un débat sur "Dark Side Of The Moon".

WISH YOU WERE HERE:
Pièce importante de la discographie du groupe, c'est, peut-être, l'album le plus mature et le plus abouti du groupe (c'était longtemps mon préféré celui-là et c'est celui qui m'a rendu fan du Pink Floyd). Très riche et varié, le disque idéal pour se lancer dans la musique de Pink Floyd (avec "Meddle").

ANIMALS:
Un des trois grands albums de Pink Floyd (malgré quelques petites longueurs sur "Pigs"). Son dernier grand disque également. Une petite perle qui montre un Pink Floyd qui a su se renouveler sans rien perdre de son identité. Musique glaciale, sombre et agressive. L'album possède certains des grands moments de la carrière du groupe comme "Dogs" ou "Sheep". Le chant du cygne du groupe, mais sublime.

THE WALL:
L'album qui entame, selon moi, la décrépitude artistique du groupe. Pink Floyd a toujours eu besoin de tous ces membres pour fonctionner, ses albums étaient, avant tout, le fruit d'une formidable complémentarité et d'une belle osmose entre les musiciens. Marqué par la domination Watersienne cet album ne propose rien de plus qu'une musique pompeuse, prétentieuse et vide. "Hey You" et "Comfortably Numb" sont les seules choses à sauver dans ces longues (très longues) 80 minutes.

THE FINAL CUT:
Je ne l'ai pas écouté en entier, mais ce que j'ai écouté de ce disque me laisse penser que c'est encore pire que "The Wall"...

A MOMENTARY LAPSES OF REASON:
Si "The Wall" est pompeux et prétentieux, "A Momentary" est, lui, grotesque et vulgaire, et honteux pour du Pink Floyd (si on considère encore ce disque navrant comme du Pink Floyd). Pour utiliser une expression propore à certains critiques, ce disque est l'archétype du rock de supermarché. Sans commentaire...

THE DIVISION BELL:
Une musique qui regarde derrière elle et qui réutilise les éléments du passé afin de recréer chez certains fans la nostalgie d'une époque finie afin de faire sonner la caisse enregistreuse. Excepté, peut-être, "High Hopes", ce disque est très (très) dispensable et n'apporte rien à l'oeuvre Floydienne, si ce n'est une tâche de plus...

Voilà, maintenant à vous ;)

Shakey

  • Vinyl harvester stallone in the clouds all blue
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1096
  • Vinyl harvester stallone in the clouds all blue
17 avril 2008 à 21:02
« Réponse #2 le: 17 avril 2008 à 21:02 »
Super idée :super: !
Je vais ptètre m'y lancer (mais pas aujourd'hui).

Wulfnoth

  • Alburostre microgonadoclaste voire un tantinet coprexakribadzinomane
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1585
  • a million dreams, a million scars
    • Defecting Grey
17 avril 2008 à 21:03
« Réponse #3 le: 17 avril 2008 à 21:03 »
Bon, j'ai pas toute la discographie, mais je vais m'y essayer.

Ummagumma
Le disque live est une performance excellente de quatre excellents morceaux, mention à Careful with that Axe Eugene et A Saucerful of Secrets. Les expérimentations du disque studio sont trop audacieuses pour moi, et me parlent très peu, à part les compositions de Waters : le bucolique Grantchester Meadows est agréable, et Several Species toujours aussi drôle après de nombreuses écoutes. J'apprécie aussi à faible dose la troisième partie de The Narrow Way, et les sympathiques moments à la flûte de The Grand Vizier's...

Atom Heart Mother
Les deux longues suites sont plus intéressantes que ce qu'elles encadrent : If n'est pas mauvaise, mais se distingue assez peu, Summer 68 est assez pêchue, mais n'a rien d'inoubliable, et Fat Old Sun est soporifique à souhait, encore que je la préfère aux versions live, tout bonnement monstrueuses (dans le mauvais sens du terme). Atom Heart Mother est une composition que je trouve fascinante, et j'adore Alan's Psychedelic Breakfast : les parties instrumentales sont très jolies et les bruitages amusants. Au réveil, ça met de bonne humeur pour la journée :)

Meddle
Mon mal-aimé : One of These Days est une débauche d'énergie communicative, et Echoes, même trop longue, est une belle composition, mais alors le reste... Seamus est rigolote, mais je trouve que les trois autres chansons manquent terriblement de caractère. J'aime bien le chant des supporters à la fin de Fearless, mais bon...

Dark Side of the Moon
À sa découverte, une claque musicale, qui s'est amplement atténuée au fil du temps : cet album est finalement très lisse, avec sa production très professionnelle, mais à force de lisser, ça perd de son caractère. Même si c'est de plus en plus rarement, je l'écoute toujours avec plaisir, hormis la section Us and Them (moooooooolle) / Any Colour You Like (vide), et The Great Gig in the Sky continue à me crever le cœur chaque fois que je l'écoute.

Wish You Were Here
Dans la droite lignée de Dark Side : un album que j'écoutais beaucoup à une époque, mais qui m'attire de moins en moins, notamment à cause de la gargantuesque Shine On You Crazy Diamond, qui aurait mérité d'être raccourcie d'au moins dix minutes. J'apprécie beaucoup les trois autres titres, cependant, entre la froideur glaçante de Welcome to the Machine, le cynisme de Have a Cigar et la mélancolie de la chanson-titre. L'enchaînement de ces deux dernières est un moment musical qui me fascine.

Animals
Mon préféré :) Je n'y trouve (pour l'instant ?) aucun défaut ni aucune longueur, même si Dogs tire peut-être un petit peu trop sur la corde (pas au point d'être insupportable, bien sûr). Des paroles acides, qui comptent parmi les meilleures de Waters, et une musique déchirée, acerbe, animale.

The Wall
La pomme de discorde :) C'est celui qui m'a fait découvrir le Floyd, et il continue à me parler énormément par certains aspects (la perte du père, notamment). « Vide », certainement pas, mais parfois assez peu approprié (le délire nazi, pff) et sans doute trop long. Certains titres sont insupportables (Young Lust, Run Like Hell, à un degré moindre Comfortably Numb, qui est par contre méchamment vide, elle), d'autres tiennent du remplissage, mais il reste de très belles choses, notamment sur le disque 1 (Another Brick in the Wall pt. 1 me tire presque des larmes à chaque fois).

The Final Cut
J'ai déjà dit tout le bien que j'en pensais ailleurs :) Il pêche incontestablement sur le plan musical, mais les paroles sont finement ciselées et terriblement émouvantes, du moins quand Waters ne cherche pas à en faire trop (la chanson-titre). Cela dit, Not Now John aurait pu en être virée (au profit de, par exemple, When the Tigers Broke Free) que ça ne m'aurait vraiment pas chagriné.

A Momentary Lapse of Reason & The Division Bell
Je n'en ai écouté que des bouts, mais la musique m'a semblé insupportable, avec une production très années 80 (pour le premier) qui accuse salement son âge. Et comme, en plus, les paroles sont vides... Cependant, j'ai trouvé les A New Machine assez intéressants et pas aussi horribles que le veut la rumeur générale. Peut-être High Hopes est-elle aussi à sauver... ça fait une éternité que je ne l'ai pas écoutée, et ça ne me manque vraiment pas plus que ça.
C'est facile quand tu es gros au Japon.

Sydalie

  • Galaburne
  • (gros) Membre
  • ****
  • Messages: 298
17 avril 2008 à 21:17
« Réponse #4 le: 17 avril 2008 à 21:17 »
C'est une bonne idée ce topic MP. Malheureusement, je manque de pertinence et de recul pour me permettre de commenter la discographie de Pink Floyd.
Je suis tout à fait d'accord avec toi sur The Piper at the Gates of Dawn, Animals,et The Dark Side of the Moon. La première fois que j'ai écouté ce dernier, il y a deux ans, je le trouvais grandiose, mais avec le temps, il est devenu fade et certains titres, comme Money, sont agaçants.
Pour A Saucerful of Secrets, mes chansons préférées sont les compositions de Rick Wright, Remember a Day et See-Saw, Jugband Blues est déchirante. Je trouve l'album Meddle assez inégal, Echoes est magistral, mais Seamus est insipide
En revanche pour The Wall, je préfère largement l'album live,un peu plus émouvant et beaucoup moins terne que le studio.

ZeZapatiste

  • Le mec le plus génial de tout le gratin dauphinois
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 3367
  • Yabadabadoo
    • My face de bouc !
17 avril 2008 à 22:20
« Réponse #5 le: 17 avril 2008 à 22:20 »
A part ça, Menel n'est pas Watersien...
Non non !

:reconforte::lol:
Let the sun shine in

Wulfnoth

  • Alburostre microgonadoclaste voire un tantinet coprexakribadzinomane
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1585
  • a million dreams, a million scars
    • Defecting Grey
17 avril 2008 à 22:23
« Réponse #6 le: 17 avril 2008 à 22:23 »
Je ne m'en suis jamais caché ;)

roger keith

  • Eléphembre effervescent
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 5378
    • Yohann Cwikla Music
19 avril 2008 à 12:17
« Réponse #7 le: 19 avril 2008 à 12:17 »
The Piper At The Gates Of Dawn

Le premier et dernier album avec Syd Barrett. J'ai toujours eu du mal à l'écouter mais quand je tombe sur Pow R Toc H ou Interstellar Overdrive, j'adore.

A Saucerful Of Secrets

Bon album sans plus qui se laisse écouter assez difficilement, ce qui est dû à la qualité sonore de l'ensemble. A Saucerful Of Secrets laisse vraiment à désirer par rapport aux versions lives.
Jugband Blues en est le plus beau morceau avec Set The Controls...
Corporal Clegg est amusant mais est assez pitoyable.

Ummagumma

Le premier disque m'a laissé perplexe devant ces oeuvres pour le moins spéciales. Je prend toujours du plaisir à l'écouter bien que je n'apprécie vraiment que Sysyphus et The Narrow Way.

Le deuxième disque a été le premier live du groupe que j'ai entendu pour cette période et je suis rester sur le cul (j'y étais déjà de toute façon,), un set cours mais irréprochable surtout pour A Saucerful... qui reste ma version préférée.

More

Petit album sans prétention, beaucoups de parties instrumentales mais qui contient des perles telles que Green Is The Colour et Cymbaline, qui en font un album sympa.

Atom Heart Mother

Ce disque je l'ai écouter avec beaucoup d'appréhension d'après ce que j'avais lu dessus mais quand AHM est arrivée, j'ai tout de suite aimé jusqu'à la dernière seconde. If me déçoit un peu bien que les paroles soient plutôt cools. Fat Old Sun est vraiment le morceau que je préfère dans cette album; ça n'en vaut pas une version live mais tout de même...
Summer '68 est un bon titre de Wright, sans plus et Alan's Psychedelic Breakfast; j'ai toujours du mal à aller au bout après avoir écouter les titres précédents.

Meddle

Cette album est vraiment excellent laissant place majoritairement à l'instrumental. il est...parfait. Les deux meilleures morceaux entrecoupés de très bon titres acoustiques. Rien a redire.

The Dark Side Of The Moon

L'album de la consécration pour le groupe mais qui a besoin pour l'apprécier vraiment, de l'écouter dans son ensemble. Il est aussi trop surestimé Money, On The Run et Brain Damage/Eclipse, ne sont pas exceptionnels .
The Great Gig In The Sky et Time sont mes deux morceaux préférés bien que Us And Them soit très bon aussi.

Wish You Were Here

Alors là, après Dark Side, le groupe à fait encore plus fort.
Avec les nappes de synthés de Shine On (au pluriel), les paroles incisives de Have A Cigar et Welcome To The Machine mélangées à la gratte et au synthé; incroyable. Le titre phare  nous berce jusqu'au Titre final qui est mon préféré de cette album (Part 8-9).

Animals

Rien a dire à part que c'est le meilleur :D

The Wall

A l'écouter d'une traite ça va deux trois fois mais à la longue, il est vraiment chiant. A part ABITW Part 2, Comfortably Numb et Run Like Hell, il sonne assez fade, on en ressent la main mise de Waters.
La suite ITAOT, Nobody Home et Vera est assez cool, j'aime vraiment.

The Final Cut

L'assault ultime de Waters sur le groupe; ce qui en dégage une atmosphère pesante en plus de celle des morceaux. Des titres comme The Gunner's Dream, The Final Cut et Two Sun In The Sunset remonte le niveau de cette album que je trouve vraiment trops sousestimé à cause du conflit de Waters avec le groupe. Je l'aime bien.

A Momentary Lapse Of Reason

Un album fadasse, plus du père Gilour que du reste mais qui en donne une atmosphère assez glaciale. Des titres comme On The Turning Away, Terminal Frost et Sorrow se dégagent de cette album insipide.

The Division Bell

La renaissance du phénix; un album du Floyd qui resonne comme du Floyd avec des enregistrements planants tels que Cluster One et Maronned (qui est mon préféré) et des enregistrements qui sonnent autrement que d'habitude mais qui sont très bons, Keep Talking entre autres.
High Hopes qui cloture cette album cloture aussi la carrière du groupe d'une façon magistrale.

Walmour

  • Dieu me tripote
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 2008
    • Walmusic
19 avril 2008 à 12:55
« Réponse #8 le: 19 avril 2008 à 12:55 »
The Piper at the gates Of Dawn : J'ai pas d'avis constructif sur ce disque, désolé.

A Saucerful Of Secrets. : Un album moyen, selon moi. De très bonnes choses comme A Saucerful Of Secrets, et Set The Controls. Mais j'aurai préféré que le groupe se detache plus vite de l'influence de Syd, mais j'avoue, voir Waters parodier Barrett (Corporall Clegg) c'est cocasse. Sinon, les chansonettes wrightiennes (remender a Day), me glonfent. A noter, que le son d'enregistrement est assez médiocre.

Ummagumma. : La partie Live est evidemment très bonne, la partie studio me parait encore encore bien trouble. Ceci dis le concept est interressant, mais j'ai bien du mal avec ce disque.

Atom Heart Mother. : Alalalala, encore un album moyen de Pink Floyd. La très bonne contribution de David Gilmour avec le joli Fat Old Sun, s'oppose au médiocre "If" de Roger Waters. Summer 68 est sympathique, mais bon ça reste du Rick Wright, rien de bien transcendant.
Hum, sinon l'idée de jouer avec un orchestre est interressante tout comme la chanson titre, qui souffre de longueurs et d'une coherence suspecte.

Meddle.Très bon album, tout est bon voire excellent hormis San Tropez, de Roger Waters, encore une fois...
Echoes est le plus grand morceau de Pink Floyd, de très loin. Pillow Of Winds, est une chanson assez oubliée, je trouve, au regard de sa qualité. Dommage.

Dark Side Of The Moon.Bah, c'est l'album que je prefere écouter de Pink Floyd, j'ai pas la honte de le dire malgré les critiques acerbes des élitistes progueux qui s'abbatent sur ce disque. Un disque consensuel, doux, fluide, aux mélodies puissantes et qui comportent des perles (On The Run, Time, The Great Gig In the Sky, any colour you like).
Grand album. Production parfaite. :lol:

Wish You Were Here. Un grand album qui allie Space Rock (Shine On) et Rock plus rock and roll, on va dire (Have A Cigar). Welcome to The Machine est un des plus grands morceaux de Pink Floyd, rarement, on a senti autant de rage et de conviction dans le chant de David Gilmour.
Bon, mauvaise note : le pretexte hypocrite de l'hommage à Syd Barrett, pour rendre ce disque "triste".

Animals. : un bon album, mais loin d'être mon préféré. Trop rock, trop dur pour moi. Et même si le groupe joue encore à l'unisson, on sent déjà (trop) l'influence de Roger Waters.

The Wall. Et Roger Waters tua Pink Floyd. :)

AMLOR.Une pure daube, Gilmour tout seul, aurait du s'abstenir de sortir ce disque. Enfin, il a eu une utilité : ses ventes ont financées la tournée qui a suivie. Tournée merdique, cedi dit.

The Division Bell.Un album beaucoup plus correct, mais trop long ! Je comprendrais jamais pourquoi Gilmour a voulu faire un album aussi long, en gachant le disque de daubes...
Cluster one, Marooned, Wearing inside out, Lost For Words, Keep Talking, High Hopes. Ca doit faire environ 40 min, et ça donne surement un des meilleurs albums de Pink Floyd...
Quel dommage.

RickFloyd

  • Dr House de la traduc
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1632
    • Need A Translation?
19 avril 2008 à 19:09 M
« Réponse #9 le: 19 avril 2008 à 19:09 »
L'identification remarche! (Merci Manu?)
J'en profite pour refaire mon apparition, et parler des deux premiers albums :

The Piper at the gates Of Dawn : Un disque coloré, à ranger à côté du Flowers des Rolling Stones, et de Magical Mystery Tour des Beatles.

A Saucerful Of Secrets : De très bonnes idées, mal mises en forme. L'absence de Syd se ressent, et permet au groupe de rechercher sa voie, en passant par des expérimentations (A Saucerful of Secrets), des délires psychédéliques (Set The Controls For the Heart of The Sun), ou en laissant plus de liberté à Wright, qui fait office de véritable moteur du groupe, fin 60's, début 70's (See Saw, Remember A Day). Seulement, Barrett a son mot à dire et en assurant les vocals de Corporal Clegg, et l'écriture de Jugband Blues, il pousse son groupe vers l'arrière, vers le passé, l'empêche d'évoluer trop brusquement. Ce disque est alors un véritable UMMAGUMMA, un fouillis de différentes signatures, quoiqu'on en dise. Je l'adore et c'est l'un de mes préférés.
« Ňous trouvoήs beau ce qui ήous est assez iлdifférent pour ʼnous permettre de voir ce que лous vouloήs à la place. ». - Boris Viaň ^^
"Elvis a libéré les corps alors que Dylan a libéré les esprits..." - Bruce Springsteen

Narrow Way

  • ...écoute les oiseaux de la nuit.
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 4421
  • forçat de la route (étroite?)
24 avril 2008 à 01:37
« Réponse #10 le: 24 avril 2008 à 01:37 »
Sympa comme tout ce topic MP :super: (Il me rappelle le "Une note pour chaque album" du Thinkfloyd... remember :smiley nostalgique: )

Je me lance:

The Piper:

Un album-pilier du rock psychédélique, très représentatif de son courant, la patte de Barrett y est inimitable, un son très intuitif et aventureux.
on y croise de tout. De la quintessence même d'Astronomy Domine ou Interstellar, aux contines comme the Gnome ou Flaming où c'est zéro prise de tête, nous avons quelque chose de purement déjanté. Un idéal pour se changer les idées...


A Saucerful:

Syd parti, fallait se relancer pour subsister. Un album prometteur mais encore un peu maladroit, mais avec des compositions qui seront plus tard bien rattrapées en live, comme Set the Controls, ou Saucerful, j'aime beaucoup Jugband Blues, témoignant le passage de la comète Barrett dans le groupe. Un album que j'apprécie, inaugurant la période que je préfère :amour:


Ummagumma:

Mon préféré (les deux). Un disque studio très... hétérogène mais au concept original, avec des pièces prometteuses (Grandchester, Narrow way...)
Un disque live génial, malheureusement éclipsé dans ma discothèque par... mes bootlegs car il s'y confond :lol:
Rien à dire, j'adore ce qui est délicieusement perfectible :coeur:



More:

Bon qu'attendre d'une bande originale de film qui n'est pas de leur réalisation? Normalement rien de transcendant... et ben figurez vous que c'est le premier album du groupe qui me soit tombé entre les mains, et j'ai accroché de suite.
Injustement décrié à mon goût, il est celui qui possède le plus de variété de registres musicaux quand même... Cherchez bien.


Atom Heart:

Un de mes chouchous, rien que le morceau-titre, un régal, pas étonnant qu'au début ils voulaient l'appeler Epic...
Le Breakfast me fera toujours sourire, Summer 68 me fera toujours plaisir, If et Fat Old, un peu moins, heureusement qu'il y a les lives :)
Voilà, un de mes préférés...


Meddle:

Atom Heart en mieux, je ne saurais être davantage concis, même structure, Echoes, ça dépote, One of these days, ça remue, Saint Tropez, ça swingue, Fearless c'est tranquile, le reste est en revanche un peu faiblard. Mais j'y passe quand même de sacrés bons moments avec, l'album de la maturité pour moi.


...Arf, mes commentaires sont de plus en plus courts...


Obscured by Clouds:

Apparition du synthé, un son nouveau, une touche exotique (film en cours avec une thématique adéquate oblige), un album sans réelle prétention, mais agréable à écouter, je vous ai déjà dit ce que j'en pensais dans un topic qui en parle... :p


The Dark Side:

La consécration, c'est indéniable. Avec cet album nous entrons dans la chanson à message, la chanson "à texte", l'éveil de la plume de Waters, dont j'apprécie l'acidité, de manière générale (bien que sur cet album c'est par moments assez soft), l'évocation de la folie me parle beaucoup, si, si. Des trames musicales que j'apprécie beaucoup (en particulier l'intro de Time).



Voilà c'est tout pour le moment.
"I like to think oysters transcend national bareers."

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 7914
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Histoire et Patrimoine des Rivières et Canaux
24 avril 2008 à 21:37
« Réponse #11 le: 24 avril 2008 à 21:37 »
Narrow, je n'ai pas de mal à concevoir que "l'évocation de la folie (te) parle beaucoup", et notamment sans doute "Brain Damage".
Moi aussi, et pour des raisons certainement proches.
Certains requins m'ont dit : "on va pas te manger,
Mais travaille ton crawl, ce sera plus prudent..."

Narrow Way

  • ...écoute les oiseaux de la nuit.
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 4421
  • forçat de la route (étroite?)
28 avril 2008 à 18:27
« Réponse #12 le: 28 avril 2008 à 18:27 »
Tu vois juste Blue-Berry.
Bon, je continue.

Wish you were here:

Un album qui révèle une certaine majesté, beaucoup d'émotions par rapport à Syd, et sa folie par extension. Un son un peu trop lisse, mais en revanche délicieux. La chanson-titre brille par sa sobriété instrumentale, Roy Harper ne dénature pas, de par sa participation, l'identité floydienne de "Have a Cigar".
Voilà, un album qui a son histoire, plutôt émotionnelle.


Animals:

Face aux Punks iconoclastes qui avaient le vent en poupe, il fallait durcir le son pour subsister. Je trouve le son de cet album suffisament virulent, ce qui lui confère une relative fougue, une relative jeunesse (pour un groupe de 12 ans d'âge, un bon Whisky ça :humour: ). En tout cas moi je rafole des boots de cette époque!


The Wall:

Bon ben The Wall c'est... ben c'est The Wall. Un examen de conscience bien illustré par le film quand même. Encore une évocation de la folie qui me parle beaucoup... Un concept audacieux mais qui a fini par porter ses fruits...
Sinon le son est necessairement agressif, la maïeutique est toujours douloureuse.


The Final Cut:

Un requiem qui incite à la méditation, une plume watersienne qui, acide au possible, inaugure sa carrière solo. Album évoquant la guerre certes mais également la guerre au sein de la formation... Pas réjouissant. Mais j'aime beaucoup la solennelité du son. Je l'écoute régulièrement.


A Momentary Lapse of Reason:

Cet album avait surtout pour but de montrer que Pink Floyd existait encore, qu'il ne fallait pas finir dans un pugilat et qu'il fallait continuer, le retour officieux de Wright  y confère une certaine légitimité.
Sinon le son y est quand même ampoulé, mais certaines pièces sortent quand même du lot (c'est une question de goût encore une fois).


The Division Bell:

Pour commencer, il est bien plus digeste dans son ensemble que le précédent. Nous avons un son mûr, de qualité, et de belles pieces. Je prends un plaisir non contenu à l'écouter.
le retour de Wright y est officiel, et sa présence remarquée, évoque l'harmonie d'autrefois.


Voilà c'est tout pour moi.

CrazyDiamond

  • Pink gône d'outre-Léman
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1107
03 mai 2008 à 23:09
« Réponse #13 le: 03 mai 2008 à 23:09 »
A mon tour, donc.

"The Piper At The Gate Of Dawn"

Un album très beau, souvent très beatlesien malgré l'étiquette "100% original" qu'on lui prête fréquemment. Mais quoiqu'il en soit, il a quelque chose d'unique. Un trip psychédélique de très haut niveau. Barrett au sommet de son art.

"A Saucerful Of Secrets"

A mon sens meilleur que son illustre prédécesseur, et ce malgré des choix de prise de son discutables. Plusieurs perles, psychédéliques, toujours, mais bien plus sombre. "Set The Controls" est formidable, de même que "Let There Be More Might", et les deux chansons de Wright (mention spéciale à "See Saw"). Malgré un "Jugband Blues" très moyen, l'album a très bien vieilli.

"Ummagumma"

Une partie live d'anthologie, témoignant d'une grande inventivité. Une partie studio qui se mérite et qui, dans mon cas, n'est devenue accessible qu'à la dixième écoute. Bourré de défaut, mais terriblement attachant.

"Atom Heart Mother"

Un monument musical si l'on ne parle que du morceau titre. Ce... "truc" est vraiment incroyable, riche, puissant. Il y a aussi le délicat "Summer 68" qui me fait frissoner. Pour le reste... une bizarrerie et deux chansons très pauvres.

"Meddle"

Un album moins inventif et plus homogène que ses prédécesseurs. Mais "Echoes" et "One Of These Days" restent de grands moments de créativité. Le reste, à mon humble avis, est un peu trop "léché", trop zen... bref, ça manque d'énergie.

"Dark Side Of The Moon"

Malgré de grands moments ("Time" et "The Great Gig"), une belle audace ("On The Run"), un ballade planante du meilleur effet ("Us & Them"), un blues rock réussi ("Money", même s'il ne faut pas l'avoir trop écouté) et un final explosif, il manque quelque chose à cet album pour en faire le chef d'oeuvre vanté par tous (excepté les seedfloydiens). C'est très bien produit, mais ça manque cruellement de hargne.

"Wish You Were Here"

Toujours pas de hargne, mais cette fois Pink Floyd canalise parfaitement cette épine spécifique au space rock dont ils sont devenus les chefs de file. Cet album est sombre, déprimant et aérien. Un sans faute à mon goût. Tout est bon.

"Animals"

Excellent album contestataire. Les textes, déjà excellents depuis "Dark Side", sont plus corrosifs que jamais, et Pink Floyd, malgré les tensions interne, sonne superbement bien. C'est le plus "progressif" des albums de Pink Floyd. Un sans faute de plus, additionné d'une des plus belles pochettes jamais réalisée à mon sens. Chapeau bas.

"The Wall"

La carrière solo de Roger Waters commence ici. Un excellent album, malgré de nombreuses longueurs, compensées par la force des propos et un concept quasi-parfait. Mais ce n'est pas un album de groupe. Il n'y a aucun feeling, tout le monde semblant jouer sur partition. L'album est donc moyen sur le plan instrumental. Un très bon album solo. Mais, de mon point de vue, Pink Floyd n'existe plus lors de l'enregistrement de "The Wall"

"The Final Cut"

Le mal aimé. Là encore, album solo, de manière plus assumée. Moi, j'adore ce disque. Les paroles sont très fortes, le concept également, et l'orchestration plutôt réussie. Aucun rapport avec Pink Floyd.

"A Momentary Lapse Of Reason"

J'avais moyennement apprécié à la première écoute. Aujourd'hui c'est simple : je ne peux pas le supporter. Son insupportablement bourrin, le pire album post-prog 80's avec "GTR" de Steve Hackett" et "Emerson, Lake & Powell". Imbuvable malgré quelques soli bien sentis. Et encore, quand j'écris ça je me force.

"The Division Bell"

Le niveau remonte. Quelques belles choses ("Cluster one", "High Hopes", "Marooned"), même si, globalement, la composition est plutôt fade. Mais le jeu de guitare est flamboyant (contrairement à la batterie, en dessous de tout). Un album très commercial mais possédant de très bons moments.


voilà.
Un dictateur qui meurt... c'est une banque suisse qui ferme.

Narrow Way

  • ...écoute les oiseaux de la nuit.
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 4421
  • forçat de la route (étroite?)
04 mai 2008 à 16:28
« Réponse #14 le: 04 mai 2008 à 16:28 »
Crazy, je constate l'absence de More et d'Obscured dans ton commentaire (il n'y a pas que chez toi d'ailleurs).

Walmour

  • Dieu me tripote
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 2008
    • Walmusic
04 mai 2008 à 17:40
« Réponse #15 le: 04 mai 2008 à 17:40 »
He oh Crazy, on critique pas Steve Hackett sur ce forum ! :fouet:

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 7914
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Histoire et Patrimoine des Rivières et Canaux
04 mai 2008 à 20:04
« Réponse #16 le: 04 mai 2008 à 20:04 »
Walm, "critiquer" ne veut pas dire "descendre en flamme". C'est donner son avis, forcément subjectif, en faisant ressortir les aspects qu'on aime et ceux qu'on aime moins. Une critique peut être élogieuse, mitigée, mauvaise, etc.

Narrow, je me faisais la même réflexion que toi.
Est-ce parce que ce sont des oeuvres de commande ?
Pour moi ça reste du Pink Floyd tout autant que Piper, Ummagumma ou Animals, et plus que The Wall et Final Cut.

Je vois More un peu comme Saucerful, comme un terrain d'expérimentations plutôt fertile en bonnes trouvailles.
Quant à Obscured, je le vois plutôt comme un recentrage de la zik de PF sur quelque chose de plus directement accessible et basique, une volonté de non-sophistication.

Et j'aime bien ces deux albums.

Wulfnoth

  • Alburostre microgonadoclaste voire un tantinet coprexakribadzinomane
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1585
  • a million dreams, a million scars
    • Defecting Grey
04 mai 2008 à 20:10
« Réponse #17 le: 04 mai 2008 à 20:10 »
Comme je l'ai déjà indiqué, je n'ai parlé que de ce que j'avais... Quoique j'ai oublié Is There Anybody Out There? The Wall Live 1980-81, que je n'écoute presque jamais, je ne sais pas trop pourquoi. Peut-être parce que je ne l'ai acquis après la fin de ma période d'adulation de The Wall (que je n'écoute plus tellement non plus).

ZeZapatiste

  • Le mec le plus génial de tout le gratin dauphinois
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 3367
  • Yabadabadoo
    • My face de bouc !
04 mai 2008 à 21:34
« Réponse #18 le: 04 mai 2008 à 21:34 »
Bon, je me lance.
Je zappe Piper, parce que je n'ai jamais écouté que des morceaux hors du contexte de l'album, donc je peux pas juger de l'homogénéité.

A SAUCERFUL OF SECRETS
C'est mon petit chouchou... Je l'aime de bout en bout. Le son est un peu crade, mais ça fait partie aussi du truc. Il serait beaucoup plus ennuyeux avec le son de Dark Side. Finalement, malgré que les versions live des morceaux phares soient plus intenses (ASOS, Set the Controls...), je trouve qu'il se tient bien, même s'il est un peu "sage". Par sage, je veux dire que malgré toute l'originalité qu'il comporte, il reste quand même très construit, bien discernable.
Un gros plus pour Remember a Day parce que j'adore le sujet abordé.
Un gros 10/10 !

UMMAGUMMA
Bon, alors là...
J'ai jamais entendu que le disque "studio". J'ai un peu de mal avec, mais je connais peut-être pas assez pour juger profondément (je n'ai pas le CD, j'écoute avec Deezer). Par contre, Several Species est une chanson à part mais diantrement intéressante ! Le reste, faudrait que je réécoute plus en profondeur.
Pour ce que je connais :6/10

ATOM HEART MOTHER
On aime ou on n'aime pas. Moi j'adore. Pas tant la pièce principale (dont j'adore le début, mais qui s'étiole ensuite, notamment vers la 16è minute (désolé, je gère pas les parties, cette partie psyché est plutôt bancale), mais les chansons "annexes". Elles sont toutes géniales ! Légèrement pop/folk, mais on sent qu'elles n'ont pas été écrites pour faire du remplissage. Un album souvent oublié et souvent sous-estimé. Fat Old Sun et son solo de gratte "on dirait improvisé à l'arrach'", j'adore !
8/10

MEDDLE
Alors là, la grosse claque ! One of these Days, que dès que je l'écoute j'imagine des centaines de courts-métrages qui pourraient coller à la seconde avec cette chanson. Echoes on n'en parle même pas, la perfection. Mais contrairement à certains ici, j'aime bien les chanson intermédiaires, même si elles font un peu plus remplissage que pour l'album précédent. Le petit groove jazzy de San Tropez est rafraîchissant, le blues Seamus fait rigoler un bon coup (la musique est un art, et comme tout art, parfois elle est belle, parfois elle choque, mais elle peut aussi faire marrer. On explore tous les sentiments humains). A Pillow of Winds... euh... idéal pour s'endormir !
Note : 9,5/10

DARK SIDE
Pour une rare fois, je suis d'accord pour dire qu'un album populaire est réussi. Le son est parfait (trop lisse, selon certains, mais je trouve que les compos méritent un son comme celui-ci, contrairement à ASOS). Bon, Money est un peu lassante à force, mais ça fait toujours plaisir de l'entendre à la radio. Hormis l'excellent Time, je trouve que l'autre point très fort de cet album est l'enchaînement Any Colour/Brain Damage/Eclipse. Là, ça fait planer.J'aime beaucoup l'emploi des samples.
Note : 9/10

WISH YOU WERE HERE
Arf, là c'est dur. J'adore chaque chanson. Mais là est le problème : cet album est vraiment trop homogène dans la qualité. Et du coup j'ai du mal à ressortir des moments très forts (à part le "How I wish, how I wish you were here", ça c'est très émotionnant !). La qualité est donc bien au rendez-vous, mais parfois 1 ou 2 chansons un peu en-dessous nous rappelle la qualité du reste !
Note : 8,5/10

ANIMALS
Ca a été pendant longtemps mmon album préféré. Mais je ne l'ai pas écouté depuis quelque temps, sans savoir pourquoi. Hormis les Pings on the Wing qui servent d'apéro et de digestif, le reste est de très bonne facture. J'adore écouter Dogs dans le train, et Pigs dans le tram... L'ambiance très stressante, stridente, dérangeante est nouvelle dans le Floyd et est prémice de l'inconfort de The Wall. Et avec ces 3 chansons de 10 minutes ou plus, PF nous sort quelque chose à part dans une époque où le Punk émergeait. Néanmoins, les thèmes abordés sont bien dans la mouvance de l'époque. C'est ce disque qui m'a donné envie de lire George Orwell, qui depuis est mon auteur préféré.
Note : 9/10

THE WALL
Erf... bon... Une chose est vraiment énorme dans cet album, c'est le concept. On ne peut le nier, il est traité avec beaucoup d'intelligence et de passion (même si souvent je me dis que Wawa aurait pu aller encore plus loin). Mais musicalement, qu'est ce que c'est pauvre ! Minimaliste, presque tout l'album tient sur un ré mineur. A part quelques chansons telles que Comfortably Numb, Run Like Hell, Waiting for The Worms, Hey You et ... allez... The Trial... Le reste issu de son contexte est vraiment très dispensable.
Note : 7/10 (en étant gentil)

A MOMENTARY LAPSE OF REASON
Ben moi j'aime bien :p On the Turning Away est une chanson excellente, tout comme Sorrow. J'aime même One Slip, Signs of Life; Terminal Frost ou Learning to Fly. Mais le gros problème c'est la production, et c'est horrible son de batterie. Le tout est fait pour avoir de la profondeur, mais je trouve le résultat à l'inverse : froid, on s'imagine l'Arctique en écoutant. Mais la qualité des compositions reste là quand même.
Note : 8/10

De même que Piper, je n'ai jamais écouté The Division Bell dans son ensemble, donc je ne jugerai pas sur les quelques chansons que je connais

Walmour

  • Dieu me tripote
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 2008
    • Walmusic
04 mai 2008 à 21:54
« Réponse #19 le: 04 mai 2008 à 21:54 »
Hey Blueby, je plaisantais, c'est juste que Steve Hackett est mon ptit chouchou. :D:)
 

Navigation