Répondre

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.

IMPORTANT - pour poster une image, enregistrez-la d'abord sur votre ordinateur puis utilisez le lien ci-dessous.

Poster une image
Fichiers joints et autres options…
Vérification:
Veuillez laisser ce champ vide:
La Terre est une petite _______ bleue (anti-spam débile...):
Raccourcis : [ALT]+[S] pour soumettre/poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser

Résumé de la discussion

Posté par Blue-Berry
 - 22 Mars 2019 à 13:32
À l'époque de sa sortie, en mars 1973, j'avais presque 18 ans, et je me souviens avoir été surpris par cet album où je ne retrouvais guère ce qui m'avait séduit jusqu'alors chez PF : une musique ambitieuse et recherchée qui s'écartait largement des standards du rock d'alors, notamment avec de longues pièces comme Echoes et AHM. Et là, j'ai trouvé que PF "rentrait dans le rang" avec des compos assez courtes, et d'une facture plus proche du rock "classique". Autrement dit, j'étais pas loin de la déception. Heureusement que les compos sont quand même de très grande qualité, et que la réalisation dépasse tout ce qui se faisait en qualité alors...
Posté par FOUINE
 - 21 Mars 2019 à 13:46
J'étais passé à côté ! Merci beaucoup pour le partage de ce doc.
Génial à tous points de vue, les démos des uns et des autres, y compris d'Alan Parsons, cette communion des quatre qui n'est évidemment pas ce que l'on retient de l'histoire du groupe et qui fait tant plaisir à entendre, le récit de la construction des idées et des titres de l'album, ouah !!
Ce n'est pourtant pas sur cet album du Floyd que je prends le plus mon panard mais pour le coup je l'ai bien pris.
Pour conclure, je vais faire ce qu'évoque David, je vais prendre le temps de le réécouter dans le noir avec un casque sur les oreilles...