Version de 'One Of These Days' du Jukebox ?

Démarré par baroki, 10 Novembre 2014 à 14:36

baroki

Salut. J'espère ne pas me tromper d'endroit pour la question suivante: j'entends sur le Juke Box une version de 'One Of These Days' particulièrement ébouriffante; je sais, je peux l'écouter quand je veux, mais j'aimerais tout de même la posséder dans un dossier. Provient-elle d'un concert disponible sur le Cloud ?  Difficile de tout télécharger pour la retrouver !  Bref, où est-elle pour la télécharger ?...
D'avance, un grand merci !
Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente.

SoyCD

C'est probablement la version du 1972-11-15 qu'on retrouve sur The Return of the Sons of Nothing ou The Great Gig in Boblingen. Et si c'est pas celle-ci tu en auras une autre super bonne au moins :D
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.

Blue-Berry

I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.


baroki

Citation de: Blue-Berry le 10 Novembre 2014 à 17:50
Juke-box ? Quel juke-box ? Où ça un juke-box ?

Comment, tu es inscrit depuis 2007 et tu demandes où est le juke-box ?!... Et moi je suis là depuis hier et je me suis déjà vautré dedans sans vergogne ?! XD :lol:...
Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente.

SoyCD

Citation de: baroki le 10 Novembre 2014 à 18:27
Citation de: Blue-Berry le 10 Novembre 2014 à 17:50
Juke-box ? Quel juke-box ? Où ça un juke-box ?

Comment, tu es inscrit depuis 2007 et tu demandes où est le juke-box ?!... Et moi je suis là depuis hier et je me suis déjà vautré dedans sans vergogne ?! XD :lol:...
C'est sa mémoire... On va tous oublier ce qu'était le jukebox de seedfloyd un jour ou l'autre :D
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.

baroki

Citation de: SoyCD le 10 Novembre 2014 à 17:18
C'est probablement la version du 1972-11-15 qu'on retrouve sur The Return of the Sons of Nothing ou The Great Gig in Boblingen. Et si c'est pas celle-ci tu en auras une autre super bonne au moins :D

Merci. Ce n'est pas celle-là, mais je vais continuer à chercher par moi-même ;)
Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente.

SoyCD

I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.

ummaGumma

Is There Anybody Out There ??
one of these days ;
http://carefulwith.eklablog.com/
http://sysyphus.eklablog.fr/

Blue-Berry

Je n'avais jamais percuté qu'il y avait un juke-box sur Seed...
Bon, c'est une version de 1972, c'est quasi sûr.
Elle est bien pêchue.
J'en ai épluchées pas mal, y compris des versions de 71, et je n'ai pas trouvé. Je n'ai pas cherché en 73...
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

baroki

Citation de: Blue-Berry le 11 Novembre 2014 à 13:29
Je n'avais jamais percuté qu'il y avait un juke-box sur Seed...
Bon, c'est une version de 1972, c'est quasi sûr.
Elle est bien pêchue.
J'en ai épluchées pas mal, y compris des versions de 71, et je n'ai pas trouvé. Je n'ai pas cherché en 73...
Merci de chercher à m'aider toi aussi !  Je note que le public tape dans les mains au rythme de la basse au début (et la basse 'claque' d'une façon assez différente par rapport aux versions de 1972 qu'on a eu la gentillesse de me renseigner jusqu'à présent). Par ailleurs cette version est poussée jusqu'à 09'12" (!)... A peine arrivé sur ce (formidable) forum, je cherche déjà le truc impossible... C'est tout moi ça !
Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente.

Another_Manu

Citation de: baroki le 10 Novembre 2014 à 19:23
Citation de: SoyCD le 10 Novembre 2014 à 17:18
C'est probablement la version du 1972-11-15 qu'on retrouve sur The Return of the Sons of Nothing ou The Great Gig in Boblingen. Et si c'est pas celle-ci tu en auras une autre super bonne au moins :D

Merci. Ce n'est pas celle-là, mais je vais continuer à chercher par moi-même ;)

Salut,

J'adore ce titre,je l'écoute en boucle au boulot depuis plus d'1 mois et oui bien sûr qu'il s'agit du  Boblingen 1972-11-15. Pourquoi non ?
Elle est dispo sur le serveur.
Attention one of these day s'enchaîne après échoes (qui est juste ENOOOORME aussi  :amour:). Le début du morceau est mal coupé puisqu'il démarre en fait sur la fin d'échoes, tandis que que sur le juke box le début est bien au début,mais c'est bien le même.

A+

Blue-Berry

Je n'ai pas l'impression que ce soit bien le même. Mais si tu le dis...
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

baroki

#13
Citation de: Blue-Berry le 11 Novembre 2014 à 23:19
Je n'ai pas l'impression que ce soit bien le même. Mais si tu le dis...
En fait, je crois que SoyCD m'avait fourni la bonne référence dès le départ, et je crois comme le dit Another Manu que c'est bien cette version-là... Ce qui m'a fait douter, c'est qu'elle ne sonne pas exactement pareil sur le juke-box et sur cloud. Mais après écoute comparative de plusieurs détails cet après-midi, je pense bien que c'est Böblingen. (J'ai presque pas l'air con dans tout ça... :rougit: :sifflote:)
Quoi qu'il en soit (ou en cretonne :humour:), mes excuses à tous deux pour avoir douté de leur oreille bien aiguisée et merci à tous d'avoir fait comme Ducros rien que pour moi !
Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente.

SoyCD

Lorsque je l'avais écouté il me semble que la version du jukebox était plus aigue que ma version de Boblingen... À confirmer, là je peut pas comparer pour l'instant...
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.
I repeat myself when under stress.

Blue-Berry

En tous cas, c'est une sacrée bonne putain de version, bloody hell !
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

Another_Manu

Citation de: SoyCD le 12 Novembre 2014 à 00:28
Lorsque je l'avais écouté il me semble que la version du jukebox était plus aigue que ma version de Boblingen... À confirmer, là je peut pas comparer pour l'instant...

C'est pas faux, c'est ce qu'il m'avait semblé aussi, surtout au début. Soit un traitement ? soit un boot différent ? Mais il s'agit bien de ce fameux concert

Citation de: Blue-Berry le 12 Novembre 2014 à 12:28
En tous cas, c'est une sacrée bonne putain de version, bloody hell !

Et comment !  :rock:

The Dark Wall

SoyCD tu as raison la version du juke box est bien plus aigue que la version de Boblingen

The Dark Wall

Plus précisement : la version du juke box est en do alors que la version normale de Boblingen est en si (tonalité originale).

baroki

#19
En tout cas, même après le départ de Roger(mal au dos), le morceau a encore été bien rendu sur scène. Mis à part le fait que la première partie est vraiment trop courte, la version de 'Pulse' est toute bonne je trouve. Guy Pratt avait bien appris...




Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente.

Réponse Rapide

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.

Nom:
E-mail:
Vérification:
Veuillez laisser ce champ vide:
La Terre est une petite _______ bleue (anti-spam débile...):
Raccourcis : [ALT]+[S] pour soumettre/poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser