Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Sur les traces du Floyd

Egerton Court

Après avoir quitté l’appartement de Cromwell Road, Syd Barrett vient habiter une collocation à Egerton Court. L’immeuble, qui existe toujours, est situé juste à côté de la station de métro de South Kensington.

L'appartement d'Egerton Court (en blanc)

Parmi les locataires, on comptait Storm Thorgerson et Aubrey Powell (qui fonderont les studios Hipgnosis) mais aussi toute une clique de drogués de sa ville natale de Cambridge. Les rumeurs les plus folles à propos de Syd Barrett viennent de son passage à Egerton Court (voir les citations plus bas).

C’est à ce moment-là qu’il enregistre Swan Lee (Silas Lang) et Lanky part 1 avec Peter Jenner (en mai 1968). Elles ne verront le jour que 20 ans plus tard sur l’album Opel.

Syd quitte Egerton Court au deuxième semestre de l’année 1968 pour Cambridge. Il reviendra à Londres en décembre, cette fois-ci au 29 Wetherby Mansions.

« Cet être étrange, exotique et relativement connu vivait dans cet appartement avec ces gens qui étaient un peu ses maquereaux finalement, tant professionnellement qu’en privé. Et puis il y avait ce bruit terrible qui ressemblait à des tuyauteries de chauffage qui vibrent. J’ai demandé ce que c’était et ils se sont mis à rire bêtement et m’ont dit “C’est Syd qui fait un mauvais trip. On l’a mis dans l’armoire.” » — Jonathan Meades, extrait de Madcap - the half-life of Syd Barrett
« Pete Townshend venait souvent ici, Mick [Ndt : Jagger] et Marianne [Ndt : Faithfull] aussi. L’ambiace était très cool. Jonty Meades était un habitué aussi, quelqu’un d’hônnete qui sortait à peine de l’école. Je suis certain que nous lui avons bien raconté ça, mais c’était seulement pour le faire marcher. » — Aubrey Powell, Madcap - the half-life of Syd Barrett
« Lindsay Corner – petite amie et colocataire de Barrett à l’époque – démentit que Barrett l’ait enfermée 3 jours dans sa chambre. Il lui aurait donné pour seule nourriture des biscuits en les glissant sous la porte et aurait ensuite démoli une guitare au dessus de sa tête. Cette fois cependant, 3 autre colocataires jurent que c’est vrai: “Je me rappelle avoir du écarter Syd d’elle,” dit Po.
Et c’est là le problème avec les histoires sur Barrett. Il y a des soit disant témoins qui n’étaient même pas là et ceux qui y étaient nient les faits. Mais la moitié étaient tellement défoncés, comme Barrett, que leur témoignage ne pèse pas bien lourd. Comme ils disent tous, bien heureux celui qui se rappelle vraiment des années 60… » — Tim Willis, Madcap - the half-life of Syd Barrett

Coordonnées

  • Adresse : à l’angle de la Brompton Road et de l’Harrington Road, Egerton Court, South Kensington, London, SW7.

Voir aussi



Auteur de la page : manu.

Navigation


presse & médias

A Pig's Tale

Roger Waters retrace l'histoire de l'accessoire le plus légendaire du rock : du premier cochon fabriqué en décembre 1976 et qui s'appelait Algie, jusqu'à l'échappée belle de celui du concert de Coachella en 2008. Toute une histoire !


presse & médias

Set the Controls for the Heart of the Floyd

Une longue interview de Roger Waters dans laquelle... ça balance ! Et l'interviewer d'UNCUT ne mache pas ses mots non plus.


presse & médias

Fables of the Reconstruction

1994. David Gilmour, Nick Mason, Rick Wright et Peter Jenner sont autour d'une table pour se remémorer la créative maturation de 12 albums du Floyd. Immanquable.


téléchargements

The Great Gig in Boblingen

1972 : la meilleure version de Careful with that Axe, Eugene de tous les temps est accouchée, tout simplement démoniaque.

Propulsé par DokuWiki