Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Bibliographie de Pink Floyd

The Wind in the Willows

Illustration de Paul Bransom (1913) pour le chapitre "The Piper at the Gates of Dawn".

The Wind in the Willows (« Le vent dans les saules » en français) est un livre de Kenneth Grahame publié pour la première fois en 1908. Il écrivit le livre pour son petit garçon, Alistair, alors âgé de neuf ans. Au fil du temps, le livre est devenu un classique de la littérature de jeunesse.

En 1967, Syd Barrett a repris le titre du 7ème chapitre pour en faire celui du premier album de Pink Floyd : The Piper at the Gates of Dawn.

Au printemps, la rivière et les bois s’animent : les animaux sortent de leur terrier et redécouvrent les joies de l’amitié et de la vie en plein air. L’hiver revenu, ils goûtent à la douceur des longues soirées passées devant un feu de cheminée. Rat, Taupe et Blaireau coulent des jours heureux, et tout serait tranquille dans cette société en miniature si leur ami Crapaud, victime de sa vanité, ne se comportait pas comme un voyou et ne s’attirait pas toujours des ennuis. Leur sera-t-il possible de le raisonner un jour ?
Texte de présentation du livre
Ils marchent en silence, dans un pré fleuri et parfumé… jusqu’à ce qu’ils arrivent sur une petite pelouse d’une merveilleuse couleur verte, entourant des arbres du verger de la Nature — pommier, cerisier, et prunelliers sauvages. ‘C’est l’endroit de ma chanson-rêve, l’endroit où la musique jouait vers moi,’ chuchote le Rat, comme dans une transe, ‘Ici dans cet endroit sacré, ici plus qu’ailleurs, nous Le trouverons sûrement !’
Alors soudain la Taupe senti un grand Respect arriver en lui… Pas de la terreur ni de la panique — en effet il se sentait merveilleusement en paix et heureux - mais c’était un respect qui l’impressionnait et l’immobilisait… Et toujours il y avait le silence dans les branches hantées de dizaines d’oiseaux;… et toujours la lumière qui grandissait… L’injonction semblait dominante et impérieuse. Il n’aurait pas pu réagir même si la Mort s’apprêtait à le frapper soudainement, après avoir appris des choses…cachées à juste titre. Il obéit en tremblant… alors dans la clarté parfaite de l’aube imminente, la Nature explosa de couleurs incroyables… il regarda les yeux de l’Ami et du Sauveur; il vit la courbure des cornes, qui miroitaient dans la lumière grandissante ; il vit le nez rude et crochu entre les yeux amicaux et amusés qui le regardaient, pendant que la bouche entourée de barbe esquissait un demi-sourire; il vit l’ondulation des muscles sur le bras qui reposait à côté de la large poitrine, la main souple et longue tenant la flûte de Pan qui venait de s’échapper des lèvres entrouvertes; il vit les courbes splendides des jambes poilues posées à l’aise et majestueuses sur le pré ; et il vit surtout, se blottissant entre les sabots,… une petite boule, le bébé loutre…
Alors les deux animaux, s’accroupissant à terre, inclinèrent leurs têtes et rendirent grâces.
Soudain, le magnifique disque doré du soleil apparut à l’horizon, et ses premiers rayons, affleurant la prairie, les éblouirent. Quand ils furent capables de regarder à nouveau, la Vision avait disparu, et l’air était plein du carillon des oiseaux qui saluaient l’aube.
Extrait de la version française du chapitre 7

Une édition vendue en 1967

Ci-dessous, quelques images d’une édition de The Wind in the Willows vendue en 1967 et qu’aurait très bien pu posséder Syd Barrett. Les illustrations sont de Ernest H. Shepard, les seules à avoir été autorisées du vivant de Kenneth Grahame.

Couverture Livre Mr. Toad

Lire le livre (version originale)

Table des matières :

Vous pouvez aussi télécharger le livre complet :

Voir aussi



Auteur de la page : manu.

Source : Le livre au format texte provient de cette page du Project Gutemberg (en). Les éditions au format PDF proviennent de l’Internet Archive (en). L’extrait du chapitre 7 provient de cette page du site de la Ligue Wiccane Eclectique (fr)

Navigation


dossiers

From Dawn to the Moon

Étude inédite de l'œuvre de Pink Floyd dans son « âge d'or » à travers son répertoire scénique de l'époque.


téléchargements

Electric Factory

Concert de Pink Floyd en 1970 avec des interprétations hallucinantes d'Interstellar Overdrive et d'A Saucerful of Secrets !


téléchargements

The Band Who Ate Asteroids For Breakfast

Un Fat Old Sun de 16 minutes, un A Saucerful of Secrets de 25 minutes et un final somptueux avec un Atom Heart Mother de 32 minutes... putain la claque !


conseils musicaux

Playlist Meilleures reprises

D'Hendrix qui tua Dylan à coups d'All Along the Watchtower aux reprises inavouées de Led Zeppelin, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi !

Propulsé par DokuWiki