Waters en France en 2018

Démarré par ptitlouis, 21 Octobre 2017 à 14:29

Blue-Berry

La halle Tony Garnier n'a pas été conçue pour recevoir des concerts. C'était la grande halle du marché aux bestiaux de Lyon lors de sa conception en 1914.
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

bruno graphic

#21
Citation...C'était la grande halle du marché aux bestiaux...

Ben justement, Waters y joue des ziziques de Animals, donc c'est bien adapté, non... Hein, quoi ! ok, je sors...  :D
Pour en savoir un pichot plus sur lo gars http://bruno.dumen.pagesperso-orange.fr

Blue-Berry

I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

Philou04

Bonjour,
Ne pouvant me rendre au concert ce vendredi 8 juin au U Arena de Nanterre je propose de donner mes 2 places gratuitement pour éviter qu'elles ne se perdent. Je souhaiterais bien en faire profiter un fan qui appréciera (j'espere 😉). Contacter moi d'ici là, il reste peu de temps. Ha oui, les places sont en catégorie 1 en face de la scène si mes souvenirs sont bons.
@+ et salutations musicales à la communauté des fans.
Phil

Blue-Berry

Salut et bienvenue. C'est sympa. J'espère qu'il se trouvera des fans intéressés (Nanterre trop loin pour moi)
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

Philou04

Mes billet sont partis. Bon concert à ceux qui ont la chance d'y aller.
J'enrage Toujours de manquer cette date et plus encore à la lecture des commentaires du concert de Lyon. 😄🎼🎧
@+.
Phil

Blue-Berry

Tu as trouvé des acquéreurs, super ! Bon concert à eux !
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

DJ Eric

critique dithyrambique dans le Rolling Stones de ce mois (que j'ai feuilleté rapido chez mon marchand de journaux)
selon la rumeur, Gilmour et Waters ont décidé d'enterrer la hache Eugène de guerre
on ne connaît pas encore les réactions de Ricard Wrigt

Dr Wu

Salut à tous,
bon à mon tour de faire un petit débrief du spectacle de Waters à Lille, samedi dernier.
Ca a été un sacré bon concert, il eût été dommage de ne pas y assister. Dans l'ensemble mon point de vue se rapproche beaucoup de celui de ZeZappatiste exprimé plus haut.
Pour faire pareil, les - et les +:

Les moins:
- un peu déçu par le son, ça allait fort, très fort. Là aussi je n'étais pas dans la fosse mais dans les premiers gradins (espace Arena) juste au dessus, de trois quart (ça part contre c'était chouettos pour voir la 2eme partie...). Le son m'a paru parfois un peu écrasé, la config du Stade Pierre Monroy en est peut être aussi un peu la cause (stade coupé en deux pour le spectacle, réverbération du son sur les  tribunes). Rien à voir cependant avec les "bouillasseries" déjà entendues au stade de France.

- les choristes, un peu kitsch, chorégraphie parfois un peu surprenante sur des chansons sérieuses. Interprétation professionnelle mais là aussi n'atteignent pas le climax du Great Gig in The Sky de Chantilly.

- la récurrence des thèmes propres à Waters: guerres, famines, exactions, exploitations économiques, pressions politiques, médiatiques, fumiers d'Israéliens va (sic)... etc. On a compris, on résiste, mais bon pendant 2h30 ça fait un peu bashing.

- les couleurs et atmosphères principales oscillent entre le rouge et l'orange criard, des couleurs acidulées à la Andy Warhol. Des tanks, des drones armés (y'en a plein tout le long du set) (il aime les drônes Wawa, c'est pas possible autrement), mer de sang sur Welcome to the machine, etc.. C'est bien fait, mais ça peut paraître oppressant à la longue (ok c'est voulu, mais bon..).

- Kilminster est très bon, mais c'est pas Gilmour. Déjà pas la même gratte, sans doute pas tous les mêmes effets, et pas du tout le même toucher de guitare. Ok il est très bon et assure le job, mais quand on a écouté les originaux depuis des décennies, ben ça titille un peu quelque part.

Bon allez, après tout ça c'est pas trop grave, parce que le show était vraiment bien foutu:
- Voir Waters en vrai, en forme, dynamique malgré ses 74 balais. C'est un grand monsieur qui continue à se battre pour ses convictions et à les exprimer de manière magistrale, je lui tire mon chapeau.

- les titres choisis: pas de fausse note. Certains du dernier album (Smell of Rose, Picture That) s'intègrent bien dans la continuité (on l'avait senti à l'écoute de l'album studio...). Dark Side éparpillé ici et là, un très bon Another Brick in the Wall, etc...

-  le grand moment oui ok la dessus ce sont les titres d'Animals, avec la scénographie qui devient jubilatoirement infernale. Le meilleur moment du concert c'est Pigs, ça dépotte (bon ok j'ai toujours aimé cette chanson), ça crache les riffs, Wawa assène ses paroles que nous connaissons par coeur, et un Algie version 2018 vient parader au dessus des tribunes, c'est kitsch mais ça fonctionne encore plein pot, comme en 1977. L'ombre du Floyd de la grande époque plane de nouveau, et rien que ça ça met le frisson.

- La fin est bien envoyée, beau jeu de couleurs. On sort de là un peu secoué par tant de décibels et par le kaléidoscope d'images fortes. Ok aussi sur l'avis que les concerts de Gilmour sont beaucoup plus doux, feutrés, guitaristiquement plus ciselés. Waters c'est la revendication plus directe, la rage contre l'injustice, le poing en l'air pour un monde meilleur. Pas étonnant que le mélange des deux à pu produire par le passé des oeuvres hors du commun.


ZeZapatiste

Citation de: Dr Wu le 18 Juin 2018 à 12:31
- les choristes, un peu kitsch, chorégraphie parfois un peu surprenante sur des chansons sérieuses. Interprétation professionnelle mais là aussi n'atteignent pas le climax du Great Gig in The Sky de Chantilly.
Je l'ai pas noté à l'époque, mais j'avais quasiment l'impression d'assister à un concert de Brigitte quand elles étaient mises en avant. Et c'est clairement pas un compliment de ma part.
Let the sun shine in

FOUINE

Ca fait un peu "déterrage", mais comme il n'y finalement que peu de commentaires je rajoute le mien...
J'étais donc à la U ARENA, et je ne le regrette pas. J'y étais avec ma fille (20 ans) et ma femme.
Cela fait maintenant presque un an alors je n'en ferai pas un descriptif précis.
Alors oui, il y avait du message politique, oui Roger en a fait des caisses sur ses sujets de prédilection, mais c'était un vraiment un bon concert.
j'ai été transporté d'extase avec l'apparition dantesque de l'usine de Battersea et un DOGS et PIGS sublimes. Ok, je l'ai déjà dit j'ai un gros faible pour Animals, mais pour moi cela a vraiment été le clou du spectacle ! Quel cadeau Roger , merci ! J'y étais ! Et j'ai adoré !

Réponse Rapide

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.

Nom:
E-mail:
Vérification:
Veuillez laisser ce champ vide:
Taper les lettres montrées dans l'image
Ecouter les lettres / Demander une autre image

Taper les lettres montrées dans l'image:
1973 + 5 = ____ ? (anti-spam débile...):
Raccourcis : [ALT]+[S] pour soumettre/poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser