Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Lu 102 fois

Auteur Sujet: Le débat de Septembre..  (Lu 102 fois)

Lbs44

  • Lefebvre et Utile
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 482
  • Modo sorti de l'eclipse..
    • http://www.seedfloyd.fr
01 septembre 2021 à 16:20
« le: 01 septembre 2021 à 16:20 »
Salut a tous, c'est le mois de Septembre...
le débat du mois... "Et si, en fait, l'ame de Pink Floyd, le dépositaire du "son Pink floyd" en fait n'était ni RW, ni DG, mais bien Rick Wright....
j'avoue que plus ca va, plus je le pense.....
et vous ?
And if the band you're in starts playing different tunes
I'll see you on the Dark Side Of The Moon.

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
01 septembre 2021 à 21:12
« Réponse #1 le: 01 septembre 2021 à 21:12 »
Je ne sais pas. Mais en tous cas il est clair que Rick a sauvé musicalement PF après le départ-éviction de Syd en 1968. C'est lui qui a construit de fameux son spatial teinté de jazz qui a été la marque de fabrique du groupe jusqu'à Dark Side. Et même après, il a continué à œuvrer à donner au groupe un son bien personnel, mais alors, et depuis Meddle, avec la complicité de David à qui ces années de construction d'une identité PF ont permis de laisser se révéler et s'épanouir son talent, lui qui avouait lui-même à l'époque qu'il devait jouer des choses qui ne lui étaient pas naturelles.
La maîtrise de Rick des machines à clavier, sa culture musicale et son goût pour l'expérimentation sonore (goût assez partagé par les autres, faut bien reconnaître) a permis au Floyd de 1968, bien désorienté par le départ (pourtant voulu) de son mentor Syd, de se reconstruire une identité musicale forte.
C'est pour cette raison que son éviction par Rog 12 ans plus tard m'apparaît comme une terrible erreur artistique et psycho-diplomatique. Chasser Rick, c'était détruire une grande part de l'âme de PF. Mais Rog pensait alors que l'âme de PF, c'était lui seul... Grossière erreur due à un accès puéril de mégalomanie...
I would have liked to be this
jewish
canadian
poet
who sings Love and its meanders so well.
But by this time I would be dead,
And I would never have
met,
known,
and, above all, loved
You.
So too bad if I'm not this
jewish,
canadian,
poet
It's all right.

baroki

  • Atomic Clown Mother
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 429
  • De l'inconvénient d'être né...
03 septembre 2021 à 10:29
« Réponse #2 le: 03 septembre 2021 à 10:29 »
Ce n'est certainement pas moi qui défendrai Waters, mais si on essaie d'être objectif, il reprochait justement à Richard de ne plus contribuer suffisamment aux créations du groupe et il essayait de le pousser à travailler. Mais on sait les problèmes qu'il avait à cette époque (divorce mal vécu et drogue). Waters aurait pu faire preuve de davantage de patience, ça n'a pas été le cas et en fin de compte, il a cessé de le pousser à être plus créatif pour le pousser... dehors. Il me semble avoir lu que Wright avait reconnu lui-même qu'à ce moment-là, il ne foutait pas grand chose...
Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente.

Mnzaou

  • Pull marine
  • Squatteur de Seedfloyd
  • *****
  • Messages: 1829
10 septembre 2021 à 09:20
« Réponse #3 le: 10 septembre 2021 à 09:20 »
David Gilmour a aussi dit dans des interviews qu'il a eu des périodes assez inactives.
Je pense que l'activité des membres du groupe n'a pas été très régulière sauf peut être Roger Waters qui me semble être plutôt hyperactif. Il devait être assez énervé quand il voyait les autres si absents et c'est peut être ça qui a renforcé sa conviction d'être le pilier du groupe.
Bonzi Bonzi. Niam diboutou sa ka moudou matsi (Nzille)

Blue-Berry

  • Paléo-Modérator (Trad : vieux con pontifiant)
  • Modérateur Global
  • *****
  • Messages: 8109
  • Pick-a-boo, pick-a-boo, little earth...
    • Animène et Miranda, échappées roannaises
10 septembre 2021 à 15:42
« Réponse #4 le: 10 septembre 2021 à 15:42 »
Il faut dire aussi que les premières années du groupe ont été du genre hyper-actives, avec parfois 2 concerts le même jour, et un album par an jusqu'en 1973. Et même deux dont un double en 1969. On peut comprendre qu'après quelques années où leur vie de famille n'a pas dû être drôle pour les compagnes et éventuels enfants, le succès planétaire arrivé, ils aient eu envie de lever un peu le pied.
 

Dans la Réponse Rapide, vous pouvez utiliser du BBCode et des smileys comme sur un message normal, mais à partir d'une interface plus rapide d'accès.

Note : ce message ne s'affichera qu'après avoir été approuvé par un modérateur.
Nom :

E-mail (ne sera pas publié) :

La Terre est une petite _______ bleue (anti-spam débile...):
Message :

Navigation