Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Chansons de Pink Floyd

Biding My Time

Biding My Time est une chanson de Pink Floyd sortie en 1971 sur la compilation Relics. Paroles et musique sont de Roger Waters. On la retrouve aussi sous le nom d’Afternoon.

Paroles et traduction

Biding My Time

Wasting my time
Resting my mind
And I’ll never pine
For the sad days and the bad days
When we was workin’ from nine to five

And if you don’t mind
I’ll spend my time
Here by the fireside
In the warm light and the love in her eyes

And if you don’t mind
I’ll spend my time
Here by the fireside
In the warm light and the love in her eyes

J'attends mon heure

En perdant mon temps,
En reposant mon âme,
Je ne me languirai jamais
Des jours tristes et mornes
Quand on travaillait de neuf à cinq

Et si ça ne t’embête pas,
J’occuperai mon temps
Ici, tout près de l’âtre,
Dans la douce lueur de ses yeux amoureux.

Et si ça ne t’embête pas,
J’occuperai mon temps
Ici, tout près de l’âtre,
Dans la douce lueur de ses yeux amoureux.

Workin' from nine to five / By the fireside

Travailler « de neuf à cinq » fait référence aux horaires de bureaux, à la chaîne. Référence à l’abrutissement d’une masse. À mettre en opposition avec le « by the fireside » qui peut se traduire ici par « chaleureux » mais peut également signifier sulfureux, dangereux, bancal ou risqué. Tout le morceau est construit autour de cette opposition.

Toutes les versions officielles

Biding My Time sur Relics

Pochette de Relics

  • Enregistrement : 9 juillet 1969 dans le studio n°3 d’Abbey Road, Londres.
  • Musiciens :
    • Roger Waters : chant, basse, trompette
    • David Gilmour : guitares
    • Rick Wright : piano
    • Nick Mason : batterie
  • Navigation :

Meilleures versions bootleg

Sélection des meilleures versions bootleg de Biding My Time :

Biding My Time sur Complete Concertgebouw

Colossale version de 5 min 15 s enregistrée le 17 septembre 1969 au Concertgebouw d’Amsterdam. Son parfait, grosse basse de Waters, Mason et Gilmour se déchainent pour un finish grandiose : du bonheur !

Voir aussi

Liens externes



Commentaires



Auteurs de la page : Stéphanie (traduction), manu (paroles, traduction, infos, mise en page), Blue Berry (note), Psychedelic (bootlegs), Azro76 (bootlegs).

Navigation


chronique des lecteurs

L'incident de Montréal

Les grands stades, le cracha de Roger Waters au visage d'un fan en délire et construction d'un mur entre lui et son public... hey Rog, WTF ?!


conseils musicaux

Robyn Hitchcock : I Often Dream of Trains

L'album que tout fan de Syd Barrett et de Psych rock se doit de connaître.


bibliographie

The Wind in the Willows

Le livre de Kenneth Grahame qui inspira Syd Barrett pour l'écriture du premier album de Pink Floyd, The Piper at the Gates of Dawn.


téléchargements

Cruel But Fair

Le meilleur show de 1975 ? C'est peut-être bien celui-là ! Enorme de bout en bout, avec une qualité sonore irréprochable en prime.

Propulsé par DokuWiki