Outils pour utilisateurs

Outils du site


chanson:roger-waters:it-s-a-miracle

It's a Miracle

It’s a Miracle est une chanson de Roger Waters, parue en 1992 sur l’album Amused to Death. On la retrouve sur l’album In the Flesh Live (2000).

Toutes les versions officielles

It's a Miracle sur Amused to Death

  • Durée : 8 min 30 s
  • Musiciens :
    • Roger Waters : chant, basse
    • Patrick Leonard : piano, synthétiseur, arrangement de la chorale
    • Jeff Beck : guitare
    • James Johnson : basse
    • Jeff Porcaro : batterie
    • Jon Joyce, Stan Laurel, Jim Haas : chœurs
    • London Welsh Chorale, dirigée par Kenneth Bowen : chœurs
  • Navigation :

It's a Miracle sur In the Flesh

Paroles et traduction

It's a Miracle

Miraculous you call it babe
You ain’t seen nothing yet
They got Pepsi in the Andes
They got McDonalds in Tibet
Yosemite’s been turned into
A golf course for the Japs
And the Dead Sea is alive with rap
Between the Tigris and Euphrates
There’s a leisure centre now
They got all kinds of sports
They got Bermuda shorts

They had sex in Pennsylvania
A Brazilian grew a tree
And a doctor in Manhattan
Saved a dying man for free

It’s a miracle
It’s a miracle
It’s a miracle
Another miracle

By the grace of God Almighty
And the pressures of the marketplace
The human race has civilized itself
It’s a miracle

We got warehouses of butter
We got oceans of wine
We got famine when we need it
We got designer crime
We got Mercedes
We got Porsche
Ferrari and Rolls Royce
Yeah, we got choice

She said “Meet me
In the Garden of Gethsemene my dear”
The Lord said “Peter I can see
Your house from here”
An honest man
Finally reaped what he had sown
And a farmer in Ohio has just repaid a loan.

It’s a miracle
It’s a miracle
It’s a miracle
Another miracle

By the grace of God Almighty
And the pressures of the marketplace
The human race has civilized itself
It’s a miracle

We cower in our shelters
With our hands over our ears
Lloyd-Webber’s awful stuff
Runs for years and years and years and years
An earthquake hits the theatre
But the operetta lingers
Then the piano lid comes down
And breaks his fucking fingers
It’s a miracle.

Sergeant, gimme the flashlight!
We’ll only be left with nothing but that oil lamp!
You don’t need it, I need all the help I can get out there!
Now let me have it!
Aaaaaahhhhhhh!
I’ve had a ball!
Oh! My eyes!

C'est un miracle

Tu trouves ça miraculeux, bébé
Tu n’as encore rien vu
Ils ont du Pepsi dans les Andes
Ils ont des McDos au Tibet
Le Yosemite a été transformé en
Parcours de golf pour les Japonais
Et la mer Morte est vivante de coups
Entre le Tigre et l’Euphrate
Il y a désormais un centre de loisirs
Ils ont toutes sortes de sports
Ils ont des bermudas.

Ils ont fait l’amour en Pennsylvanie
Un Brésilien a fait pousser un arbre
Et un docteur à Manhattan
A sauvé gratuitement un mourant.

C’est un miracle
C’est un miracle
C’est un miracle
Un autre miracle

Par la grâce de Dieu tout-puissant
Et les contraintes du marché
La race humaine s’est civilisée
C’est un miracle

On a des entrepôts de beurre
On a des océans de vin
On a des famines quand il le faut
On a des assassinats de marque
On a des Mercedes
On a des Porsche
Des Ferrari et des Rolls Royce
Oui, on a le choix.

Elle a dit « Retrouve-moi
Dans le jardin de Gethsémani, mon amour »
Le Seigneur a dit « Pierre, je peux voir
Ta maison d’ici »
Un honnête homme
A finalement récolté ce qu’il avait semé
Et un fermier de l’Ohio vient de rembourser un emprunt.

C’est un miracle
C’est un miracle
C’est un miracle
Un autre miracle

Par la grâce de Dieu tout-puissant
Et les contraintes du marché
La race humaine s’est civilisée
C’est un miracle

On se recroqueville dans nos abris
Les mains sur les oreilles
Les horreurs de Lloyd-Webber
Durent des années et des années et des années
Un séisme frappe le théâtre
Mais l’opérette se poursuit
Puis le couvercle du piano s’abat
Et brise ses putains de doigts
C’est un miracle.

Sergent, passez-moi la torche !
Il ne nous restera rien d’autre que cette lampe à huile !
Vous n’en avez pas besoin, j’ai besoin de toute l’aide que je peux obtenir !
Maintenant laissez-moi la prendre !
Aaaaaahhhhhhh!
J’ai pris une balle !
Oh, mes yeux !

Notes et interprétations

Une chanson très critique à l’égard de la mondialisation, ironiquement qualifiée de miracle, qui sème ses traces dans les endroits les plus reculés au monde (les Andes) ou les plus chargés d’histoire (la Mésopotamie). Roger Waters continue à taper sur la religion, par le cynisme (« par la grâce de Dieu tout-puissant ») ou la simple blague irrévérencieuse (Jésus sur la croix disant à Pierre « je peux voir ta maison d’ici ! »). Cependant, tout n’est pas si sombre, comme le montrent les couplets détaillant des bienfaits tout simples, qui sont eux de vrais miracles : l’amour, l’honnête homme récompensé, le docteur au grand cœur. Et bien sûr le sort infâme réservé à Andrew Lloyd-Webber, compositeur anglais qui aurait plagié Echoes pour sa comédie musicale Le Fantôme de l’opéra, ce que Waters ne lui a jamais pardonné.

Le jardin de Gethsémani se trouve au pied du mont des Oliviers : c’est là que Jésus passa sa dernière nuit avec les Apôtres, après la Cène, et qu’il fut trahi par Judas.

chanson/roger-waters/it-s-a-miracle.txt · Dernière modification: 27/06/2011 à 13:38 (modification externe)