Outils pour utilisateurs

Outils du site


conseils-musicaux:la-j-music:dir-en-grey

Dir En Grey

Dir En Grey

DIR EN GREY expose une éloquence extraordinaire dans leur collision de mélodie et de métal. Ils exposent aussi mûrement des sous-entendus romantiques noirs, une mélancolie poignante et une violence oppressante et torturée pour construire leur paysage musical éthéré.

En soutenant la tradition yin/yang le groupe est énormément mené par les tons doux de Kyô, son chanteur, et des phases de chants délibérées de celui-ci.

DIR EN GREY est une exploration dynamique d’alchimie musicale pleine de sentiments sombres et extrêmement énigmatique.

Composition du groupe :

  • Die (Guitare)
  • Kaoru (Guitare)
  • Kyo (chant)
  • Toshiya (Basse)
  • Shinya (Batterie)

Biographie

Au commencement

La carrière des Dir en grey commença en 1996, sous le nom de La : Sadie’s. A cette époque 4 des membres actuels en font partie : Kaoru, Kyô, Die et Shinya le bassiste de l’époque étant Kisaki (Kisaki project). Le groupe se fait assez rapidement remarquer dans le milieu indies. Cependant ils se séparent début 1997, à cause de problèmes d’entente avec le bassiste Toshiya les rejoint alors et c’est ainsi que naît Dir en grey.

Dir En Grey

Février 1997, Dir en grey succède à La : Sadie’s et c’est l’ascension. Tout se passe très vite. Le son post-punk très sombre et agressif séduit les fans rapidement. Dir en grey ne débute pas par une demo tape mais directement par un mini album. Missa sort chez East West Japan (label major connu pour avoir hébergé X JAPAN), le 25 juillet 1997. C’est Tommy Dynamite (ex. Color et patron de Free will) qui est leur producteur exclusif et qui le restera même après leur passage en major. Le 15 décembre sort leur 1re vidéo ~Kaede~ if trans… puis le 5 mai 1998 sort un maxi Jealous dont le son est plus travaillé.

Puis vient -I’ll- le succès est au rendez-vous. Le single vient se classer 7e dans les charts major devançant l’ancien record obtenu par Vanishing vision de X JAPAN, 12e à l’époque. Partout dans les journaux, on ne parle que d’eux et du phénomène qu’ils entraînent. Le 23 septembre sortent simultanément deux vidéos : Môsô Tôkau geki (clips) et Môsô kakogoi geki (historique de leur carrière avec de méchants “petits” bouts du live au Nakano Sun Plaza). La tournée Deep [sink], Deep [gaze], Deep [agonize], Deep [-] commence au mois d’octobre au Nagoya Bottom Line pour se terminer le 2 novembre au Nihon Budôkan.

Dir en grey fait ses adieux au milieu indépendant devant 10 000 personnes dans une des salles les plus mythiques du Japon. Le concert Deep [sink], Deep [gaze], Deep [agonize], Deep [-] Final More Deep [sympathy] meet evil with evil~ est un succès ; il est sold out.

Lors des interviews, ils commencent à parler de leur passion pour X JAPAN, hide et Yoshiki… Puis juste après leur dernier concert indie, on apprend que Yoshiki va les produire. Là encore cela fait les gorges chaudes des journaux à scandale japonais. Ils partent à Los Angeles pour enregistrer ce que seront leurs 1ers singles majore et faire quelques photo que nous retrouverons dans tous les magazines.

Passage major : GAUZE

Ils débutent leur carrière “major”, le 20 janvier, avec trois singles : Yurameki, Akuro no Oka et ZAN (une reprise d’un de leur titre indie). Les singles sont respectivement arrivés 5e, 6e et 7e à l’Oricon. Le 26 mai c’est au tour de Cage, une pure merveille toujours produite par Yoshiki, qui arrive 6e à l’Oricon. Le 14 juillet sort Yôkan leur 5e single qui lui n’est plus produit par Yoshiki. Il est lui aussi classé 6e à l’Oricon.

GAUZE, drôle de titre pour leur 1er album sortie le 28 juillet et se classe 5e à l’Oricon. C’est Shinya qui en a eu l’idée. Les titres sont différents plus mélodieux et pour certains mystérieux sans en oublier les titres sombres et agressifs de leur période indie. Cet album restera le plus accessible de leur carrière. C’est sous un titre encore plus énigmatique que sort leur vidéo de clips. GAUZE -62045- n’est pas une simple compile de clips tirés des singles. Non, c’est l’album entier que l’on retrouve en vidéo.

De plus en plus MACABRE

L’année 99 se termine en beauté le 18 décembre où un concert à l’Osaka Jô Hall est programmé. Le temps de retourner en studio et le 16 février sort Myaku. Le 16 février est aussi la date de sortie de leur 1re vidéo live : 18/12/1999 Osaka Jô hall. Le 7 juin le maxi KR [cube] sort dans les bacs. Pour Taiyô no ao ils arborent un style plus rock, plus posé en parfait harmonie avec la chanson.

Pourtant rien ne va plus. Kyô en sortant de scène le 9 septembre se sent mal et il est conduit à l’hôpital. Les médecins diagnostiquent un problème aux oreilles. Ils lui préconisent le repos et la moitié de la tournée est reportée en janvier. Il lui faut éviter les bruits lourds.

L’album MACABRE sort le 20 septembre. A noter qu’à partir de cet album ils passent d’East West Japan à Sony. Ils arrivent 4e à l’Oricon. Cet album est un cran au dessus, ils réexplorent leur côté sombre et des nouveaux sons. Il sera d’ailleurs considéré comme le premier vrai chef d’œuvre personnel de Dir en grey fait d’eux-même.

Le 18 avril 2001, ils sortent ain’t afraid to die, un nouveau maxi, suivi d’un concert : TOUR 00»01 Macabre Final More Deep [quake] au nihon budokan le 27 avril 2001. Le 25 juillet sort une vidéo document TOUR 00»01 Macabre.

Période Kisou et changement de son

Le 12 septembre, c’est au tour de Filth de sortir dans les boutiques, suivi d’embryo qui sort le 19 décembre. Jessica se place 9e à l’ORICON. Kisou leur nouvel album sort le 30 janvier et arrive 3e à l’ORICON. Au fur et à mesure, il ne cesse d’augmenter dans les classements. Le son est bien différent, plus électrique, plus lourd, plus agressif et le groupe joue même avec énormément de samples électroniques. Il en ressort un album fort dérangeant, lourd, noir et très psychédélique. Les concerts sont quant à eux, devenus de véritables tueries. Kimon leur compile de clips sort en DVD et VHS le 20 mars.

Le tournant : six Ugly - VULGAR

six Ugly et Child Prey sortis le 31 juillet 2002 continuent dans la lignée néo métal qu’explore le groupe avec cependant de nombreux nouveaux apports par rapport à Kisou qui laisse entrevoir des incursions plus industrielles, d’autres plus punk et même un flow rap ceci dans le but d’annoncer ce qui sera un des meilleurs albums du groupe VULGAR. six Ugly, album spécial et unique en son genre de part sa grande richesse mais également car chaque membre compose à lui-même un titre du CD bien que Kyô reste à son éternel rôle de parolier en plus d’être le compositeur de HADES.

Avec Drain away et Kasumi, sortis tous les deux début 2003, Dir en grey marque un tournant dans leur façon de composer et d’orchestrer. Le changement est notable avec un son très propre et un dépouillement des orchestrations. L’atmosphère est toujours aussi sombre et oppressante, mais ils l’abordent d’une manière très différente par rapport à MACABRE ou Kisou.

Fin juin, ils s’offrent cinq concerts d’affilé à l’Akasaka Blitz (la salle a aujourd’hui déménagée à Yokohama) chaque concert retraçant un de leur album. Les fans ont donc la joie d’entendre certains titres du prochain album en exclusivité ! Ces cinq concerts sortiront en coffret de cinq DVD, le BLITZ 5 Days, exclusif au fan-club officiel [a knot].

En septembre 2003, après plusieurs mois d’attente interminable, VULGAR sort dans les bacs. La version collector est assortie d’un DVD contenant le clip d’OBSCURE. VULGAR débarque donc et comme l’avait prédit le groupe avant d’entrer en studio, leur son est nouveau. Cet album fait donc l’effet d’une bombe, et divise les fans en deux clans : les amateurs et les détracteurs. Cet album extrêmement riche et sombre est dans la lignée directe que ce qu’annonçait six Ugly, un album très rock et métal (néo ? ), mixé au punk, au gothique, à l’industriel, à la pop et au rap selon certains morceaux.

Parallèlement à la sortie de l’album, débute une tournée dans tout le Japon dans des salles d’environ 2000 places. C’est un véritable succès comme toujours ! Pour le Nouvel An ils feront deux concerts. La tournée de printemps, composée uniquement de concert en live house, prend donc une tout autre tournure. Les deux dernières dates sont filmées et un DVD sortira quelques mois plus tard sous le nom de TOUR04 THE CODE OF VULGAR[ism].

De THE FINAL à Withering to death. : ouverture mondiale et divorce avec le Visual Kei

Mais avant la tournée sort THE FINAL, un maxi single, qui ne signifie pas la fin de la période VULGAR, mais bien le début de celle de Withering to death. .

Second maxi à montrer le bout de son nez : -saku- sorti lors de l’été 2004. Qui plante définitivement le clou dans le style que sera Withering to death. .

Deux autres mini tournées auront lieu pendant les vacances d’été et en automne. Pour cette dernière ils ont innové proposant : un boy’s only, un girl’s only et un couple only en plus des dates normales. On apprend qu’ils ne feront plus de concert avant la sortie du nouvel album car Kyô s’est sérieusement fait mal à la gorge. Il l’annoncera par le biais d’un poème sur le BBS officiel de leur site.

Withering to death. débarque quelques temps plus tard avec Dir en grey en pleine forme. Il est à la fois différent du précédent album et en même temps il en est l’enfant direct. Le son et l’orchestration sont bien travaillés, il apparaît comme l’album le plus abouti du groupe. Le groupe y livre un son pur rock mêlé au métal dans une atmosphère à la fois dingue, psychédélique et sombre.

Carrière internationale

Ce sera fait en mai 2005 où le groupe débute dans la salle du Columbiahalle à Berlin devant 2500 personnes déchaînées. Si bien que les pompiers allemands ne sauront plus où donner de la tête. Suivra la France en juillet avec 2000 personnes dans la salle mythique de l’Olympia. Ils participent aussi à plusieurs festivals rock. Il faudra attendre le début de l’année 2006 pour qu’ils débarquent aux Etats-Unis dans des salles beaucoup plus petites.

Dans ce tourbillon de dates entre le Japon et l’étranger, on ne compte qu’un maxi single : CLEVER SLEAZOID et une vidéo live : TOUR05 IT WITHERS AND WITHERS.

CLEVER SLEAZOID annonce un nouveau tournant musical pour le groupe, tournant qui s’avère plus violent que les titres de Withering to death. avec un chant vomit et des paroles critiquant la société actuelle. Quelques mois plus tard arrive Ryôjoku no ame, un titre plus progressif et moins criard que le précédent avec des apports électroniques et une ambiance lourde digne de MACABRE et VULGAR.

En été 2006, Dir en grey se lance dans la tournée “INWARD SCREAM TOUR” où ils joueront pas moins de 5 nouveaux titres tirés de leur album en préparation, un aperçu qui s’annonce époustouflant d’ailleurs dû à la puissance que le groupe met dans ses nouveaux titres qui se font plus énergiques et plus lourds que ce que pouvait laisser entrevoir Withering to death. . C’est d’ailleurs durant cette période qu’ils participeront à l’évènement de la nouvelle scène métal aux USA le Family Values Tour aux côtés de KoRn, Flyleaf, Stone Sour, deftones, 10 Years et DEADSY.

Décembre 2006, débarque alors le dernier maxi de Dir en grey avant la sortie de l’album, il s’agit d’Agitated Screams of Maggots, titre lorgnant du côté du metalcore qui décidément se fait bouder par les fans de la première heure, jugé de “trop violent” et trop “américanisé”.

C’est donc en Février 2007 que sort le nouvel album : THE MARROW OF A BONE. Disque à la fois extrêmement violent, lourd, noir et mélodique. Le CD est catalogué bien trop vite “Néo Metal” à cause du son plus sombre, plus lourd et plus brut que le groupe délivre avec cet opus. Dir en grey, sur cet album, expose une éloquence extraordinaire dans leur collision de mélodie et de métal. Ils exposent aussi mûrement des sous-entendus romantiques noirs, une mélancolie poignante et une violence oppressante et torturée pour construire leur paysage musical éthéré. Le groupe profite de cette sortie pour se rebaptiser “DIR EN GREY” (le même mais en majuscules) et entame alors une tournée mondiale mais ne passe pas par la France pour diverses raisons non-dévoilées.

Octobre 2007, DIR EN GREY sort un nouveau maxi-single intitulé : DOZING GREEN contenant donc la chanson éponyme, un live d’Agitated Screams of Maggots accompagné d’un vocal delay et une retake, celle d’HYDRA rebaptisée pour l’occasion HYDRA-666-. DOZING GREEN est une chanson au ton bien Heavy Metal avec des sonorités expérimentales, progressives. Kyô oublie les growls pour chanter sur le fil du rasoir et sortir des hurlements stridents dignes d’une petite fille agressée. Cette chanson est dans la lignée de THE MARROW OF A BONE tout en étant différente avec beaucoup de choses inédites. HYDRA-666- s’impose avec noirceur et lourdeur entre couplets inquiétants et refrains explosifs. C’est dans ce single que DIR EN GREY nous montre une influence cachée : Le post-rock/ambiant.

Avec la sortie de ce maxi, DIR EN GREY se relance en tournée et passe dire “bonjour” en France le 10 novembre.

Décembre de la même année, le groupe décide de sortir DECADE, soit 2 best-of regroupant leurs meilleurs titres dans des versions “digitally-remastered”. Fin décembre le groupe termine la tournée DOZING GREEN et s’enferme en studio pour le prochain album qui est qualifié par le groupe comme “Le meilleur de DIR EN GREY”. Un album qui selon eux serait aussi abouti et travaillé que Withering to death. avec l’atmosphère et le son de THE MARROW OF A BONE. Sur ces mots, le groupe se lance dans une nouvelle tournée au Japon nommée “DEATH OVER BLINDNESS”.

Le 1er mai, le groupe part à nouveau pour sillonner les routes et jouer sur scène pour la tournée “DEATH OVER BLINDNESS”. Durant le début de cette nouvelle tournée, 2 nouveaux titres tirés du prochain album en préparation sont joués. Le premier titre, dont le nom est encore inconnu, est un morceau au rythme très énergique dans la veine de LIE BURIED WITH A VENGEANCE, et une ligne de chant digne d’une prière de la part de Kyô. Le second titre quant à lui est un rock lourd et mélodique digne de THE PLEDGE ou DOZING GREEN.

Le 4 mai, DIR EN GREY participera aux côtés notamment de MUCC, heidi. , X JAPAN, LUNA SEA, D’espairsRay, the Underneath au “hide summit memorial” pour un concert hommage à la plus grande rockstar, hide où ils reprendront d’ailleurs la chanson Miscast de X.

DEATH OVER BLINDNESS

Durant la tournée “DEATH OVER BLINDNESS”, le groupe fait de nouvelles confidences vis à vis de leur nouvel album. Kaoru parle d’un album encore plus lourd, plus sombre et plus puissant que ce qui a été fait jusqu’à présent. Les thèmes principaux de l’album seront “La culpabilité et la réincarnation”. Sur le plan musical, il est expliqué que de nouveaux sons vont être utilisés, de nouveaux instruments en complément des classiques guitares/basse/batterie/piano et une ambiance religieuse orientale règnera sur l’album. Un disque qui s’annonce comme à l’accoutumée énigmatique et mystérieux. D’ailleurs contre toute attente de la part des fans, DIR EN GREY décide de retourner vers leur “dieu” musical, YOSHIKI qui participera à la composition et la mise en forme de l’album.

La tournée “DEATH OVER BLINDNESS” verra dans ses set-lists des résurrections d’anciens titres empruntés à l’album Kisou, aux singles pré-VULGAR et des titres peu joués tirés de Withering to death. La tournée est relativement courte, ne durant qu’un petit mois. Une confirmation de la part du groupe démentira quant à la présence de YOSHIKI sur le prochain album. Le temps pour le groupe de se reposer quelques temps avant de repartir le 10 septembre 2008 dans une nouvelle tournée intitulée “THE ROSE TRIMS AGAIN” en débutant par 2 concerts exclusifs à [a knot].

Jusqu'à nos jours

Et c’est le même jour que sort GLASS SKIN, leur nouveau maxi-single. Après plus d’un mois après l’annonce de la sortie de GLASS SKIN, DIR EN GREY ré-attaque en annonçant la sortie de son 7ème album le 12 novembre 2008, intitulé UROBOROS . Cet album est annoncé comme “le meilleur de la discographie du groupe”, comme l’album “le plus lourd, le plus sombre et le plus violent avec une aura religieuse orientale”. Le thème “la culpabilité et la réincarnation” et sonne d’après Kaoru comme “quelque chose que personne n’a jamais entendu auparavant”.

Discographie

  1. MISSA (25 juillet 1997)
  2. GAUZE (28 juillet 1999)
  3. MACABRE (20 septembre 2000)
  4. Kisou (30 janvier 2002)
  5. six Ugly (31 juillet 2002)
  6. VULGAR (10 septembre 2003)
  7. Withering to death. (9 mars 2005)
  8. THE MARROW OF A BONE (17 février 2007)
  9. Decade 1998-2002 (19 Décembre 2007), Part 1 - Part 2
  10. Decade 2003-2007 (19 Décembre 2007)
  11. UROBOROS (12 novembre 2008)

Aperçu

  1. Garden (Missa)
  2. Cage (Gauze)
  3. Yokan (Gauze)
  4. [KR] Cube (Macabre)
  5. Kasumi (Vulgar)
  6. Drain Away (Vulgar)
  7. Saku (Withering To Death.)
  8. The Final (Withering To Death.)
  9. Agitated Scream Of Maggots (The Marrow Of A Bone)
  10. Ryoujoku No Ame (The Marrow Of A Bone)



Auteur de la page : Roger Keith.

conseils-musicaux/la-j-music/dir-en-grey.txt · Dernière modification: 27/06/2011 à 13:38 (modification externe)