Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Bibliographie de Pink Floyd

Speak to m(E)

Speak to m(E) est un fanzine français sur papier dédié à Pink Floyd. Il est tiré à 250 exemplaires et a donc tendance à devenir rapidement collector^^
Pour vous le procurer, remplissez le bon de commande ainsi qu’un chèque de 8€ 1 à l’ordre de « Speak to m(E) » et envoyez le tout à :

Speak to m(E)
78 rue Henri Barbusse
92110 Clichy

Vous recevrez votre exemplaire sous 3 jours dans votre boite aux lettres :)
Si vous êtes sur Paris, vous pouvez venir l’acheter directement chez Parallèles (47 rue St Honoré, 75001 Paris).

Aperçu

Le fanzine allie mise en page et textes audacieux, offrant bien souvent une vision inédite du mythe et de l’histoire du Floyd – parfois personnelle, parfois décalée –, le tout avec un soupçon d’humour, d’autodérision et de sens critique. Ci-dessous, un petit aperçu avec l’article Machins Choses très chouettes :

[scans à venir]

Un peu d'histoire

Couverture du 3ème numéro de Speak to m(E)

Bien avant d’être un fanzine, Speak to m(E) fut un webzine créé en mars 2002 suite aux concerts parisiens de David Gilmour. Le projet prit forme à partir d’une poignée de floydiens qui se sont rencontrés sur les forums de Signs of Floyd et d’Echoes of Floyd.

Mais après deux numéros (le premier en mai 2002 et le second en novembre 2002) et un troisième qui bien qu’achevé ne paraîtra jamais, le webzine “déposera le bilan”. Alors que la rédaction doit faire face à de plus en plus de difficultés pour se dégager du temps personnel pour le webzine et s’interroge sur le devenir de celui-ci, elle découvre que certains passages d’Une épopée cosmique de Jean-Michel Oullion présentent d’étranges similitudes avec ceux du webzine (l’auteur corrigera le tir en 2009 en ré-attribuant la paternité des divers emprunts non crédités à l’époque, dans la réédition de son livre sous le nom de “Pink Floyd, magiciens, alchimistes et milliardaires” ). Le coup est rude, détruisant le peu de motivation qui restait au sein de l’équipe.

L’aventure aurait pu s’achever ainsi dans l’amertume mais c’était sans compter sur la persévérance de ses créateurs. Après un silence de plus de deux ans, une partie de l’équipe historique (rejointe par de nouveaux rédacteurs) se lance le défi de remettre Speak to m(E) sur les rails sous la forme d’un fanzine papier. À cette occasion, Speak to m(E) devient une association de loi 1901 dont l’objet est de promouvoir la musique de Pink Floyd (rappelons par ailleurs que le fanzine n’a aucun contact direct ni avec David Gilmour, ni Roger Waters, ni Pink Floyd, leurs managements ou encore leurs maisons de disque). Il faudra plus d’un an de travail pour aboutir au premier numéro qui sort au printemps 2006 et qui regroupe textes de la période web et textes inédits.

En mars 2007, sort le second numéro qui pour le coup gagne douze pages de plus. La rédaction se lance alors dans l’élaboration de deux hors séries titanesques sur les tournées respectives de Gilmour et Waters.

Mais les difficultés vont de nouveau vite rattraper l’équipe, les hors séries gonflant en volume au fil des sorties CD et DVD de David Gilmour. Tandis que les textes inédits s’accumulent, il devient au final évident que les hors séries, par trop d’ambition sans doute, sont devenus des montagnes infranchissables. C’est ainsi que début 2009, la décision est prise de les mettre de côté pour repartir sur un numéro classique qui rendra hommage à Rick Wright et fera le tour de l’actualité des trois dernières années, histoire de faire un pont entre le passé et l’avenir. Neuf mois seront nécessaires au final pour donner enfin un successeur au deuxième numéro, bien plus que ce qui était prévu au départ. Mais le résultat est là : le fanzine a brisé la malédiction du « troisième numéro » (rappelons que le troisième numéro du webzine n’est jamais sorti ;-) ) et retrouve une dynamique qu’il avait quelque peu perdu.

C’est ainsi qu’un nouveau numéro (le #4), proche dans l’esprit du #2, est disponible depuis avril 2010.

Couverture du 4ème numéro de Speak to m(E)

Plus d'infos

Allez faire un tour sur le site Internet du fanzine. En plus du bon de commande, vous pourrez en savoir plus sur l’équipe de rédaction ou les anciens numéros (le #1 et le #2 sont épuisé). Vous y trouverez également le courrier des lecteurs et une FAQ complète.

Contact

  • par courrier : Speak to m(E), 78 rue Henri Barbusse, 91110 Clichy (n’oubliez pas de joindre une enveloppe timbrée si vous désirez une réponse).



Commentaires



Auteurs de la page : Dumbangel, manu.

1 Tarif pour la France métropolitaine. 10€ pour le reste de l’Europe.

Navigation


dossiers

From Dawn to the Moon

Étude inédite de l'œuvre de Pink Floyd dans son « âge d'or » à travers son répertoire scénique de l'époque.


téléchargements

Electric Factory

Concert de Pink Floyd en 1970 avec des interprétations hallucinantes d'Interstellar Overdrive et d'A Saucerful of Secrets !


téléchargements

The Band Who Ate Asteroids For Breakfast

Un Fat Old Sun de 16 minutes, un A Saucerful of Secrets de 25 minutes et un final somptueux avec un Atom Heart Mother de 32 minutes... putain la claque !


conseils musicaux

Playlist Meilleures reprises

D'Hendrix qui tua Dylan à coups d'All Along the Watchtower aux reprises inavouées de Led Zeppelin, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi !

Propulsé par DokuWiki