Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Presse et médias

Émission Pop 2 du 4 mars 1972

Transcription d’un reportage de l’émission de télévision Pop 2 du 4 mars 1972, à propos de la musique du film La Vallée - Obscured by Clouds. Le reportage inclut une interview de David Gilmour et de Roger Waters. Ci-dessous, la première minute du reportage :



Vendredi 25 février, Hérouville, à 50 kilomètres de Paris, Pink Floyd enregistre la musique du nouveau film de Barbet Schroeder, le metteur en scène de More.

Pop 2 : « Est-ce que vous allez faire un album comme celui de More ? Est-ce qu’il est commencé ? »

David Gilmour : « Le film est terminé, l’album n’est pas encore commencé, on est en train de le faire. »

Pop 2 : « Pourquoi êtes-vous venus en France pour le faire ? »

David Gilmour : « C’est beaucoup plus facile de faire une musique de film en France et en plus les impôts sont moins lourds »

David Gilmour


Pop 2 : « Dans le temps j’ai vu une vieille interview de Roger Waters dans Melody Maker, et dans cette interview, Roger semblait plutôt triste au sujet de Pink Floyd, un peu déçu par le fait que c’était un peu toujours la même chose, toujours la même musique, la même réaction du public. Est-ce que c’est pareil maintenant ? »

Roger Waters : « Maintenant on fait quelque chose de tout à fait différent, nouveaux morceaux, beaucoup plus longs, et on essaye de se lancer dans quelque chose qui soit beaucoup plus proche du théâtre. »

Pop 2 : « J’étais un peu surpris dans les escaliers, quand on était en train d’attendre avant de rentrer dans le studio, parce qu’il y avait un morceau de musique assez rock. Et ça me surprend un peu de la part de Pink Floyd, qui a toujours une image de marque pas tellement rock. »

David Gilmour : « Ce n’est pas vrai parce que dans More, on a deux ou trois morceaux, comme Nile Song, qui sont du rock très très heavy. »

Roger "clope-sur-clope" Waters


Pop 2 : « Est-ce que vous pensez politiquement maintenant ? Est-ce que vous êtes plus radicalisés, par le fait que, depuis le temps que vous travaillez dans le système, vous avez commencé à réaliser certaines choses ou pas ? »

Roger Waters : « Plus vous vous rendez compte du système dans lequel vous vivez et moins vous êtes sûr de ce que vous pensez. La seule chose dont je sois vraiment sûr à l’heure actuelle c’est qu’on devient vieux ! »

Pop 2 : « Comment est-ce que vous voyez votre futur, musicalement ? »

Roger Waters : « Je pense qu’on a un grand futur. »

Pop 2 : « Est-ce que vous allez continuer à donner des concerts, à passer en tournée aux États-Unis et dans les autres pays, ou est-ce que vous voulez faire quelque chose de différent, des films, du théâtre, des choses comme ça ? »

David Gilmour : « On a envie de faire… tout ! De toute façon on continuera à tourner aux États-Unis, dans les autres pays. Ce qu’on voudrait c’est se reposer, parce que ce qui pourrait nous empêcher d’être sur la route, c’est la tension nerveuse. On n’a jamais eu vraiment quelques jours de libres. On a eu un jour, deux jours, trois jours, mais jamais quelques jours. Du moins, je n’en ai jamais été conscient. »

Roger Waters : « Vous atteignez un point où des centaines de gens vous proposent de faire des choses différentes et je pense qu’on accepte de faire trop de choses. »

Rick Wright


Pop 2 : « Vous êtes en train de répéter là, ou vous enregistrez tout de suite ? »

David Gilmour : « Non, on enregistre tout de suite. »

Voir aussi



Auteurs de la page : manu (transcription, captures d’écran), Narrow Way (trouvaille !).

Navigation


dossiers

From Dawn to the Moon

Étude inédite de l'œuvre de Pink Floyd dans son « âge d'or » à travers son répertoire scénique de l'époque.


téléchargements

Electric Factory

Concert de Pink Floyd en 1970 avec des interprétations hallucinantes d'Interstellar Overdrive et d'A Saucerful of Secrets !


chronique des lecteurs

The Pros and Cons of The Pros and Cons of Hitch Hiking

Chronique de l'album de Roger Waters qui aurait très bien pu sortir en lieu et place de The Wall, en 1979.


conseils musicaux

Le Krautrock

Derrière ce mot barbare se cache le rock expérimental allemand des années soixante-dix, une scène singulière, à l’écart des canons anglo-américains.

Propulsé par DokuWiki