Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Presse et médias

Les ventes des artistes du Live 8 s'envolent

L’article Les ventes des artistes du Live 8 s’envolent publié sur le site Internet de France 2 (fr) le mardi 5 juillet 2005. Il s’agit d’un article sur Pink Floyd et l’augmentation des ventes de disques liées au Live8.


Les ventes de la plupart des artistes qui se sont produits samedi au concert londonien du Live 8 font un malheur.

David Gilmour de Pink Floyd au concert du Live 8, samedi 2 juillet 2005 à Londres - AFP/John D.McHugh

Selon HMV (en), le plus grand magasin de disques de la capitale britannique, les ventes du best of de Pink Floyd ont progressé de 1343% lundi, ainsi que celui des Who (+863%) et d’Eurythmics (+500%).

Pink Floyd s’est engagé dès mardi à reverser à des organisations caritatives l’ensemble des bénéfices qu’il pourrait tirer du concert de Hyde Park.

« Même si l’objectif principal du Live 8 était d’éveiller les consciences (à la pauvreté des Africains) et de faire pression sur les leaders du G8, je ne veut pas profiter de ce concert. Cet argent doit servir à sauver des vies », a insisté mardi David Gilmour, le guitariste de Pink Floyd.

Après 20 ans de brouilles avec son ancien leader Roger Waters, le groupe légendaire s’est produit dans sa formation originale samedi dernier à Hyde Park dans le cadre des concerts du Live 8.

Tous les artistes qui se sont produits au Live 8 ont connu des progressions impressionnantes de ventes dès lundi. Il en va ainsi pour Life for Rent de la chanteuse Dido (+412%), pour les Greatest Hits de Robbie Williams (+320%), The Very Best of de Sting, l’ex-Police (+300%), Immaculate Conception de Madonna (+200%), ou encore le Best of 1990-2000 de U2 (+116%).

Autant d’argent qui ira directement dans la poche des maisons de disque et des artistes, sans passer par l’Afrique, si personne ne réagit.

Bob Geldof, le rocker irlandais à l’origine des dix concerts du Live 8 de samedi, avait en effet été clair : il ne s’agissait pas de collecter de l’argent pour l’Afrique, mais d’éveiller les consciences au calvaire du continent noir et de faire pression sur les grandes puissances de ce monde, en l’occurrence le sommet du G8 qui s’ouvre mercredi en Écosse.

Le seul artiste qui ne profite pas de cette embellie et dont les ventes ont même chuté après sa prestation à Hyde Park est Pete Doherty, l’ex-chanteur des Libertines. Cela s’explique par sa piètre performance – il était quasiment inaudible selon les témoins, descendue par la presse britannique comme l’une des pires des neufs heures du concert londonien de samedi.



Auteur de la page : manu.

Navigation


chronique des lecteurs

L'incident de Montréal

Les grands stades, le cracha de Roger Waters au visage d'un fan en délire et construction d'un mur entre lui et son public... hey Rog, WTF ?!


conseils musicaux

Robyn Hitchcock : I Often Dream of Trains

L'album que tout fan de Syd Barrett et de Psych rock se doit de connaître.


bibliographie

The Wind in the Willows

Le livre de Kenneth Grahame qui inspira Syd Barrett pour l'écriture du premier album de Pink Floyd, The Piper at the Gates of Dawn.


téléchargements

Cruel But Fair

Le meilleur show de 1975 ? C'est peut-être bien celui-là ! Enorme de bout en bout, avec une qualité sonore irréprochable en prime.

Propulsé par DokuWiki