Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Presse et médias

Return of 'lost' Pink Floyd Legend

Traduction de l’article Return of ‘lost’ Pink Floyd Legend de Jason Lewis paru dans le journal News du 15 Avril 2001. C’est un article sur Syd Barrett et la sortie de la compilation Wouldn’t You Miss Me?.

Photomontage / traduction

Vous pouvez aussi voir l’article original.

Retour de la légende « perdue » des Pink Floyd

Déambulant dans le soleil de Pâques, portant une chemise froissée et un short kaki, il a l’air de tout, sauf d’une légende du rock sur le point de faire un comeback.

Mais cette silhouette qui traîne des pieds est une icône de la musique, le « Crazy Diamond » des Pink Floyd, Syd Barrett. Replié sur lui-même depuis plus de 30 ans, Barrett, 55 ans, vit dans une maison jumelée délabrée d’une rue tranquille de Cambridge. Il fonda Pink Floyd en 1966 et écrivit le 1er hit du groupe, See Emily Play, qui atteint la 6ème place dans les charts en 1967. Mais trois ans après avoir créé le groupe, il le laisse derrière lui quand la pression de la gloire le conduisit à des comportements de plus en plus irréguliers, notamment dans des histoires d’abus immodéré de drogue.

Depuis, Barrett, qui a séjourné dans un asile psychiatrique, a fuit son statut de star culte et n’a, d’après ce qu’on dit, plus jamais joué de guitare. Entre temps, Pink Floyd l’a remplacé par David Gilmour et allait devenir l’un des plus grands groupes du monde.

Mais demain, EMI remet Barrett sur le devant de la scène en sortant une compilation appelée Wouldn’t You Miss Me. Avec des morceaux de ces deux premiers albums, The Madcap Laughs et Barrett, on trouve un inédit appelé Bob Dylan Blues. EMI a déclaré que l’album était sorti pour satisfaire la demande du public et qu’ils avaient la permission de la famille de Barrett, qui s’occupe de ses affaires. Pour Barrett, les royalties sur les premiers disques de Pink Floyd se comptent encore chaque année avec six chiffres. Mais hier il était déterminé à garder profile bas et a simplement marmonné : « Je pense que vous feriez mieux de laisser tomber. Je ne fais plus jamais ce genre de choses ».



Auteurs de la page : manu (traduction, infographie, mise en page), Mnzaou (transcription).

Navigation


presse & médias

A Pig's Tale

Roger Waters retrace l'histoire de l'accessoire le plus légendaire du rock : du premier cochon fabriqué en décembre 1976 et qui s'appelait Algie, jusqu'à l'échappée belle de celui du concert de Coachella en 2008. Toute une histoire !


presse & médias

Set the Controls for the Heart of the Floyd

Une longue interview de Roger Waters dans laquelle... ça balance ! Et l'interviewer d'UNCUT ne mache pas ses mots non plus.


presse & médias

Fables of the Reconstruction

1994. David Gilmour, Nick Mason, Rick Wright et Peter Jenner sont autour d'une table pour se remémorer la créative maturation de 12 albums du Floyd. Immanquable.


téléchargements

The Great Gig in Boblingen

1972 : la meilleure version de Careful with that Axe, Eugene de tous les temps est accouchée, tout simplement démoniaque.

Propulsé par DokuWiki