Outils pour utilisateurs

Outils du site


chanson:let-there-be-more-light

Let There Be More Light

Let There Be More Light est une chanson de Pink Floyd, parue en 1968 sur l’album A Saucerful of Secrets. Paroles et musique sont de Roger Waters.

Toutes les versions officielles

Let There Be More Light sur A Saucerful of Secrets

Pochette de A Saucerful of Secrets

  • Enregistrement : mars 1968 à Abbey Road Studios (studio n° 3)
  • Durée : 5 min 38 s
  • Musiciens :
    • David Gilmour : chant, guitares
    • Nick Mason : batterie
    • Roger Waters : basse, chœurs
    • Rick Wright : chant, orgue Farfisa, piano
  • Navigation :

Paroles et traduction

Let There Be More Light

(Roger Waters)

Far, far, far, far away, way
People heard him say, say
I will find a way, way
There will come a day, day
Something will be done

Then at last the mighty ship
Descending on a point of flame
Made contact with the human race
At Mildenhall

Now, now, now is the time, time, time
To be, be, be aware
Carter’s father saw it there
And knew the Rhull revealed to him
The living soul of Hereward the Wake

Oh my, something in my eye, eye
Something in the sky, sky
Is waiting there for me
The outer lock rolled slowly back
The servicemen were heard to sigh
For there revealed in flowing robes was Lucy in the sky

Oh oh did you ever know ?
No, never ever will they
I’ll say!
Summoning his cosmic powers
And glowing slightly from his toes
His psychic emanations flowed

© 1968 Lupus Music Co. Ltd.

Que la lumière soit

Littéralement : « Que plus de lumière soit »

Loin, loin, loin, très loin, loin
Les gens l’ont entendu dire, dire
Je trouverai un moyen, moyen
Un jour viendra, un jour
Où quelque chose se passera

Alors enfin le puissant vaisseau
Descendant sur une pointe de feu
Entra en contact avec la race humaine
À Mildenhall

Maintenant, maintenant, maintenant le temps est venu
D’être, être, être conscient
Le père de Carter l’a vu là
Et a pris conscience que le Rhull lui révélait
L’âme vivante d’Hereward l’Exilé 1)

Oh mon dieu, quelque chose dans mon œil, œil
Quelque chose dans le ciel, ciel
M’attend là bas
Le verrou extérieur s’est lentement ouvert
On entendit gémir les hommes de main
Car le ciel révéla Lucy dans une longue robe vaporeuse

Oh, oh, as-tu jamais su ?
Non jamais, jamais
Je ne le dirai !
Invoquant ses pouvoirs cosmiques
Et brillant légèrement de la pointe des pieds
Ses émanations psychiques s’évaporèrent

Notes et interprétations

Mildenhall

Mildenhall est une petite ville paroissiale d’angleterre avec son église Ste Marie datant du 13e-15e siècle ainsi que des monuments anciens. Mildenhall est aussi une base militaire de l’armée de l’air britannique (RAF).

→ Voir la page consacrée à Mildenhall pour plus d’informations.

Carter's father

Couverture du tome 1 du Cycle de Mars

Le passage « Carter’s father saw it there » est une probable allusion à la célèbre série des John Carter d’Edgar Rice Burroughs, parue entre 1912 et 1964. Ce Cycle de Mars se compose au total de neuf romans et deux recueils de nouvelles. Le cycle est disponible en français, regroupé en deux tomes, format poche.

Cette cultissime saga qui mêle science-fiction et heroic-fantasy raconte les aventures de John Carter, un soldat américain de la Guerre de Sécession transporté accidentellement sur Mars au XIXème siècle. Il y deviendra un héros et tombera amoureux de Dejah Thoris, la princesse du Peuple Rouge.

The Rhull

Couverture de La Guerre contre le Rull

Ce mystérieux « Rhull » est sans doute un emprunt au livre La Guerre contre le Rull, écrit par l’auteur de science-fiction A. E. Van Vogt et paru en 1959. Une version française est sortie en 1973 chez J’ai Lu.

L’intrigue se passe dans le futur, les terriens doivent se défendre contre les Rulls, une race extra-terrestre qui menace de rayer la Terre de la carte de l’Univers. Jamieson, le héros, tentera de rétablir la paix entre les deux ethnies.

Hereward the Wake

Hereward the Wake (connu sous le nom d’« Hereward l’Exilé » en français) était un rebelle anglo-saxon du XIème siècle s’étant battu contre Guillaume le Conquérant. Il est le héros de bon nombre de légendes anglaises et normandes.

Liens

Liens externes :



Commentaires



Auteurs de la page : manu, Stéphanie, Nicole, Marion, Blue Berry, Wulfnoth.

1)
Également connu sous le nom d’Hereward le Proscrit.
chanson/let-there-be-more-light.txt · Dernière modification: 27/06/2011 à 13:35 (modification externe)