Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Discographie et traductions de Pink Floyd

A Saucerful of Secrets

A Saucerful of Secrets (« Une soucoupe pleine de secrets ») est un album de Pink Floyd sorti en 1968. C’est le dernier album du groupe auquel participera Syd Barrett : s’il ne compose que le dernier morceau, Jugband Blues, il est également présent sur Remember a Day et une petite partie de Set the Controls for the Heart of the Sun 1. Il serait aussi sur See-Saw et Corporal Clegg mais les avis divergent remarquablement à ce sujet !

Pochette du vinyl d'A Saucerful of Secrets

Cliquez sur un titre pour en voir les paroles et leur traduction.

  1. Let There Be More Light – 5 min 38 s
  2. Remember a Day – 4 min 33 s
  3. Corporal Clegg – 4 min 12 s
    1. Something Else – jusqu’à 3 min 56 s
    2. Syncopated Pandemonium – de 3 min 56 s à 7 min 8s
    3. Storm Signals – de 7 min 8 s à 10 min 14 s
    4. Celestial Voices – de 10 min 14 s à la fin
  4. See Saw – 4 min 36 s
  5. Jugband Blues – 3 min

Durée totale : 39 min 24 s

Fiche technique

  • Date de sortie :
    • en Angleterre chez EMI le 29 juin 1968
    • aux États-Unis chez Tower Records le 27 Juillet 1968
  • Enregistré aux studios EMI, Abbey Road, Londres
  • Produit par Norman Smith
  • Meilleur classement en Angleterre : 9ème (durant une semaine)
  • Pochette : Hipgnosis
  • Musiciens :
    • Roger Waters : basse, chant
    • David Gilmour : guitare, chant
    • Syd Barrett : guitare, chant
    • Rick Wright : piano, chant, orgue, mellotron, vibraphone
    • Nick Mason : batterie, percussions
  • Références :
    • 1968, 33t anglais (stereo) : Columbia SCX 6258
    • 1968, 33t anglais (mono) : Columbia SX 6258
    • 1968, 33t francais : Columbia SCTX 340.770
    • 1968 (?), 33t allemand : Columbia 1C 072-04 190
    • 1968, 33t américain (stereo) : Tower ST 5131
    • 1985, CD américain : Capitol CDP 7 46383 2
    • 1994, CD français (remasterisé) : EMI 7243 8 29751 2 0
    • 1998, CD (mono edition) : Odeon M6898

Citations

Traduction de citations et extraits d’interviews à propos d’A Saucerful of Secrets :

« Je me rappelle que Nick et Roger ont dessiné A Saucerful Of Secrets comme un diagramme architectural, avec une structure dynamique, comme n’importe quelle sorte de forme musicale, avec des crêtes et des creux. Voila de quoi il s’agissait. Ça n’était pas de la musique qui venait de la beauté ou de l’émotion. Il n’y a jamais eu de scénario. Cependant, les années qui suivirent nous avons reçu des lettres de gens disant ce que cela signifiait pour eux. Des scripts de film aussi parfois. »
David Gilmour, Mojo Magazine, mai 1994.
« En fait ce disque a été commencé sans moi et Jugband Blues avait déjà été enregistrée dans un autre studio. C’est Syd qui joue sur Remember A Day et nous apparaissons effectivement tous les deux sur Set the Controls for the Heart of the Sun. J’ai joué tout le reste. »
David Gilmour.
« J’ai fait le morceau qui donne son nom à l’album et je me rappelle de Norman disant, “Vous ne pouvez pas faire ça c’est trop long. Vous devez écrire des chansons de 3 minutes”. On était assez insolents en fait et on lui a dit “si tu veux le produire vas-t-en.” Une bonne attitude, je pense. »
Rick Wright, Mojo Magazine, mai 1994.
« C’était vraiment très stressant d’attendre que Syd vienne avec les chansons pour le deuxième album. Tout le monde l’attendait, et il n’a pas pu le faire. Jugband Blues est une chanson très triste, le témoignage d’une dépression nerveuse. La dernière chanson que Syd écrivit pour le Floyd, Vegetable Man, était faite pour ces sessions mais ça n’a jamais abouti. Il l’a écrite dans ma maison ; c’est juste une description de ce qu’il porte. C’est très troublant. Roger l’a écartée de l’album car elle était trop sombre, et c’est vrai qu’elle l’est. Ça ressemble à des éclairs de conscience. »
Peter Jenner, Mojo Magazine, mai 1994.

Pochettes

EMI 7243 8 29751 2 0 (UK)

EMI CDP 7 46383 2 (UK)

EMI-Toshiba TOCP 65551 (JP)

Script for a Jester's Tear

Pochette de Script for a Jester's Tear

La pochette de l’album Script for a Jester’s Tear de Marillion (1983) comporte une référence à A Saucerful of Secrets puisque le vinyle dont l’angle est collé au lecteur est tout simplement celui d’A saucerful of secrets ! Fish et le reste du groupe ne se sont jamais cachés des fortes influences et de leur goût prononcé pour Pink Floyd.

Voir aussi

Liens externes :



Commentaires



Auteurs de la page : manu (infos, scan vinyl, traductions, mise en page), Marion (traductions), Meddler (scans édition 7243-8-29751-2-0), Wulfnoth (mise en page, orthographe), Julien Gilmour (orthographe), AnimalsFan (Marillion, scan).

1 Voir la déclaration de David Gilmour plus bas.

Navigation


dossiers

From Dawn to the Moon

Étude inédite de l'œuvre de Pink Floyd dans son « âge d'or » à travers son répertoire scénique de l'époque.


téléchargements

Electric Factory

Concert de Pink Floyd en 1970 avec des interprétations hallucinantes d'Interstellar Overdrive et d'A Saucerful of Secrets !


téléchargements

The Band Who Ate Asteroids For Breakfast

Un Fat Old Sun de 16 minutes, un A Saucerful of Secrets de 25 minutes et un final somptueux avec un Atom Heart Mother de 32 minutes... putain la claque !


conseils musicaux

Playlist Meilleures reprises

D'Hendrix qui tua Dylan à coups d'All Along the Watchtower aux reprises inavouées de Led Zeppelin, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi !

Propulsé par DokuWiki