Outils pour utilisateurs

Outils du site


chanson:nobody-home

Nobody Home

Nobody Home est une chanson de Pink Floyd sortie en 1979 sur l’album The Wall. On la retrouve également sur l’album Is There Anybody Out There (2000). Paroles et musique sont de Roger Waters. Le dialogue qu’on entend au début de la chanson est extrait de l’épisode 4.7 de la série Gomer Pyle, U.S.M.C., intitulé Gomer Says ‘Hey’ to the President et diffusé le 20 octobre 1967.

Paroles et traduction

Nobody Home

— Sgt. Carter: Alright, I’ll take care of them part of the time, but there’s somebody else that needs taking care of in Washington.
— Enlisted Man: Who’s that?
— Sgt. Carter: Rose Pilchek
background scream
— Enlisted Man: Rose Pilchek? Who’s that?
— Shut Up !
— Sgt. Carter: 36-24-36 (laugh track) does that answer your question?
— Oi ! I’ve got a little black book with my poems in!
— Enlisted Man: Who is she ?
— Sgt. Carter: She was ‘Miss Armoured Division’ in 1961…
— Enlisted Man: How’d you get to meet her ?

I got a little black book with my poems in
Got a bag with a toothbrush and a comb in
When I’m a good dog, they sometimes throw me a bone in

I got elastic bands keepin’ my shoes on
Got those swollen hand blues
I got thirteen channels of shit on the TV to choose from
I’ve got electric light
And I got second sight
I got amazing powers of observation
And that is how I know it
When I try to get through
On the telephone to you
There’ll be nobody home

I’ve got the obligatory Hendrix perm And the inevitable pinhole burns
All down the front of my favorite satin shirt
I got nicotine stains on my fingers
I got a silver spoon on a chain
Got a grand piano to prop up my mortal remains
I’ve got wild staring eyes
And I got a strong urge to fly
But I got nowhere to fly to

Ooooooh Babe, when I pick up the phone

— Gomer Pyle: Surprise, surprise, surprise…

There’s still nobody home

I’ve got a pair of Gohills boots
And I got fading roots

— Soldier : Where the hell are you ?
TV Announcer : Over 47 German planes were destroyed with the loss of only 15 of our own aircraft.
— Soldier : Where the hell are you Tyler ?

Personne à la maison

— Sergent Carter : Ok, je m’occuperai d’eux pendant une partie du temps, mais il y a quelqu’un d’autre dont il faut s’occuper à Washington.
— Conscrit : Qui donc ?
— Sergent Carter : Rose Pilchek.
hurlement
— Conscrit : Rose Pilchek ? Qui est-ce ?
— « La ferme ! »
— Sergent Carter : 91-60-91 (rires enregistrés), est-ce que cela répond à votre question ?
— « Ah ! J’ai un petit carnet noir avec mes poèmes ! »
— Conscrit : Qui est cette femme ?
— Sergent Carter : Elle a été « Miss Divisions Armées » en 1961…
— Conscrit : Comment l’avez-vous rencontrée ?

J’ai un petit carnet noir avec mes poèmes
J’ai un sac contenant une brosse à dents et un peigne
Quand je suis un bon chien, on me jette parfois un os

J’ai des élastiques pour attacher mes chaussures
J’ai le blues des mains enflées
J’ai le choix entre treize chaînes de merde à la télé
J’ai la lumière électrique
Et j’ai un sixième sens
J’ai d’extraordinaires pouvoirs d’observation
Et c’est grâce à ça que je sais
Quand j’essaie de t’avoir
Au téléphone
Qu’il n’y aura personne à la maison

J’ai la permanente obligatoire à la Hendrix
Et les inévitables trous de boulettes
Sur le devant de ma chemise en satin préférée.
J’ai des taches de nicotine sur les doigts
J’ai une cuillère en argent au bout d’une chaîne
J’ai un piano à queue pour soutenir ma dépouille mortelle
J’ai le regard fixe, hagard
Et j’ai une furieuse envie de m’envoler
Mais je n’ai nulle part où aller

Oh, bébé, quand je décroche le téléphone

— Gomer Pyle : Surprise, surprise, surprise…

Il n’y a toujours personne à la maison

J’ai une paire de godasses Gohills
Et mes racines s’estompent

— Soldat : Bon Dieu, où es-tu ?
— Présentateur TV : Plus de 47 avions allemands ont été détruits, et notre propre flotte aérienne n’a subi que 15 pertes.
— Soldat : Bon Dieu, où es-tu, Tyler ?

Citations

« Il y a quelques lignes ici qui reviennent sur l’époque avec Syd. Ça fait en partie référence à des gens que je connaissais. Syd était la seule personne qui attachait ses chaussures avec un élastique, c’est de là que vient ce vers de la chanson. Pour la permanente à la Hendrix, retournez 10 ans en arrière et vous comprendrez de quoi il s’agit. »

Roger Waters

Toutes les versions officielles

Nobody Home sur The Wall

Pochette de The Wall

  • Durée : 3 min 25 s
  • Musiciens :
    • David Gilmour : basse
    • Nick Mason : batterie
    • Roger Waters : chant, synthétiseur VCS3
    • Rick Wright : synthétiseur
    • Bob Ezrin : piano
    • New York Orchestra, dirigé par Michael Kamen : cordes, cuivres
  • Navigation :

Nobody Home sur Is There Anybody Out There? The Wall Live 1980-81

Pochette de Is There Anybody Out There? The Wall Live 1980-81



Auteurs de la page : Blue Berry (paroles, traduction), Wulfnoth (navigation, mise en page, note, citation), manu (infos).

chanson/nobody-home.txt · Dernière modification: 27/06/2011 à 13:35 (modification externe)