Outils pour utilisateurs

Outils du site


chanson:roger-waters:watching-tv

Watching TV

Watching TV est une chanson de Roger Waters, parue en 1992 sur l’album Amused to Death.

Toutes les versions officielles

Watching TV sur Amused to Death

  • Durée : 6 min 7 s
  • Musiciens :
    • Roger Waters : chant, guitare acoustique
    • Don Henley : chant
    • Patrick Leonard : piano acoustique
    • Jeff Beck : guitare électrique
    • Andy Fairweather-Low : guitare acoustique
    • John Patitucci : basses
    • Gou Yi & The Peking Brothers : dulcimer, luth, zhen, hautbois, basse
  • Navigation :

Paroles et traduction

Watching TV

Oh, darling, you really must keep in touch
Only bears hibernate, you know.
A heh heh
He said you can get a vicari
Power doorlocks
Power mirrors
AM/FM Cassette
Air conditioning
I made this sharp as is practically possible
So this cuts off the flow of liquid
Whatcha doin man?
Diamond cutting, madam
Did you find any?
You’ve heard of the hope diamond
Oh, yes, I know about that!
I’ve been sound in my policy
Escape from the icehouse?

We were watching TV
Watching TV

According to the (Mainland China’s) Ministry of the National Affairs…

We were watching TV

Thank you, oh, yes

Watching TV

It’s fine Mama, welcome to juke box jamboree!
How’s the food?
The food is great!

In Tiananmen Square
Lost my baby there
My yellow rose
In her bloodstained clothes
She was a short order pastry chef
In a Dim Sum dive on the Yangtze tideway
She had shiny hair
She was the daughter of an engineer

Won’t you shed a tear
For my yellow Rose
My yellow rose
And her bloodstained clothes
She had perfect breasts
She had high hopes
She had almond eyes
She had yellow thighs
She was a student of philosophy

Won’t you grieve with me
For my yellow rose
Shed a tear
For her bloodstained clothes

She had shiny hair
She had perfect breasts
She had high hopes
She had almond eyes
Sha had yellow thighs
She was the daughter of an engineer

So get out your pistols
Get out your stones
Get out your knives
Cut them to the bone
They are the lackeys of the grocer’s machine
They built the dark satanic mills
That manufacture hell on earth
They bought the front row seats on Calvary
They are irrelevant to me

And I grieve for my sister!

People of China
Do not forget, do not forget
The children who died for you
Long live the Republic

Did we do anything after this
I’ve a feeling we did…

We were watching TV
Watching TV
We were watching TV
Watching TV

She wore a white bandanna that said
“Freedom now”
She thought the Great Wall of China
Would come tumbling down
She was a student
Her father was an engineer
Won’t you shed a tear
For my yellow rose
My yellow rose
And her bloodstained clothes

Her grandpa fought old Chiang Kai-shek
That no-good, low-down dirty rat
Who used to order his troops
To fire on the women and children
Imagine that
Imagine that

And in the spring of ‘48
Mao Tse-Tung got quite irate
And he kicked that old dictator Chiang
Out of the state of China
Chiang Kai-shek came down in Formosa
And they armed the island of Quemoy
And the shells were flying across the China Sea
And they turned Formosa into a shoe factory called Taiwan

And she is different from Cro-Magnon man
She’s different from Anne Boleyn
She’s different from the Rosenbergs
And from the unknown Jew
She’s different from the unknown Nicaraguan
Half superstar, half victim
She’s a victor star, conceptually new

And she is different from the Dodo
And from the Kankabono
She’s different from the Aztec
And from the Cherokee
She’s everybody’s sister
She’s symbolic of our failure
She’s the one in fifty million
Who can help us to be free

Because she died on TV

Devant la télé

Oh, chérie, tu devrais vraiment te tenir au courant
Seuls les ours hibernent, tu sais.
Hé hé hé
Il a dit que tu pouvais avoir un (?)
Fermeture centralisée
Rétroviseurs automatiques
Poste de radio AM/FM
Climatisation
Je l’ai fait aussi acéré que possible
Pour que ça coupe le flot de liquide
Qu’est-ce que tu fais, mec ?
Tailleur de diamant, madame
En as-tu déjà trouvé ?

Nous regardions la télé
Regardions la télé

Traduit du chinois :

[À traduire]

Nous regardions la télé

Merci, oh oui !

Regardions la télé

[À traduire]

Sur la place Tien-An-Men
J’y ai perdu mon bébé
Ma rose jaune
Dans ses habits tachés de sang
Elle était chef pâtissière en restauration rapide
Dans une échoppe à Dim Sum sur les rives du Yangtze Kiang
Elle avait les cheveux brillants
C’était la fille d’un ingénieur

Ne veux-tu pas verser une larme
Pour ma rose jaune ?
Ma rose jaune
Dans ses habits tachés de sang
Elle avait une poitrine parfaite
Elle avait de grands espoirs
Elle avait des yeux en amande
Elle avait les cuisses jaunes
Elle était étudiante en philosophie

Ne veux-tu pas la pleurer avec moi ?
Pleurer ma rose jaune
Verser une larme
Pour ses habits tachés de sang

Elle avait des cheveux soyeux
Elle avait des seins parfaits
Elle avait de grands espoirs
Elle avait des yeux en amande
Elle avait les cuisses jaunes
C’était la fille d’un ingénieur

Mais j’ai de la peine pour ma sœur !

Alors sortez vos flingues
Prenez vos pierres
Sortez vos couteaux
Coupez-les jusqu’à l’os
Ce sont les laquais de la machine de l’épicier
Ce sont eux qui ont construit les moulins noirs diaboliques
Qui produisent l’Enfer sur Terre.
Ils ont acheté les places de devant pour le Calvaire
Je n’ai rien à voir avec eux

traduction du chinois :

Peuple de Chine
N’oubliez pas, n’oubliez pas
Les enfants qui sont morts pour vous
Vive la République !
Est-ce qu’on a fait quoi que ce soit après ça?
J’en ai bien l’impression…

Nous regardions la télé
Regardions la télé
Nous regardions la télé
Regardions la télé

Elle portrait un bandana blanc avec cette inscription :
« La liberté, maintenant ! »
Elle pensait que la Grande Muraille de Chine
Allait s’écrouler
Elle était étudiante
Son père était ingénieur Ne veux-tu pas verser une larme
Pour ma rose jaune ?
Ma rose jaune
Aux vêtements tachés de sang

Son grand-père s’est battu contre le vieux Tchang Kaï-chek
Ce rat minable et bon à rien
Qui donnait l’ordre à ses troupes
D’ouvrir le feu sur les femmes et les enfants
Tu imagines un peu ?
Tu imagines un peu ?

Et au printemps 48
Mao Tsé-toung devint plutôt furieux
Et il exila ce vieux dictateur de Tchang
Hors de l’État de Chine
Tchang Kaï-chek débarqua à Formose
Et ils armèrent l’île Jinmen
Et les obus traversaient la mer de Chine
Pour transformer Formose en usine à chaussures
Appelée Taiwan

Et elle est différente de l’homme de Cro-Magnon
Elle est différente d’Anne Boleyn
Elle est différente des Rosenberg
Et du juif inconnu
Elle est différente du Nicaraguayen inconnu
Mi-superstar, mi-victime
Une star victorieuse, conceptuellement nouvelle

Et elle est différente du Dodo
Et du Kankanbono
Elle est différente des Aztèques
Et des Cherokees
C’est la soeur de tout un chacun
Le symbole de notre échec
Une sur cinquante millions
Peut nous aider à gagner notre liberté

Car elle est morte à la télé

Notes et interprétations

Calvaria

lat. Calvaria ; fr. calvaire. Nom anglais désignant la colline sur laquelle Jésus s’est fait crucifier. On situe ce lieu mythique et mystérieux aux alentours de Jérusalem, mais son emplacement reste incertain.

chanson/roger-waters/watching-tv.txt · Dernière modification: 27/06/2011 à 12:38 (modification externe)