Outils pour utilisateurs

Outils du site


chanson:the-great-gig-in-the-sky

The Great Gig in the Sky

The Great Gig in the Sky est une chanson de Pink Floyd sortie en 1973 sur l’album The Dark Side of the Moon. Il s’agit d’un instrumental composé par Rick Wright sur lequel la chanteuse Clare Torry a improvisé en vocalises. On croise parfois ce morceau sous une forme précoce avec le titre The Mortality Sequence.

Paroles et traduction

The Great Gig in the Sky

“And I am not frightened of dying.
Any time will do, I don’t mind.”
“Why should I be frightened of dying?
See no reason for it,
You’ve gotta go sometine.”
“I never said I was frightened of dying.”

Copyright © 1973 Pink Floyd Music Publishers Ltd.

Le grand concert céleste

(ou « Le grand chariot dans le ciel » (autre nom de la Grande Ourse) ou « La grande gigue céleste » (la gigue est une danse traditionnelle))

« Et je n’ai pas peur de la mort.
Qu’elle vienne, je m’en fous. » 1)
« Pourquoi devrais-je avoir peur de mourir ?
Je n’vois pas pourquoi,
Un jour ou l’autre il faut bien partir. » 2)
« Je n’ai jamais dit que j’avais peur de mourir. » 3)

Citations

Traduction d’extraits d’interviews à propos de la chanson :

« C’était quelque chose que Rick avait déjà écrit, une excellente progression d’accords. “The Great Gig in the Sky” et la partie de piano sur “Us and Them” sont, à mon avis, les deux meilleures choses que Rick aient faites – elles sont toutes deux magnifiques. Puis Alan Parsons a suggéré Clare Torry. Je ne me rappelle pas qui a eu l’idée de mettre quelqu’un qui se lamente dessus. Un jour, Clare est entrée dans le studio et nous avons dit “Il n’y a pas de paroles. C’est un morceau à propos de la mort – essaie de poser ta voix là-dessus.” Je crois qu’elle n’a fait qu’une seule prise. Et on a tous dit “Wow, c’est dans la poche ! Voilà tes 60£. »

Roger Waters, Dark Side at 30, Rolling Stone, 2003.
« Je suis entrée, j’ai mis les écouteurs et j’ai commencé à faire des “Ooh-aah, baby, baby - yeah, yeah, yeah.” Ils ont dit, “Non non on ne veut pas de ça; sinon on aurait engagé Doris Troy. Essaye de faire durer les notes plus longtemps.” Alors je m’y suis mise. Et pendant ce temps je me familiarisais avec la chanson. C’est là que je me suis dit, “peut-être devrais-je simplement faire comme si j’étais un instrument”. Alors je leur ai dit de remettre le morceau. L’un de mes souvenirs les plus tenace, c’est la balance particulière dans les écouteurs. Alan Parsons avait réussi à tirer un très joli son de ma voix, avec juste ce qu’il fallait de réverbe. Quand j’ai fermé les yeux – ce que je fais toujours quand je chante – le son m’enveloppait littéralement. Un son vraiment splendide, ce qui, pour un chanteur, est toujours très inspirant. »

Clare Torry, Interview avec John Harris, 2005
« Elle avait fait un album de reprise. Je me rappelle qu’elle avait repris “Light My Fire”. Je trouvais qu’elle avait une jolie voix. Les membres du groupe se creusaient les méninges “Qui allons-nous trouver pour chanter ça ?” Je leur ai dit “J’ai une idée, je connais une fille…” Elle est venue et deux heures après tout était dans la boite. On lui avait juste dit de ne pas chanter de paroles. Mais quand elle a commencé, elle faisait des “Oh yeah baby”, ce genre de choses. Alors on a du l’aiguiller un peu. Mais il n’y avait pas de direction précise, elle avait carte blanche. Tout ce qu’elle devait faire, c’était ressentir la chanson. »

Alan Parsons, Dark Side at 30, Rolling Stone, 2003.
« Clare Torry n’avait pas vraiment la tête de l’emploi. C’était une idée d’Alan Parsons. On voulait mettre une fille en train de crier de façon orgasmique. Alan avait déjà travaillé avec elle alors on lui a donné sa chance. Elle fut fantastique. On a du l’encourager un petit peu. On lui donnait quelques pistes : “peut-être devrais-tu faire cette partie plus doucement, et celle-ci plus intensément. Elle a fait une demi-douzaine de prises. Ensuite, nous avons compilé tout ça pour en ressortir le morceau final. Ça n’a pas été fait en une seule prise. »

David Gilmour, Dark Side at 30, Rolling Stone, 2003.

Toutes les versions officielles

The Great Gig in the Sky sur The Dark Side of the Moon

Pochette de The Dark Side of the Moon

  • Durée : 4 min 47 s
  • Musiciens :
    • David Gilmour : guitares Stratocaster
    • Nick Mason : batterie
    • Roger Waters : basse
    • Rick Wright : piano Steinway, orgue Hammond
    • Clare Torry : improvisation vocale
    • Roger the Hat : voix
    • inconnue : voix (morceaux parlés)
  • Navigation :

The Great Gig in the Sky sur Pulse

Pochette de Pulse

  • Enregistrement : 20 octobre 1994 à Londres
  • Durée : 5 min 51 s
  • Navigation :

Meilleures versions bootleg

The Mortality Sequence sur Great Gig On The Moon

Version de 4 min 46 s enregistrée le 12 mars 1972 à Sapporo (Japon). L’une des premières versions de Great Gig. Un son correct et un solo final splendide font de celui-ci le meilleur des Mortality Sequence.

The Great Gig In The Sky sur Bowl De Luna

Version de 4 min 27 s enregistrée le 22 septembre 1972 à Hollywood Bowl (Los Angeles). Nouvelle version du morceau. On se rapproche de la version studio mais il n’y a pas encore le chant. Bon son, très belle version.

The Great Gig In The Sky sur BBC Archives 74

Version de 6 min 44 s enregistrée le 16 novembre 1974 à Londres. Sur la tournée Wish You Were Here, les choristes nous offrent des chants extraordinaires ! Avec sa qualité sonore, celui-ci est peut-être le meilleur. A écouter aussi la version du 15 novembre, de moins bonne qualité mais avec une telle puissance vocale !

Partitions

(version légèrement simplifiée pour guitare)

Partie calme : Bm Bm - F F - Bb Bb - F F

(arrivée de la pedal-steel guitar) Gm7 Gm7 - C7/9 C7/9 - Gm7 Gm7 - C7/9 C7/9 - F7M F7M - A#7M A#7M - D#7M D#7M - Cm Cm - F F - Bb - D# - Bb - D# D#

Partie forte (avec arrivée du chorus féminin) : [Gm7 Gm7 - C7/9 C7/9] (x9 ou plus si inspiré…)

Transition pour retour au calme : G# - C# - F# - Bbm

Retour au calme : Bm Bm - F F - Bb Bb - F F - Gm7 Gm7 - C7/9 C7/9 - Gm7 Gm7 - C7/9 C7/9 - F7M F7M - A#7M A#7M - D#7M D#7M - Cm Cm - F F - Bb - D# - Bb - D# D# - [Gm7 Gm7 - C7/9 C7/9 ad libitum]

Voir aussi



Commentaires



Auteurs de la page : manu (paroles, traduction, infos), Stéphanie (traduction), Blue Berry (partitions), Marion (traduction), Nicole (traduction), Meddler (bootlegs).

1) , 2)
Jerry Driscoll
3)
Patricia « Puddy » Watts ou Clare Torry ?
chanson/the-great-gig-in-the-sky.txt · Dernière modification: 20/09/2014 à 00:12 par blue-berry