Outils pour utilisateurs

Outils du site


conseils-musicaux:la-j-music:miyavi

Miyavi

Avec Dué Le Quartz

Miyavi

En juin 1999, Miyabi, anciennement du groupe Loop, rejoint comme guitariste Sakito, Kikasa et Kazuki dans le groupe indies Dué le quartz. Il y compose la quasi-totalité des morceaux joués par le groupe, ainsi qu’une partie des paroles. En novembre de la même année, sort leur premier mini-album, Mikansei no Jekyl to Hyde, mais la consécration viendra avec Jisatsu Ganbou, qui sort le 28 mai 2000. Le 21 août 2000, le groupe fait son concert au Shibuya On Air West, lieu qu’il retrouvera en février 2001 pour un double concert (avec le Shibuya On Air East).

Le 12 mai 2002 sort un nouveau mini-album, Rodeo, le groupe annonçant sa séparation quelques semaines plus tard (8 juin, après un ultime concert le 22 septembre au Shibuya AX) .

Après la séparation de Dué le quartz en septembre 2002, miyabi change son nom de scène en miyavi et profite de l’occasion pour changer son style tant artistique que visuel, devenu moins Visual kei, moins gothique et plus punk (avec forces tatouages et piercings) qui, selon lui, correspond mieux à sa personnalité. miyavi débute donc sa carrière solo au sein du label indies PS Compagny et joue quasi exclusivement de la guitare acoustique.

Sa carrière solo

Il enregistre lui-même toutes les parties (chant, guitare, basse, batterie, etc.) dans le studio de son appartement. Le 31 novembre, il sort son premier album solo : Gagaku, avec une seconde édition peu de temps après. Les disques s’enchaînent, comme POP is DEAD ou Shindemo Boogie Woogie. Il donne également un concert au Shibuya Kokaidô, qui est rapidement complet. Les fans présents se hâtent d’acheter son single tariraritarara?, disponible le même jour pour la modique somme de 500 yen. Face à ce nouveau succès, il décide à la dernière minute de faire un concert supplémentaire le premier avril 2003 au Takadanobaba AREA, si bien que les tickets ne sont vendus que le 31 mars au Like An Edison. Puis son fan club officiel, Ko miyavi Rengo, ouvre le 25 avril.

Le 25 juin, tariraritarara? est de nouveau disponible à la vente, mais cette fois-ci, en boutique. Un mois plus tard, son premier DVD live Gekokujô est aussi dans les bacs. Il illustre avec son single Coo quark cluck - ku ku ru- le film Oresama, sorti quelques mois plus tard et dans lequel il a le rôle principal.

Le concert suivant a lieu le 19 octobre dans la salle Tôkyô Hibiya Yagai Ongakudô avec des musiciens de marque : Pata (X Japan), Luke (ex. Seikima II), Chirolyn (ex. hide with spread beaver) et Shinya (ex. Luna Sea). Il parcourt ensuite tout le Japon pour la promotion de son deuxième album intitulé Galyuu. Les concerts programmés aux Etats-Unis sont annulés : en contre partie, il donne une tournée en Asie (Taïwan, Corée et Hong-Kong).

Le 31 août 2004, il présente son show This is Oudou (la voie royale) au Nippon Budôkan, dont le deuxième étage seulement a été loué. Le premier étage et la fosse se retrouvant vides, la scène se révèle être en fait aérienne, avec une avancée au dessus du vide.

Il signe en novembre chez Universal Music tout en continuant ses collaborations avec PS Compagny : son premier maxi-single major sera Rock no gyakushuu -Super star no jouken-/21sekikei koushinkyoku. En plus d’une bonne musique et d’un clip distrayant, l’humour de miyavi lui assure la dixième place du classement Oricon catégorie major. Son premier album major miyavi - miyavizm - shugi est distribué à partir de juin 2005, et c’est à ce moment qu’il se rend compte qu’il a besoin d’autres musiciens pour avancer.

Il propose ensuite plusieurs maxi-singles en différentes versions, toujours très attractives : Kekkonshiki no uta / Are you ready to ROCK?, Senor Senora Senorita, Dear my friend/Itoshii hito ainsi que Kimi ni negai o. Dès lors, miyabi tente d’améliorer sa musique grâce à des touches jazzy par exemple. En été 2006, les deux albums MYV☆POPS et miyavi-miyaviuta-uta confirment ces nouvelles tendances. A la fin de l’année, il continue de remplir les salles et participe également à un concert de charité de l’UNICEF.

En 2007, miyavi est encore plus déterminé à faire parler de lui. Il crée tout d’abord la surprise en annonçant un concert en mars dans un club de Las Vegas. Puis il révèle sa forte attirance pour le Kabuki, dont il s’inspire pour ancrer son propre style : le NEO VISUALIZM (Neo Visualism). Il se surnomme « KABUKI BOIZ » et les musiciens qui l’accompagnent, les « KAVKI BOIZ ». En juin, il sort le single Sakihokoru hana no you ni / Kabuki danshi, puis commence en juillet une tournée mondiale, peu après sa participation au Jrock Revolution. Pendant The Beginning Of NEO VISUALIZM Tour 2007, il joue en Corée du Sud, au Japon ainsi qu’en Allemagne (pour l’AnimagiC à Bonn).

Et un groupe de plus

Mais ce n’est pas tout. Il annonce à la Jrock Revolution qu’il intègre le nouveau groupe de YOSHIKI nommé S.K.I.N.. Il obtient alors une place de choix parmi les artistes connus de J-music que sont YOSHIKI (X Japan), Gackt (Malice Mizer), SUGIZO (Luna Sea).

Entre sa carrière solo et S.K.I.N., il semble être comme un poisson dans l’eau.

Discographie

Aperçu

conseils-musicaux/la-j-music/miyavi.txt · Dernière modification: 27/06/2011 à 13:38 (modification externe)