Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Chansons de Pink Floyd

A Great Day for Freedom

A Great Day for Freedom est une chanson de Pink Floyd sortie en 1994 sur l’album The Division Bell. On la retrouve sur l’album live Pulse (1995). La musique est de David Gilmour, les paroles sont de Gilmour et de sa femme Polly Samson.

Toutes les versions officielles

A Great Day for Freedom sur The Division Bell

Pochette de The Division Bell

  • Enregistrement : 1993
  • Durée : 4 min 17 s
  • Musiciens :
    • David Gilmour : chant, guitare électrique
    • Nick Mason : batterie
    • Rick Wright : piano, orgue Hammond, chœurs
    • Guy Pratt : basse
    • Bob Ezrin : claviers, percussions
    • Tim Renwick : guitare
    • Jon Carin : programmation, claviers supplémentaires
    • Gary Wallis : percussions, boîte à rythme
    • Sam Brown, Durga McBroom, Carol Kenyon, Jackie Sheridan, Rebecca Leigh-White : chœurs
    • Michael Kamen : arrangements orchestraux
  • Navigation :

A Great Day for Freedom sur Pulse

A Great Day for Freedom sur Pulse

Pochette de Pulse

  • Enregistrement : le 19 octobre 1994 à Londres
  • Durée : 4 min 20 s
  • Navigation :

Paroles et traduction

A Great Day for Freedom

On the day the wall came down
They threw the locks onto the ground
And with glasses high we raised a cry for freedom had arrived

On the day the wall came down
The Ship of Fools had finally run aground
Promises lit up the night like paper doves in flight

I dreamed you had left my side
No warmth, not even pride remained
And even though you needed me
It was clear that I could not do a thing for you

Now life devalues day by day
As friends and neighbours turn away
And there’s a change that, even with regret, cannot be undone

Now frontiers shift like desert sands
While nations wash their bloodied hands
Of loyalty, of history, in shades of grey

I woke to the sound of drums
The music played, the morning sun streamed in
I turned and I looked at you
And all but the bitter residue slipped away, slipped away

© 1994 Pink Floyd Music Publishers Inc. (BMI)

Un grand jour pour la liberté

Le jour où le mur fut démoli
Ils en ont jeté toutes les briques au sol
Et on a bu un verre à la santé de la liberté nouvelle

Le jour où le mur fut démoli
La Nef des Fous s’est finalement échouée
L’espoir éclaira la nuit tel des colombes de papier en plein vol

J’ai rêvé que tu n’étais plus à mes côtés
Plus aucune chaleur ni même d’orgueil ne subsistaient
Et même si tu avais besoin de moi
Il était clair que je ne pouvais plus rien pour toi

Maintenant, la vie s’effrite au fil du temps
Et des amis et voisins qui s’éloignent.
Même si c’est regrettable, certaines décisions sont irrévocables

Maintenant, les frontières sont mouvantes comme le sable des déserts
Tandis que les nations lavent leurs mains ensanglantées
De la loyauté, de l’histoire, en nuances de gris

Je me suis éveillé au son des tambours battants
La musique jouait, le soleil du matin irradiait.
Je me suis retourné, je t’ai regardé
Et tout sauf l’amertume s’était dissipé, dissipé

Notes et interprétations

The Ship of Fools

Le vers « The Ship of Fools had finally run aground » est une nette allusion au célèbre tableau La Nef des Fous (« Ship of Fools ») de Jérôme Bosch (1453-1516), peintre flamand symboliste précurseur du surréalisme. La Nef est un tableau au contenu nettement métaphysique, voire moralisateur. Sur ce sujet, on peut consulter l'article de Wikipédia sur La Nef des Fous (fr).

Citations

Il y a une ou deux mentions qui ont peut-être à voir avec [Waters], ou pas. Mais toutes les interprétations que j’ai pu lire étaient soit légèrement, soit complètement dans l’erreur. J’aime cela. J’apprécie assez que les gens puissent interpréter ça de la façon qu’ils le veulent. Mais peut-être qu’un avertissement serait salutaire, parce qu’on peut vouloir y mettre trop de choses. Par exemple, A Great Day for Freedom n’a rien à voir avec Roger ou son « mur ». Tout simplement rien à voir. Que puis-je dire de plus ?

David Gilmour, Interview Magazine, juillet 1994.



Auteurs de la page : manu, Stéphanie, Marion, Nicole, Blue Berry, Wulfnoth.

Navigation


presse & médias

A Pig's Tale

Roger Waters retrace l'histoire de l'accessoire le plus légendaire du rock : du premier cochon fabriqué en décembre 1976 et qui s'appelait Algie, jusqu'à l'échappée belle de celui du concert de Coachella en 2008. Toute une histoire !


presse & médias

Set the Controls for the Heart of the Floyd

Une longue interview de Roger Waters dans laquelle... ça balance ! Et l'interviewer d'UNCUT ne mache pas ses mots non plus.


presse & médias

Fables of the Reconstruction

1994. David Gilmour, Nick Mason, Rick Wright et Peter Jenner sont autour d'une table pour se remémorer la créative maturation de 12 albums du Floyd. Immanquable.


téléchargements

The Great Gig in Boblingen

1972 : la meilleure version de Careful with that Axe, Eugene de tous les temps est accouchée, tout simplement démoniaque.

Propulsé par DokuWiki