Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Chansons de Pink Floyd

Summer '68

Summer ‘68 est une chanson de Pink Floyd, parue en 1970 sur l’album Atom Heart Mother. Paroles et musique sont de Rick Wright.

Paroles et traduction

Summer '68

Would you like to say something before you leave
Perhaps you’d care to state exactly how you feel
We say goodbye before we’ve said hello
I hardly even like you, I shouldn’t care at all
We met just six hours ago, the music was too loud
From your bed I came today and lost a bloody year
And I would like to know how do you feel
How do you feel
How do you feel
How do you feel

Not a single word was said, the night still hid our fears
Occasionally you showed a smile but what was the need
I felt the cold far too soon in a room of ninety-five
My friends are lying in the sun, I wish that I was there
Tomorrow brings another town, another girl like you
Have you time before you leave to greet another man
Just you let me know how do you feel
How do you feel
How do you feel
How do you feel

Goodbye to you
Charlotte Pringle’s due
I’ve had enough for one day

Été '68

Quelque chose à rajouter avant de partir ?
Peut-être voudrais-tu exprimer clairement tes sentiments ?
On se dit au revoir avant de se dire bonjour
Je t’aime à peine, je devrais m’en moquer
Rencontrés il y a à peine six heures, musique trop forte
Aujourd’hui je sors de ton lit et j’ai perdu une putain d’année
Et je voudrais savoir comment tu te sens
Comment tu te sens
Comment tu te sens
Comment tu te sens

On n’a pas dit un mot, la nuit a encore dissimulé nos peurs
Parfois tu esquissais un sourire, mais à quoi bon ?
Trop tôt j’ai senti le froid dans cette chambre du 95e
Mes amis se prélassent au soleil, j’aimerais y être
Demain ce sera une autre ville, une autre fille comme toi
As-tu le temps d’en satisfaire un autre avant de partir ?
Dis-moi juste comment tu te sens
Comment tu te sens
Comment tu te sens
Comment tu te sens

Et je dis au revoir
A la dette de Charlotte Pringle
Qui pour un jour m’a suffi

Tentative d'interprétation

Cette chanson de Rick Wright traite d’une rencontre éphémère, et des états d’âme qui s’en suivent. Peut-être celle de Rick et d’une groupie, durant l’été 1968.

« Would you like to say something before you leave ? / Quelque chose à rajouter avant de partir ? »

→ C’est une phrase souvent employée lors d’un entretient d’embauche, lors d’un casting etc. Le rendez-vous est généralement court, détaché et c’est le demandeur – ici la groupie – qui doit séduire l’autre.

« Perhaps you’d care to state exactly how you feel / Peut-être voudrais-tu exprimer clairement tes sentiments ? »

→ Rick semble se soucier de l’état mental de sa partenaire.

« We say goodbye before we’ve said hello / On se dit au revoir avant de se dire bonjour »

→ Relation visiblement très courte et éphémère.

« I hardly even like you, I shouldn’t care at all / Je t’aime à peine, je devrais m’en moquer »

→ La groupie ne compte pas pour lui.

« We met just six hours ago, the music was too loud / Rencontrés il y a à peine six heures, musique trop forte »

→ En 6 heures ils se rencontrent, passent la nuit ensemble et se quittent.

« From your bed I came today and lost a bloody year / Aujourd’hui je sors de ton lit et j’ai perdu une putain d’année »

→ Rick se réveille le lendemain matin et a l’impression d’avoir perdu son temps.

« And I would like to know how do you feel / Et je voudrais savoir comment tu te sens »

→ Après leur relation, Rick se pose des questions sur l’état mental de sa partenaire. Il a des doutes, peut-être des remords. D’autant plus que ses interrogations se répètent 4 fois de suite.

« Not a single word was said, the night still hid our fears / On n’a pas dit un mot, la nuit a encore dissimulé nos peurs »

→ Ils n’ont pas dit un mot de la soirée… Ce n’est pas le dialogue qui importait mais la relation physique en elle-même.

« Occasionally you showed a smile but what was the need / Parfois tu esquissais un sourire, mais à quoi bon ? »

→ À quoi bon laisser transparaître un sentiment puisqu’ils ne sont là que pour assouvir un besoin physique ?

« I felt the cold far too soon in a room of ninety-five / Trop tôt j’ai senti le froid dans cette chambre du 95e »

→ Dès le début Rick avait des remords ou se sentait mal à l’aise.

« My friends are lying in the sun, I wish that I was there / Mes amis se prélassent au soleil, j’aimerais y être »

→ Il aimerait ne plus y penser et rejoindre ses amis qui se prélassent au soleil.

« Tomorrow brings another town, another girl like you / Demain ce sera une autre ville, une autre fille comme toi »

→ Un nouveau concert = une nouvelle fille. Cette phrase indique assez clairement qu’il s’agit bien d’une relation entre une star de la musique et une de ses groupies.

« Have you time before you leave to greet another man / As-tu le temps d’en satisfaire un autre avant de partir ? »

→ Rick aurait-il l’impression que ce n’est pas de lui qu’elle avait envie mais de l’image qu’il renvoie ? En aurait-il été de même avec un autre membre du groupe ? A-t-il l’impression d’avoir été utilisé ?

« Just you let me know how do you feel / Dis-moi juste comment tu te sens »

→ La culpabilité de Rick reprend le dessus.

« Goodbye to you, Charlotte Pringle’s due / Au revoir, la dette de Charlotte Pringle »

→ Rick repart sur les routes, laissant derrière lui un sentiment de culpabilité, de dette envers cette Charlotte Pringle.

Toutes les versions officielles

Summer '68 sur Atom Heart Mother

Pochette de Atom Heart Mother

  • Enregistrement : juillet 1970 au studio n° 2 d’Abbey Road
  • Durée : 5 min 29 s
  • Musiciens :
    • David Gilmour : chœurs, guitare acoustique
    • Nick Mason : batterie, percussions
    • Roger Waters : basse
    • Rick Wright : chant, piano, orgue Hammond, orchestration
  • Navigation :

Voir aussi



Auteurs de la page : manu (paroles, traduction, interprétation, infos), Stéphanie (traduction), Marion (traduction), Nicole (traduction), Wulfnoth (mise en page).

Navigation


dossiers

Guide du routard floydien

Annuaire de tous les lieux associés de près ou de loin à Pink Floyd, comme la Battersea Power Station ou l’UFO club. Lisible dans Google Earth^^


bibliographie

Speak to m(E)

Fanzine français dédié à Pink Floyd. Articles de qualité et humour omniprésent, du tout bon ! 8€, frais de port inclus.


médias

Jukebox

Un jukebox chargé de bootlegs, MP3 & vidéos de Pink Floyd ainsi que quelques enregistrements des membres du forum :)


téléchargements

Interstellar Zappadrive

Le fameux concert de Pink Floyd avec Frank Zappa en octobre 1969 !

Propulsé par DokuWiki