Outils pour utilisateurs

Outils du site


chanson:sheep

Sheep

Sheep est une chanson de Pink Floyd sortie en 1977 sur l’album Animals. Elle existe en fait sous le nom de Raving and Drooling depuis 1974 et était jouée régulièrement en concert. Jusqu’en 1977 où elle devint Sheep sur Animals. Paroles et musique sont de Roger Waters.

Paroles et traduction

Sheep

Harmlessly passing your time in the grassland away
Only dimly aware of a certain unease in the air
You better watch out
There may be dogs about
I’ve looked over Jordan and I have seen
Things are not what they seem

What do you get for pretending the danger’s not real
Meek and obedient you follow the leader
Down well-trodden corridors into the valley of steel
What a surprise!
A look of terminal shock in your eyes
Now things are really what they seem
No, this is no bad dream

The Lord is my shepherd, I shall not want
He makes me down to lie
Through pastures green
He leadeth me by the silent waters
With bright knives he releaseth my soul

He maketh me to hang on hooks in high places
He converteth me to lamb cutlets
For lo, he hath great power, and great hunger
When cometh the day we lowly ones
Through quiet reflection and great dedication
Master the art of karate
Lo, we shall rise up
And then we’ll make the bugger’s eyes water

Bleating and babbling I fell on his neck with a scream
Wave upon wave of demented avengers
March cheerfully out of obscurity into the dream

Have you heard the news?
The dogs are dead
You better stay home
And do as you’re told
Get out of the road
If you want to grow old

© 1977 Pink Floyd Music Publishers Inc. (BMI)

Moutons

Vous passez gentiment votre temps dans les prés,
Vaguement conscients du malaise qui plane.
Vous devriez faire gaffe :
Il y a peut-être des chiens dans le coin.
J’ai regardé par-delà le Jourdain, et j’ai vu
Que les apparences sont trompeuses.

Qu’est ce que ça vous apporte de faire fi du danger ?
Fidèles et soumis, vous suivez le chef
Jusqu’aux sentiers achalandés de la vallée d’acier.
Quelle surprise !
La stupeur se lit dans vos yeux.
Maintenant tout est réel.
Non, ce n’est pas un cauchemar.

L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer
Dans de verts pâturages,
Il me dirige près des eaux paisibles.
Avec de lumineux couteaux, il libère mon âme

Il me pendit aux crochets de milieux haut-placés.
Il me convertit en côtelettes d’agneau.
Pour sûr, son pouvoir est immense et son désir profond.
Quand viendra le jour où nous, les humbles,
Par muette réflexion et grand dévouement,
Nous aurons appris l’art du karaté,
Voyez, nous nous soulèverons,
Et ensuite on fera chialer tous les pauvres types.

Bavardant et débitant des bêtises je l’ai assommé en hurlant
Vague après vague, les vengeurs fous
Sortent gaiement de l’obscurité pour entrer dans le rêve.

Avez-vous entendu les nouvelles ?
Les chiens sont morts.
Vous feriez mieux de rester chez vous
Et faire comme on vous a dit.
Sortez de la route
Si vous voulez vivre vieux.

Note de traduction :

« Sheep » pose un problème en lui-même en anglais. Ce n’est pas toujours un nom singulier, mais la plupart du temps c’est un nom collectif. Il suffit de regarder les autres titres de l’album (Dogs, Pigs, Pigs on the Wing) et de faire attention aux paroles pour se rendre compte que Sheep, ici, désigne plusieurs moutons.

Références bibliques

Les paroles comportent de multiples références bibliques avec, dès le premier couplet :

I’ve looked over Jordan and I have seen

(J’ai regardé par-delà le Jourdain, et j’ai vu)

La « vallée de l’acier » du second couplet est peut-être une référence à la « vallée de l’ombre de la mort » du Psaume 23, l’un des plus célèbres, censé avoir été écrit par le roi David.

Le troisième couplet est une parodie du début de ce Psaume :

L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles.
Il restaure mon âme,
il me conduit dans les sentiers de la justice,
à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort,
je ne crains aucun mal, car tu es avec moi :
ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table,
en face de mes adversaires ;
tu oins d’huile ma tête,
et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront
tous les jours de ma vie,
et j’habiterai dans la maison de l’Éternel
jusqu’à la fin de mes jours.

Livre des Psaumes, traduction de Louis Segond, 1910.

Toutes les versions officielles

Sheep sur Animals

Pochette de Animals

  • Enregistrement : avril, mai, juillet 1976 aux Britannia Row Studios, Islington, Royaume-Uni
  • Durée : 10 min 16 s
  • Musiciens :
    • David Gilmour : guitare électrique
    • Roger Waters : chant, basse
    • Rick Wright : orgue Hammond, piano Fender Rhodes, synthétiseur ARP
    • Nick Mason : batterie
    • un roadie inconnu : voix (à travers un vocoder)
  • Navigation :

Sheep sur A Collection of Great Dance Songs

Pochette de A Collection of Great Dance Songs



Commentaires



Auteurs de la page : manu (paroles, traduction, infos), Stéphanie (traduction), Marion (traduction), Nicole (traduction), Wulfnoth (traduction, remarques), RickFloyd (note traduction), Chimaï.

chanson/sheep.txt · Dernière modification: 27/06/2011 à 13:35 (modification externe)