Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil Discographie et traductions de Pink Floyd

Animals

Animals (« Animaux » en français) est un album de Pink Floyd sorti en 1977.

Pochette de l'album Animals

Cliquez sur un titre pour en voir les paroles et leur traduction.

  1. Pigs on the Wing, Part 1 – 1 min 25 s
  2. Dogs – 17 min 4 s
  3. Sheep – 10 min 20
  4. Pigs on the Wing, Part 2 – 1 min 25 s

Durée totale : 41 min 46 s

Fiche technique

  • Enregistrement : d’avril à novembre 1976, aux studios Britannia Row (les studios du groupe à Islington)
  • Ingénieur du son : Brian Humphries
  • Pochette : Hipgnosis
  • Production : Pink Floyd
  • Meilleur classement :
    • 2ème position dans les charts anglais
    • 3ème position dans les charts américains
  • Musiciens
    • David Gilmour : chant, guitare acoustique, guitare électrique, talkbox
    • Nick Mason : batterie, percussions
    • Roger Waters : chant, basse, guitare acoustique, vocoder
    • Rick Wright : chœurs, orgue Hammond, piano, synthétiseur ARP
    • un roadie inconnu : voix/vocoder (sur Sheep)
  • Références
    • 1977, 33t anglais : Harvest SHVL 815
    • 1977, 33t français : Harvest 2C 062-98434
    • 1977, 33t français (vinyle rose) : ‘Harvest 2C 068-98434Y
    • 1977, 33t américain : Columbia JC 34474
    • 1985, CD américain : Columbia CK 34474
    • 1986, CD anglais : Harvest CDP 7 46128 2
    • 1994, CD anglais (remasterisé) : EMI 8 29748 2

La Ferme des animaux

L’album est inspiré du livre La Ferme des animaux (Animal Farm) de George Orwell, paru en 1945, qui est une satire de l’histoire de l’URSS, de la Révolution de 1917 à la tyrannie stalinienne. On retrouve grosso modo les mêmes castes que dans l’album, de façon moins marquée : les cochons sont à l’avant-garde de la révolution, étant les plus malins des animaux, mais ils finissent par tomber dans les mêmes excès que les hommes ; les chiens sont leur bras armé, prompts à faire taire l’opposition ; et les moutons forment la masse bêlante et stupide, qui applaudit à tout ce que lui dit ses chefs et étouffe dans l’œuf toute velléité de révolte.

La pochette de l'album

La Battersea Power Station

La pochette de l’album est une photographie de la Battersea Power Station1, surmontée d’un énorme cochon gonflable appelé « Algie ». L’image finale, celle qui figure sur la pochette, est en réalité le résultat d’un montage de deux séances photo. La première séance a lieu le 2 décembre 1976. Le ciel et la centrale baignaient dans un climat sombre et torturé, idéal. Malheureusement, le cochon s’est envolé avant qu’il puisse être photographié. L’équipe a du installer un autre cochon le lendemain mais le temps était revenu au beau fixe ! Hipgnosis a donc décidé d’incruster le cochon de la deuxième séance photo sur la photographie du 2 décembre 1976.

C’est Roger Waters qui a apporté le concept général et Hipgnosis qui l’a réalisé. Waters y voyait certains liens symboliques avec Pink Floyd. Voir les citations ci-dessous ou bien la traduction de l'interview de Roger Waters où il raconte en détail l'histoire du cochon.

Les pochettes refusées

Avant d’arrêter l’idée du cochon volant au dessus de la Battersea Power Station, Hipgnosis avait suggéré plusieurs pochettes au groupe. Mais comme aucune n’a soulevé d’enthousiasme particulier, elles furent vite écartées. Voici trois des prototypes refusés. Les deux premiers représentent un enfant découvrant ses parents en plein acte sexuel. La troisième, intitulée « Ducks on the Wall », parodie la coutume anglaise consistant à accrocher des canards décoratifs en céramique aux murs : ici, il s’agit de véritables canards, que Storm Thorgerson avait achetés et cloués lui-même…

Étude pour la pochette d'Animals Étude pour la pochette d'Animals Étude pour la pochette d'Animals intitullée « Ducks on the Wall »

Citations

Traductions de citations et d’extraits d’interviews à propos d’Animals :

« Je pensais que la Battersea Power Station avait des liens symboliques intéressants avec Pink Floyd tel qu’il était à l’époque. A) Je me suis dit que c’était une centrale énergétique, ce qui est assez évident. Et B) elle avait quatre cheminées. Si on la retournait, cela faisait comme une table. Et il y avait quatre bouts, comme les quatre membres du groupe. Mais elle était renversée, comme une tortue sur sa carapace : incapable de bouger, en fait. J’avais déjà commencé à penser à utiliser des ballons pendant les concerts, parachuter des moutons et des cochons volants et tout ça. Et donc, je me suis dit, pourquoi ne pas combiner cette idée pour les concerts avec ce symbole d’un groupe de rock décadent ? Et par-dessus le marché, l’aspect le plus évident des cochons volants, leur nature tellement absurde. J’ai fait cette maquette et je l’ai présentée au groupe et ils ont tous dit « Ouais, c’est vraiment bien. Faisons ça ! »
Roger Waters, Rolling Stone, mai 2008.
« Sur Animals j’étais la principale force musicale. Roger était le motivateur et le parolier. »
David Gilmour, Mojo Magazine, mai 1994.
« C’était un peu le retour à un sentiment de groupe, des sessions assez gaies à ce que je me rappelle. Nous l’avons fait dans notre propre studio, qui venait d’être construit. Roger avait beaucoup d’idées mais il tenait vraiment Dave à l’écart et le frustrait délibérément. »
Nick Mason, Mojo Magazine, mai 1994.
« Je n’aime pas une bonne partie des compositions d’Animals, mais malheureusement je n’avais rien à offrir. Je pense que j’ai bien joué mais je me rappelle que je ne me sentais pas vraiment heureux ni créatif, en partie à cause de problèmes dans mon couple. C’était le début de mon blocage pour écrire. »
Rick Wright, Mojo Magazine, mai 1994.

Pochettes

EMI 7243 8 29748 2 6 (UK)

Harvest CDP 7 46128 2 (UK)

EMI-Toshiba TOCP 53809 (JP)

Voir aussi

Liens externes



Auteurs de la page : manu (infos, notes, traductions, mise en page), Wulfnoth (mise en page, traduction, note, liens), Marion (traductions), Nicole (traductions), Julien Gilmour (mise en page).

1 C’est une centrale électrique de Londres, en activité à l’époque mais aujourd’hui désaffectée et classée monument historique.

Navigation


dossiers

From Dawn to the Moon

Étude inédite de l'œuvre de Pink Floyd dans son « âge d'or » à travers son répertoire scénique de l'époque.


téléchargements

Electric Factory

Concert de Pink Floyd en 1970 avec des interprétations hallucinantes d'Interstellar Overdrive et d'A Saucerful of Secrets !


téléchargements

The Band Who Ate Asteroids For Breakfast

Un Fat Old Sun de 16 minutes, un A Saucerful of Secrets de 25 minutes et un final somptueux avec un Atom Heart Mother de 32 minutes... putain la claque !


conseils musicaux

Playlist Meilleures reprises

D'Hendrix qui tua Dylan à coups d'All Along the Watchtower aux reprises inavouées de Led Zeppelin, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi !

Propulsé par DokuWiki