Seedfloyd Pink Floyd, la musique et le reste ! Contenu Navigation Recherche

Accueil

King Crimson : dossier de presse 1970-2000

Toute une collection d’articles de presse sur King Crimson, Fripp et consort, collectés et scannés par Alistair, c’était trop beau pour ne pas lui réserver un petit coin dans le site.
Bonne lecture !

In the court of the Crimson King – Vu par King Crimson, l’homme du vingt et unième siècle n’est guère rassurant, Pierrot lunaire au visage monstrueusement idiot, errant dans un monde de barbelés, de napalm et d’enfants qui saignent (…)

Poseidon, Dieu des poissons – Ils ont l’air terriblement jeunes et pas malheureux de vivre. Robert Fripp ressemble à son nom, petit nez en trompette, petites lunettes rondes et grands cheveux frisés (…)

In the wake of Poseidon – Un premier disque, mais surtout un morceau, 21st Century Schizoïd Man avait suffit à imposer ce groupe, et à en faire l’un des espoirs de la new pop anglaise. Puis le groupe s’est séparé (…)

Lizard – C’est étrange de penser soudain que King Crimson pourrait bien ne pas devoir son succès à sa « vraie » musique. Le groupe a en effet une cote d’amour assez étonnante, particulièrement aux États-Unis (…)

Les ambitieux – Ailleurs, au-delà des Beatles et des Rolling Stones, et du blues, on s’agite considérablement. Toute une bande groupes, quelques dizaine de musiciens qui sont maintenant les avant-gardistes, mais, en fait, les plus représentatif de ce qui ne peut qu’être la vraie musique anglaise. (…)

Islands – Aucune indication sur la pochette, aucun nom, seuls apparaissent ceux de Robert Fripp et Sinfield, comme compositeurs des différents morceaux de ce disque (…)

Earthbound – Un enregistrement live du groupe le plus perfectionniste de la musique de rock anglaise et qui restitue des « échos sonores » de la dernières tournée (…)

Le testament du roi pourpre – King Crimson naquit à un moment où la musique dite « expérimentale » commençait à ennuyer, accumulant les clichés « spatiaux » ou tombant dans le trip de l’orchestre symphonique (…)

Larks’ tongues in aspic – King Crimson c’est avant tout la recherche de certains climats, une atmosphère particulière, ici définie par les percussions et le mellotron, long instants méditatifs (…)

Un roi à Paris – « Nous avons attendu trop longtemps » lancera un spectateur à l’adresse de Robert Fripp venu sur le devant de la scène pour présenter les morceaux que King Crimson allait jouer à l’Olympia, et cela pour la première fois en France (…)

Crimso + galerie – King Crimson ; la voie royale, tout ce qu’un Pink Floyd n’offre plus aujourd’hui tout à fait, Robert Fripp et ses hommes le proposent à chacun de leurs triomphes : une musique qui ne se suffit pas d’être belle (…)

Eno, Fripp & co – Un nouvel album, Starless and Bible Black, l’espoir de reprendre avec Robert Fripp une conversation à bâtons rompus amorcée lors du dernier concert parisien de Crimson (…)

Starless and bible blackStarless and Bible Black, septième album de King Crimson, l’un des groupes les plus importants. Et pourtant, Robert Fripp : « Je continue à penser que King Crimson n’est pas la plus importante des choses que je fais » (…)

Crimso à Marseille – Les merveilles se font rares dans nos provinces, et les éclairs de passage trop précieux pour qu’on les gaspille en vaines arguties politicardes. Or donc, Krimson-Slumberland visitait les pensés des petits Nemo marseillais (…)

Red – Des liens indéniables avec Starless and Bible Black, l’album précédent de King Crimson, mais – heureusement – une notable différence dans l’attrait qu’offrent ces deux disques (…)

Tea for two – Qu’étaient-ils venus chercher, ceux qui en ce soir du 28 juin avaient revêtu, comme dans toutes les grandes occasion, le costume « camp » et décadent (…)

USA – Cette chronique n’est pas destinée aux fans de King Crimson. Eux savent déjà ce que vaut cet album. Je suis sur qu’ils sont en train de l’écouter en versant des larmes sur la dissolution du Roi Cramoisi (…)

Discipline – Robert Fripp a ressuscité King Crimson au bout de sept années de cryogénie… et l’on crie au génie. Embaumé à présent dans une pochette violette représentant le livre des Kells (VIIIe siècle), le nouveau King Crimson est un véritable hymne au futur (…)

New York Connection – C’est l’hiver à New-York. De loft en pizzeria et de palace en chambre de bonne, quelques brèves rencontres, quelques longues confidences et quelques silhouettes de plus sur le puzzle toujours recommencé du rock’n’roll (…)

Beat – Dans le communiqué de presse qui accompagne la sortie de ce disque, Robert Fripp insiste sur le fait que King Crimson est maintenant (enfin !) redevenu ce qu’il était à l’origine : un groupe, et non pas son groupe (…)

Frippé – Après un an de silence collectif – les projets solo ou en collaboration n’ont pas manqué dans l’intervalle – King Crimson revient. Pour la dernière fois peut-être, explique un Robert Fripp égal à lui même, toujours friand de théories et gentleman jusqu’au bout des ongles (…)

Three of a perfect pair – Sauf le respect que je dois à Robert Fripp et ses partenaires, j’ai envie de crier à propos de ce troisième LP de King Crimson new look (le onzième au total) que « le roi est nu », comme l’enfant du conte d’Andersen (…)

King Crimson, toujours deux fois... – L’album mythique, In the Court of the Crimson King, a failli ne jamais être publié. En juin 1969, le producteur meurt. Un mois après, le groupe se sépare de son remplaçant pour produire seul sa musique. Le troisième essai sera un coup de maître (…)

Thrak – King Crimson reprend son trône sans recours à la force, sans manœuvres constitutionnelles. Le Roi Pourpre agite son spectre et toute la cour s’incline devant la légitimité incarnée (…)

Discorama – Membre fondateur et esprit libre du groupe rock progressif le moins éborgné par l’histoire et le temps, Robert Fripp chamboule les habitudes et mène son Discorama à la baguette (…)

The ConstruKction of light – King Crimson en 2000 est un groupe plus jeune que jamais. Redevenu quatuor avec autour de Robert Fripp et Adrian Belew, Trey Gun et Pat Mastelotto, c’est une formation compacte dont la musique explose à la figure (…)

Bonus

Guitar Heroes – L’intégralité du chapitre sur Robert Fripp de ce livre d’Hervé Picard et Claude Gassian paru chez Jacques Grancher éditeur en 1983, aujourd’hui épuisé.

King Crimson - dossier de presse 1970-2000.zip – Tous les scans du dossier dans un fichier zip

Voir aussi



Auteurs de la page : Alistair (scans), Mnzaou (transcription), Sydalie (transcription), Wulfnoth (transcription), H2O (transcription).

Navigation


dossiers

Guide du routard floydien

Annuaire de tous les lieux associés de près ou de loin à Pink Floyd, comme la Battersea Power Station ou l’UFO club. Lisible dans Google Earth^^


bibliographie

Speak to m(E)

Fanzine français dédié à Pink Floyd. Articles de qualité et humour omniprésent, du tout bon ! 8€, frais de port inclus.


médias

Jukebox

Un jukebox chargé de bootlegs, MP3 & vidéos de Pink Floyd ainsi que quelques enregistrements des membres du forum :)


téléchargements

Interstellar Zappadrive

Le fameux concert de Pink Floyd avec Frank Zappa en octobre 1969 !

Propulsé par DokuWiki